En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© Reuters
Elections piège à con…
L'Europe est morte en 1989!
Publié le 13 mars 2019
Mais elle refuse de le voir. Elle s'arrange pour croire qu'elle dort un peu.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais elle refuse de le voir. Elle s'arrange pour croire qu'elle dort un peu.

L'Histoire s'écrit toujours dans le sang. Les nations, les entités nationales ne se fabriquent que dans la douleur et dans la guerre. La France s'est fait contre. Contre les Anglais, contre les Espagnols, contre les Italiens, contre les Allemands. Et c'est ainsi qu'elle dispose des frontières que nous lui connaissons aujourd'hui.

L'Europe aussi s'est faite contre. Contre l'Union Soviétique stalinienne. Contre le bloc communiste si proche qu'il coupa l'Allemagne en deux. A cause de cette menace elle s'est trouvé une âme et une raison d'être. Au péril de leurs vies des milliers d'Allemands, de Polonais, de Tchèques, de Hongrois, de Roumains franchissaient le Rideau de Fer pour choisir la liberté. L'Europe en était fière et ça l'a aidé à se tenir debout.

Puis patatras ! En 1989 le Rideau de Fer s'est déchiré et le mur de Berlin s'est écroulé. L'ennemi était mort, de sa belle mort… Et l'Europe s'est retrouvée orpheline de ce qui lui donnait une raison morale et éthique d'exister.

C'est alors que des experts comptables prirent possession d'elle. Les critères de Maastricht, la PAC, les déficits acceptés, la subsidiarité, le glyphosate devinrent l'horizon indépassable de l'Union européenne. Et c'est là-dessus que nous allons voter dans quelques mois. Pas de quoi donner une folle envie d'aller aux urnes… L'Europe aspire à la paix. Au silence des pantoufles qu'elle préfère au bruit des bottes. Pourtant un nouvel adversaire est là.

Mais l'Europe se refuse à le désigner. Car il lui faudrait dès lors assumer tout ce qui fait son identité : l'Ancien et le Nouveau Testament, la tradition philosophique grecque, le legs romain. Et ça ce serait perçu comme une affirmation identitaire stigmatisante.

En effet l'adversaire est déjà installé chez elle, elle a décidé de composer avec lui. Soumission, écrivait Houellebecq. Il suffit de relire le Discours sur la ervitude de La Boétie pour être éclairé.

Bruxelles est la capitale de l'Europe. Cette ville est aujourd'hui à majorité immigrée (Marocaine surtout). Les partis musulmans y obtiennent des scores flatteurs. Et, collé à la capitale belge, il y a une localité dont le nom vaut programme :  Molenbeek!

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
Castaner : l'inconnue n'en était pas une (et peut-être pas la seule); Foresti rit au soleil, Laeticia Hallyday & Paris Jackson dépriment à L.A; Meghan engage un coach "gestion de bébé"; Public voit un enfant pour Jenifer et une joueuse du PSG pour MBappé
04.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
05.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
06.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
07.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Sidewinder
- 13/03/2019 - 22:22
Avoir une âme.
L'Europe croyait avoir une âme et elle n'en a pas car elle n'en a jamais eu. Le traité de Rome a été fait pour qu'il n'y ait plus de guerre en Europe. C'est bien, c'est nécessaire mais pas suffisant. Jamais rien n'a été fait pour avoir une identité Européenne, mais beaucoup pour obtenir "des avantages" de cette union. Moralité nous sommes envahis par une communauté qui, elle, croit en quelque chose et nous, nous sommes démunis face à cela. C'est une défaite terrible car, ne l'oublions pas, les Maures occupèrent l'Espagne durant 800 ans. Bel avenir !
cloette
- 13/03/2019 - 13:11
"Nous sommes dans une logique de guerre"
C'est une phrase de Mitterrand . Aujourd'hui, il y a inflation de lobbies à Bruxelles, pourrait-on dire : Nous sommes dans une logique de corruption ?
GP13
- 13/03/2019 - 12:09
Et à Bruxelles siège l'OTAN
Et cet étonnant rapprochement de l'OTAN et de la Commission européenne vient souligner la vassalisation de l'Europe à des Etats-Unis dont la politique d'encerclement hostile de la Russie reste une constante et l’échec de Trump sur ce point.