En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

07.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 2 heures 3 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 7 heures 50 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 8 heures 40 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 9 heures 24 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 9 heures 53 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 10 heures 44 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 11 heures 17 min
décryptage > Economie
En espérant en tiré des leçons

COVID-19 : la pandémie sanitaire et financière en 5 tableaux

il y a 12 heures 1 min
décryptage > International
Alternative

La santé ou l’économie ? Petites réflexions philosophiques sur un vrai dilemme

il y a 12 heures 44 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

il y a 13 heures 39 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 7 heures 6 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 8 heures 2 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 9 heures 18 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 9 heures 35 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 10 heures 24 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 11 heures 13 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 11 heures 31 min
décryptage > Economie
Contre-intuitif

Coronavirus : pourquoi la mondialisation est le meilleur remède pour nous sortir de la crise

il y a 12 heures 36 min
décryptage > International
Choix cornélien

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

il y a 13 heures 7 min
décryptage > International
Superpuissance en construction

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

il y a 14 heures 3 min
© Reuters
© Reuters
Kill Deal

Et les États-Unis enfoncèrent le dernier clou dans le cercueil de l’espoir de négociations israélo-palestiniennes

Publié le 06 mars 2019
Les Etats-Unis suppriment leur représentation diplomatique auprès des Palestiniens en annonçant la fermeture de leur consulat général à Jérusalem.
Frédérique Schillo est chercheuse en Histoire, spécialiste d’Israël. Elle a écrit La politique française à l'égard d'Israël, 1946-1959 et a contribué à l'ouvrage Jérusalem. Histoire, promenades, anthologie et dictionnaire.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédérique Schillo
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédérique Schillo est chercheuse en Histoire, spécialiste d’Israël. Elle a écrit La politique française à l'égard d'Israël, 1946-1959 et a contribué à l'ouvrage Jérusalem. Histoire, promenades, anthologie et dictionnaire.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Etats-Unis suppriment leur représentation diplomatique auprès des Palestiniens en annonçant la fermeture de leur consulat général à Jérusalem.

Atlantico : Les Etats-Unis suppriment leur représentation diplomatique auprès des Palestiniens en annonçant la fermeture de leur consulat général à Jérusalem. C'est désormais l'ambassade des Etats-Unis, installée elle-aussi à Jérusalem qui sera chargée des relations américano-palestiniennes. Cette décision est-elle la simple conséquence du choix américain de reconnaitre Jérusalem comme capitale israélienne ou marque-t-elle une étape supplémentaire de la politique pro-israélienne de Donald Trump ?

Frédérique Schillo : Les Américains présentent ça comme une décision purement administrative dans la continuité de la décision de Trump de transférer l'ambassade américaine à Jérusalem en décembre 2017, et suite à une déclaration de Pompeo en octobre 2018. Pour eux c'est donc une suite logique, uniquement administrative pour plus d'efficacité.

Mais cela va évidemment au-delà de ça. C'est une étape supplémentaire et c'est ce que dénoncent les anciens consuls généraux qui voient dans cet acte la fin d'une longue histoire. C'est aussi ce que dénonce Ben Shapiro qui était ambassadeur des Etats-Unis à Tel-Aviv sous Obama : pour lui c'est une grave erreur et un changement majeur. Les Palestiniens disent eux clairement que c'est le dernier clou planté dans le cercueil de la médiation américaine.

Objectivement c'est moins spectaculaire que le transfert de l'ambassade, qui était non seulement décidé par Trump mais aussi inauguré en grande pompe le 14 mai 2018, pour les 70 ans d'Israël. Mais en réalité, c'est vraiment un événement puisqu'il met fin à 175 ans d'histoire. C'est tout l'histoire du consulat général, de ce qu'il représentait dans la relation avec les Palestiniens qui s'effondre maintenant parce que ce consulat général était l'interlocuteur privilégié des Palestiniens. Il représentait les intérêts américains à Jérusalem-Est et il rendait compte directement à Washington en parallèle de l'ambassade mais de manière indépendante. On le remarque aussi avec les Français: l'ambassade est plutôt pro-israélienne et le consulat pro-arabe.

Ce consulat avait un statut de proto-ambassade, et ce canal est aujourd'hui coupé. L'administration de Trump explique aux Palestiniens qu'ils n'ont qu'à discuter avec l'ambassadeur en Israël David Friedman. Le problème est que Friedman, dans les interviews qu'il donne à la télévision, peut donner l'impression qu'il représente non seulement les intérêts américains mais aussi israéliens de par ses positions très proches des colons.

Dans un contexte de forte dégradation des relations entre Etats-Unis et Palestiniens, quelle est la portée réelle de cette décision ? N'est-ce pas un épiphénomène ?

Jusqu'à présent, en faisant le transfert de l'ambassade à Jérusalem, Trump avait tout de même laissé une porte ouverte en ne parlant pas des limites municipales de Jérusalem. Comme le consulat était là et discutait avec la partie orientale, il y avait cette division de-facto dans la ville et une discussion était possible avec les Palestiniens, tout comme un débat sur Jérusalem-Est comme capitale d'un potentiel futur état palestinien.

Donc ce transfert de l'ambassade n'était pas la fin de la solution à deux Etats. Mais en faisant du consulat général une simple unité des affaires palestiniennes, qui relève donc de l'ambassade, cela revient à considérer une seule entité administrative, une seule circonscription consulaire et donc un seul Etat.

Cela va donc au-delà de la simple démarche administrative et cette décision prend effet après une série de mesures punitives contre les Palestiniens comme la fin du financement de l'UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient). C'est également dans la même ligne que la fermeture du bureau de l'OLP à Washington.

Cela prend effet après une série de mesures dures à l'encontre des Palestiniens. Trump remet la pression sur les Palestiniens et il le fait un mois avant d'annoncer son fameux "deal du siècle". Du point de vue de la négociation, c'est étrange.

Dans le contexte du plan de paix porté par Jared Kushner, peut-on voir cette décision comme un moyen de pression diplomatique sur les Palestiniens pour accepter les propositions américaines ?

On ne peut effectivement y voir qu'une pression supplémentaire en remettant la pression sur les Palestiniens. Sauf que tous les ponts sont déjà coupés, et qu'ils boycottent les USA depuis la décision du transfert. Ils ne considèrent plus les Américains comme des médiateurs objectifs dans le conflit. En réalité, on ne sait rien du plan, si même il existe.

Jared Kushner, en tournée dans les capitales arabes, aurait laissé entendre la solution traditionnelle, c’est-à-dire deux Etats. Cette décision de fusionner le consulat et l'ambassade, alors que l'on veut discuter de Jérusalem parait insensée. C'est symptomatique de l'administration Trump avec Friedman comme ambassadeur.

Il faut comprendre qu'en fermant ce consulat général, l'administration Trump met fin à la dernière médiation existante. Le consulat est resté après 1948 car Jérusalem devait être internationalisé, les Etats-Unis d'ailleurs qui ont été les premiers à reconnaitre l'État d'Israël, ne reconnaissaient pas à l'époque la souveraineté israélienne sur Jérusalem-Ouest. Ils possédaient, comme les Français, une ambassade et un Consulat général qui était représentés sur un territoire qui aurait dû revenir à un État arabe selon le plan de partage. C'est une véritable rupture avec l'histoire diplomatique américaine et c'est pourquoi des anciens diplomates dénoncent un changement majeur.

C'est un geste unilatéral, qui a court terme peut satisfaire une politique pro-israélienne qui veut mettre la pression sur les Palestiniens, mais à moyen et long terme cela n'est pas favorable non plus pour l'État Hébreux. D'ailleurs les Israéliens eux-mêmes souffrent des dernières décisions, au départ même le gouvernement Netannyahou était contre le transfert, ils en avaient peur. Couper le financement aux Palestiniens c'est aussi se priver d'informations stratégiques, car les forces de sécurités palestiniennes dépendent de cet argent.

Au final cela risque fort de mettre en danger la population israélienne. C'est étrange, pour un négociateur comme Trump, c'est un "Kill Deal".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

07.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Atlante13
- 07/03/2019 - 10:31
Etrange, dit-il?
Brillant plaidoyer d'un supporter de l'administration Obama, quand on se souvient des turpitudes à l'époque de mme Clinton et des valses hésitations d'Obama. Ce double jeu de la diplomatie n'a fait que perdurer le problème Israel/Palestine. Toutes les atrocités ont été commises, de part et d'autre, sans que s'en émeuvent les diplomates, des milliers de morts dans la région et dans le monde entier, et d'après eux il faudrait continuer ce jeu mortifère pour tout le monde, sauf pour les marchands d'armes et les terroristes professionnels? La diplomatie aussi a ses limites, car elle est pratiquée parfois par des hommes sans scrupules. N'est pas Talleyrand ou Alexandre le Grand qui veut.
Sidewinder
- 07/03/2019 - 04:18
Ben voilà.
Qui a jamais cru à la sincérité des Palestiniens ? Les exemples sont multiples d'une telle blague. Il était temps que quelqu'un remette les pendules à l'heure. C'est fait.
assougoudrel
- 06/03/2019 - 15:40
Voilà où mène la
haine, au manque de bon sens; on creuse un trou pour y enterrer son ennemi et on finit par s'y retrouver allongé dedans, engendrant le malheur de ses enfants dont on a lessivé le cerveau dès le plus jeune âge. Tout ce qu'ils ont appris de leurs aînés, c'est de lancer des pierres. Quand à cette chercheuse, elle fait penser à ceux qui cherchent assidûment dans les dépotoirs et se contentent de peu.