En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

04.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

05.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

06.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

07.

Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

05.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

06.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
décryptage > Consommation
Evènement

Salon 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 17 min 31 sec
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 1 heure 4 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 1 heure 11 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 1 heure 12 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 1 heure 37 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 1 heure 45 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 11 heures 27 min
light > People
Parisian Way of Life
Une plaque a été installée dans un restaurant KFC à Paris après le passage de Kim Kardashian et Kanye West
il y a 16 heures 7 min
pépites > Justice
Affaire Griveaux
Piotr Pavlenski indique être à l'origine du vol des vidéos sur l'ordinateur d'Alexandra de Taddeo
il y a 18 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"What is love" d'Anne Buffet : un contrepied systématique et réjouissant des poncifs sur l’amour

il y a 20 heures 31 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 48 min 22 sec
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 1 heure 11 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 1 heure 11 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 1 heure 26 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 1 heure 40 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 11 heures 13 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 12 heures 39 min
light > Culture
7e art
"Soumission" : le roman de Michel Houellebecq sera bientôt adapté au cinéma par le réalisateur Guillaume Nicloux
il y a 17 heures 49 min
light > Politique
Classe politique endeuillée
L'ancien ministre socialiste Michel Charasse est décédé à l'âge de 78 ans
il y a 19 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 20 heures 52 min
© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Pour aider toutes les victimes

Pourquoi la pédophilie est loin de n’être qu’une violence masculine

Publié le 12 mars 2019
Dans un entretien donné au journal Le Monde, Denis Pelletier, historien, explique que la pédophilie est un problème masculin et qu'il est prépondérant dans l'Eglise, car elle s'est construite autour de la masculinité du pouvoir.
Philippe Genuit est psychologue clinicien au Centre Ressource pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles (Criavs) de Midi-Pyrénées à Toulouse.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Genuit
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Genuit est psychologue clinicien au Centre Ressource pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles (Criavs) de Midi-Pyrénées à Toulouse.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un entretien donné au journal Le Monde, Denis Pelletier, historien, explique que la pédophilie est un problème masculin et qu'il est prépondérant dans l'Eglise, car elle s'est construite autour de la masculinité du pouvoir.

Parce qu'elle est plus visible, la pédophilie masculine retient exclusivement l'attention, est-ce parce qu'il existe un tabou autour de la pédophilie féminine ? D'où vient-il ?  Est-il prépondérant en France et pour quelles raisons essentielles ?

Philippe Genuit: La pédophilie masculine est prépondérante dans la judiciarisation des actes. Valentin Magnan, qui est un psychiatre français, dans son Traité des perversions, évoque trois cas de pédophilie féminine. Donc dire que la pédophilie est essentiellement masculine est un point de vue par rapport à la judiciarisation des faits. Sur la question de l'attirance érotique vers les enfants, ce n'est pas aussi évident. la pédophilie féminine existe autant, mais elle se voit moins, est moins judiciarisée et elle peut-être moins violente. Mais au cours des âges il suffit de lire l'Education du Roi Henri IV tel que pouvait le dire Philippe Ariès, pour s'apercevoir que l'éducation des petits garçons dans la petite noblesse commençait très tôt par les femmes. Cela dépendait des classes et des castes sociales. Donc au niveau quantitatif et du judiciaire, c'est la question masculine qui est en avant. Mais il faut revoir la copie sur la définition de la pédophilie en termes médicaux et sur le fait que les femmes sont tout autant présentes dans ces questions là. Est-ce que c'est moins traumatisant ? C'est une autre question. On entend aujourd'hui nombre de religieuses aujourd'hui évoquer le fait que dans l'église il n' y a pas que de l'homosexualité il a de l'hétérosexualité et je ne pense pas que ça soit une question essentiellement masculine. 

Au Royaume-Uni, les cas de pédophilie féminine sont nombreux et cela semble surprendre. Si l'on souhaite réellement aider les victimes d'actes pédophiles, ne doit-on pas considérer le problème dans son ensemble et briser ce tabou ? De quelle manière ? Les victimes de pédophilie féminine sont-elles victimes de représentations collectives qui induiraient une moins grande indignation de la part de l'opinion ? 

La question du tabou, ça serait l'interdit. Est-ce que c'est bien ou mal ? Je pense que ça pose des problèmes. Souvent on met sous le terme de tabou quelque chose qu'on méconnaît. C'est plus une méconnaissance qu'un tabou. Les tabous, on les met où l'on veut. Il y a quelque chose qu'on veut peut-être ne pas connaître, en cela il y a peut-être quelque chose du tabou. Ce n'est pas un interdit comme le totem-tabou de Freud. C'est davantage quelque chose de l'ordre d'une Tartufferie: cachez ce sein que je ne saurais voir. On ne veut pas le voir. Je connais des victimes hommes ou femmes qui ont été abusées par des femmes qui en sont moins traumatisées et d'autres qui le sont davantage, car c'était quelque chose qui était inavouable au sens où la parole ne pouvait pas être homologuée. En grec, homo logia, la même parole, traduit la notion d'aveu. C'est quelque chose qu'on ne pouvait pas dire. On ne se permet pas de le dire, inconsciemment ou consciemment car on considère que ce n'était pas entendable par les autres. Quelques fois des personnes me disent qu'elles s'aperçoivent maintenant qu'elles ont été abusées en considérant au moment que c'était normal. On est dans des codes où il y a encore peu de temps ce n'étaient pas des choses qui se révélaient. C'était inentendable. Aujourd'hui on commence à les entendre.

La pédophilie masculine et la pédophilie féminine constituent-elles un seul et même problème auquel il faut répondre strictement de la même manière ou bien existe-t-il des spécificités, des schémas différents, qui nécessitent de bien les distinguer ?

On pourrait penser en termes de genre masculin/féminin, mais regardez bien le masculin en occident, en orient et le féminin. Il faut penser ça de façon anthropologique. L'anthropologie suppose à la fois la communauté d'actes et des différences. Les singularités peuvent être de genre, de classe sociale, de mode d'éducation, de civilisation. Le genre est une singularité. Selon les sociétés, les modes de théorisation, on va découper, sectoriser, sectariser de façon différente. Je ne vais pas dire qu'on va traiter de la même façon un homme ou une femme pédophile, pas plus qu'on ne traitera une femme et un homme paranoïaques de la même façon. Si la personne vient de la paysannerie ou de la bourgeoisie, il va y avoir des différences. Il faut tenir compte des différents phénomènes de sectarisation de l'humain. D'autant qu'on continue à offrir des barbies roses aux filles et des camions bleus aux garçons. Il y aura toujours de la différenciation. La place de la femme peut varier selon les pays. C'est intéressant de percevoir le phénomène de la pédophilie en perspective dans le monde en général. Il faut voir la relativité clinique de la situation. Ce qui est intéressant c'est que certains pensent la pédophilie en fonction du genre alors qu'en étant clinicien on pense au mode de rencontre, de la même façon que l'on peut penser le mode de rencontre amoureux chez un adulte. Là on pense le mode de rencontre entre le pédophile et l'enfant. Ce sont des échos de vulnérabilité. Le prêtre pédophile, par exemple, ne va pas vers n'importe qui. Je ne veux pas dire que la victime participe de cela. Les vulnérabilités se rencontrent. Cela ne se passe pas de la même manière pour les hommes et pour les femmes. Je pense pas qu'il faille réduire la question à cela. Je vous parlais de la méconnaissance. Dans la mesure où ce n'est pas envisageable, même les victimes ne l'envisagent pas. Elles pensent avoir vécu autre chose que cela. Chez les Anglais ils parlent de Lover Teacher qui initient les enfants dans un mode de relation qui n'est pas considéré comme un abus. Ce n'est que plus tard que les enfants s'en rendent compte. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

04.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

05.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

06.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

07.

Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

05.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

06.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Forbane
- 13/03/2019 - 23:54
Peur de rien!
Non monsieur Benvoyons, je n’ai peur de rien et ne nie l’existence de rien. Vous en revanche , semblez avoir des comptes à régler. Pour une bonne santé mentale, il est important de savoir se remettre en question, en particulier dans son couple. Il est rare que l’un des deux soit responsable de tout le malheur de l’autre (il existe bien quelques pervers narcissiques dans les deux sexes ou paranos décompensés de plus de 40 ans, mais ces derniers sont exclusivement masculins DSM 4..)
Benvoyons
- 13/03/2019 - 09:45
Forbane - 12/03/2019 - 23:28 Votre réaction est étonnante :)
Des années lumières ?? Se sont ces années lumières qui ont exister pour les hommes & que les femmes ont dénoncé dont vous voulez parler??
Car en effet cela est encore plus insupportable & tétanisant d'imaginer de la pédophilie par une femme & donc plus encore caché par les familles & autres intervenants. Maintenant concernant les violences vous imaginez que violence physique mais il n'en est rien car la violence d'une femme vers un homme n'est pas souvent une violence physique mais une violence psychique systématique jusqu'à l'overdose pour l'homme (suicide,burnout, ou aussi une disjonction violente de l'homme vers la femme qui se retourne contre lui).
Le sujet est complexe & vous semblez avoir peur que la parole puisse se délier plus facilement sur le sujet de la pédophilie femme.
Moreau Jean Luc
- 13/03/2019 - 04:23
"Ce n'est que plus tard que les enfants
s en rendent compte ?" : JE CONFIRME… j'ai même arrêté la musique et ne sais plus lire une partition à cause d'un curé à l'âge de 12 ans. J'en ai bientôt 73 et ce n'est maintenant que je me rends compte de certains dégoûts qui ont ponctué ma vie parce que ces dégoûts étaient liés à ce qui était arrivé lorsque je me suis laissé faire parce que tétanisé. Ce qui est écrit n'est absolument pas une bêtise et depuis que je suis sensibilisé à la chose, c'est à dire depuis peu, j'entends ou je lis beaucoup d'"expériences" similaires