En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Reuters
Vêtements sales
Ce que la mode et ses adeptes vont devoir accepter de changer pour aider au sauvetage de la planète
Publié le 06 mars 2019
L'industrie textile est une des industries les plus polluantes du monde.
Nayla Ajaltouni est coordinatrice du Collectif Éthique sur l'étiquette.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nayla Ajaltouni
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nayla Ajaltouni est coordinatrice du Collectif Éthique sur l'étiquette.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'industrie textile est une des industries les plus polluantes du monde.

Atlantico : L'industrie textile est l'une des plus prospère au monde, avec 100 milliards de vêtements produits en 2015 pour 7 milliards d'habitants, mais de quelle manière la production mondiale de vêtements pollue-t-elle la planète ?

Nayla Ajaltouni : La production de vêtements est très polluante à divers égards, la partie confection a des impacts sociaux, mais c'est surtout l'utilisation des matières premières comme le coton, qui est une plante très gourmande en eau et en pesticides. On utilise de plus en plus de matières plastiques qui se retrouvent lors des lavages dans les rivières et océans, même situation pour les teintures. Ces dernières sont réalisées dans des conditions déplorables au Bangladesh mais aussi en Italie, en Inde les tas de produits chimiques utilisés polluent les sols et les eaux, car il n'y a pas d'usines de traitement. Par effet ricochet, la santé des populations locales est gravement mise en danger.   

Quels sont les pays les plus touchés et les conséquences sur leurs environnements ?

Plus généralement les pays producteurs de cotons, comme la Chine ou l'Inde, où il y a cette pollution considérable avec les pesticides, mais aussi l’assèchement des sols pour nourrir le coton en eau. Encore une fois les pays utilisant des vêtements faits à partir de matière plastique, les pays en voie de développement mais aussi l'Occident, où les résidus de plastique se jettent dans les eaux lors des lavages. Cette pollution est de niveau mondial ! Mais au Bangladesh on assiste au phénomène des "rivières violettes", qui prennent cette couleur à proximité des usines de teintures. Ces eaux polluées vont empoisonner les sols et les cultures avant de se déverser dans les fleuves. Partout où l'on porte des vêtements fait à partir de fibres synthétiques, on va avoir une pollution. Cependant la France a des standards environnementaux, nous avons des filtres et des réglementations performantes, qui font que nous n'avons pas ces pollutions massives. Le problème est le segment de production et les endroits où ils sont réalisés, les pollutions les plus importantes sont dans les pays en voie de développement où elles impactent fortement la santé des travailleurs. Mais le textile pollue de manière globale l'ensemble des ressources naturelles.  

Quelles seraient les solutions à courts, moyens, et longs termes, pour "écologiser" l'industrie textile ?

La réponse à apporter est urgente, difficile d'envisager le long terme dans la situation actuelle. Mais il faut absolument repenser le modèle de production dans l'industrie du textile, surtout dans la moyenne gamme et la production "fast fashion", ce principe de collection permanente accélérée de moindre coût, et donc de basse qualité. C'est l'émergence des magasins comme H&M et Zara qui ont introduit un nouveau mode de consommation, pour augmenter les profits et diminuer au maximum les coûts de fabrication. Ce sont ces marques là qui ferment les yeux sur les pays où elles produisent, qui ferment les yeux sur la mauvaise qualité des matériaux utilisés. Une teinture premier prix par exemple, va moins tenir sur le vêtement, et donc se déverser plus facilement dans les eaux lors du lavage. Il faut cesser de chercher le moins cher lors de la fabrication, il faut intégrer un socle minimum de droits fondamentaux pour les travailleurs et de respect de l'environnement. Sur le court terme il faut réussir à créer un rapport de force avec les marques, en utilisant la pression des consommateurs par exemple. Il faudrait également renforcer les législations pour mieux surveiller les grandes multinationales du textile, pour stopper l'exploitation de la main d'œuvre et la pollution de l'environnement et qu'il y est des réponses juridiques le cas échéant. Les pays "riches" doivent prendre leurs responsabilités, car n'oublions pas que ces entreprises en sont issues ; pour que ces marques ne puissent plus polluer à l'international. Reconnaissons que la France est un pays pionnier sur ce sujet, en 2017 la loi sur le "Devoir de vigilance des multinationales" rend responsable les entreprises françaises sur leurs impacts sociaux et environnementaux. L'idéal serait que cette loi s'étende à l'international, c'est le travail de notre association.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
02.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
03.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
04.
Un Américain a passé un an à ne manger que des aliments aux dates de péremption dépassées, voilà les leçons qu’on peut en tirer
05.
L'homme qui ne voulait pas être le deuxième flic de France…
06.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
07.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
05.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
05.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
06.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires