En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

07.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 2 heures 8 min
pépites > Politique
Aubaine ?
Anne Hidalgo ferait passer pour des HLM des logements loués aux classes moyennes
il y a 3 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dark Waters" de Todd Haynes : un homme seul contre une toute puissante industrie chimique...

il y a 6 heures 8 min
pépites > Santé
Médicaments efficaces ?
La chloroquine, un traitement contre le paludisme, pourrait-elle être efficace contre le coronavirus ?
il y a 7 heures 9 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Coronavirus : le patient français décédé à Paris était un enseignant dans l'Oise
il y a 8 heures 20 min
décryptage > International
Echelle planétaire

Le Coronavirus redistribue les cartes mondiales

il y a 9 heures 37 min
pépite vidéo > Politique
"Peur comme fonds de commerce"
Gabriel Attal dénonce les critiques de Marine Le Pen sur la gestion du coronavirus par le gouvernement
il y a 10 heures 8 min
décryptage > Europe
Hi hi *

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

il y a 10 heures 56 min
décryptage > Economie
Brouillard comptable

Ce rapport de la Cour des comptes à qui l’on fait trop souvent dire tout et n’importe quoi

il y a 11 heures 51 min
décryptage > Economie
Contamination de l'économie

Coronavirus : le COVID-19 va-t-il pousser la zone euro vers la récession ?

il y a 12 heures 8 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 2 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 5 heures 49 min
light > Culture
Réforme majeure
Académie des César : la productrice Margaret Menegoz est nommée présidente par intérim
il y a 6 heures 22 min
pépites > Education
Faits religieux à l'école
Mobilisation de soutien envers l'instituteur de Malicornay, Matthieu Faucher, suspendu pour prosélytisme après avoir utilisé des textes de la Bible
il y a 7 heures 47 min
décryptage > Religion
Moyens d'action

Lutte contre l’islam radical : comment le Maroc articule moyens sécuritaires et réponse "idéologique"

il y a 9 heures 19 min
décryptage > Environnement
WikiAgri

Salon de l'agriculture : ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

il y a 9 heures 51 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

il y a 10 heures 48 min
décryptage > Santé
Début du carême

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

il y a 11 heures 21 min
décryptage > France
Réalité derrière les chiffres

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 12 heures 4 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opposition ne veut pas de fonds de pension français mais ne pipe mots sur ces fonds étrangers qui investissent lourdement dans l’Hexagone

il y a 13 heures 4 sec
© JIM WATSON / AFP
© JIM WATSON / AFP
Elections 2020

Jean-Eric Branaa : “En 2015, je prévoyais la victoire de Donald Trump, j’entrevoie aujourd’hui sa défaite en 2020”

Publié le 03 mars 2019
Dans un nouvel essai "Et s'il gagnait encore ?" (VA Editions) le spécialiste des Etats-Unis Jean-Eric Branaa explique pourquoi malgré de nombreux atouts, la réélection de Donald Trump à la Maison Blanche est tout sauf évidente.
Jean-Eric Branaa est spécialiste des Etats-Unis et maître de conférences à l’université Assas-Paris II. Il est chercheur au centre Thucydide et chercheur associé à l’institut l'IRIS. Il est notamment l'auteur de Hillary, une présidente des Etats-Unis ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Eric Branaa
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Eric Branaa est spécialiste des Etats-Unis et maître de conférences à l’université Assas-Paris II. Il est chercheur au centre Thucydide et chercheur associé à l’institut l'IRIS. Il est notamment l'auteur de Hillary, une présidente des Etats-Unis ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un nouvel essai "Et s'il gagnait encore ?" (VA Editions) le spécialiste des Etats-Unis Jean-Eric Branaa explique pourquoi malgré de nombreux atouts, la réélection de Donald Trump à la Maison Blanche est tout sauf évidente.

Atlantico : Dans votre livre "Et s'il gagnait encore?" publié aux éditions "V.A Éditions", vous portez un regard critique sur une éventuelle réélection de Donald Trump.  Mais est-il possible aujourd'hui, notamment au regard des élections de mi-mandat de 2018 de s'avancer d'une manière ou d'une autre (ndlr : et pourquoi est-ce impossible) ?

Les élections de mi-mandat sont presque toujours porteuses de précieux renseignements, qui nous indiquent ce qui va se passer la fois suivante. Ainsi, en 2014, les républicains l’avaient largement emporté, et la dynamique étaient de leur côté : toutes les élections intermédiaires ou partielles montraient qu’ils avaient l’écoute des électeurs, certainement à cause d’une lassitude qui s’était installée après deux mandats de Barack Obama. La crise de 2007-2008 avait aussi été un coup dur pour l’équipe démocrate et les nombreuses tensions raciales dans le pays n’arrangeaient rien. Les candidats républicains ne s’y étaient pas trompés non plus et ils avaient été très nombreux à tenter leur chance, puisque c’est un des leurs qui devait l’emporter, du moins sur le papier.  La perspective historique d’une première femme à la Maison-Blanche aurait peut-être pu casser cette dynamique, mais on a vite compris qu’il n’en serait rien car Bernie Sanders faisait plus que jeu égal avec elle : il détruisait sa campagne et posait de nouvelles fondations pour une Parti démocrate renouvelé.

Alors qu’en est-il de 2018 ? Pour étonnant que cela paraisse, il n’y a pas d’éléments structurants qui nous indique dans quel sens souffle le vent. Chaque camp est persuadé d’avoir gagné et chaque camp a réussi à mobiliser ses troupes. Je détaille l’ensemble de ces résultats dans mon livre, et des comportements que cela a engendré, en indiquant en quoi ils nous étonnent et pourquoi le Parti démocrate à quelques raisons de s’inquiéter. Pourtant, il se passe dans ce camp-là exactement ce qu’il s’est passé chez les républicains il y a quatre ans : le trop plein les guette, alors que le nombre de candidats ne cesse d’augmenter. Ils sont déjà onze officiellement en campagne, et on en attend plus de vingt. Il faut donc croire que l’optimisme est de leur côté. Perez, le chef du parti démocrate, n’a-t-il pas assuré que Donald Trump pouvait être battu ? On constate qu’ils ont en effet l’air de le croire…

Tout de même, quels sont les atouts de Donald Trump pour 2020 ? Sur quoi pourrait-il se baser pour tenter sa réélection malgré une côte de popularité basse ?

Les atouts de Donald Trump sont très nombreux, beaucoup plus qu’on ne veut nous le dire. Le premier d’entre eux, bien évidemment, c’est qu’il est le président sortant : cet avantage est tellement puissant que quasiment tous les présidents sortants sont réélus. Bien sût, cela n’a pas été le cas avec George H. Bush, mais c’est parce qu’il y avait un troisième homme, Ross Perot, qui a siphonné ses voix. Dans le cas de Carter, c’est la crise iranienne et le deuxième choc pétrolier qui ont précipité sa défaite. 

Donald Trump peut aussi s’appuyer sur un socle solide, qui ne varie pas et lui reste fidèle, quels que soient les événements en cours dans son pays. J’ai eu beaucoup l’occasion de répéter ce fait très étonnant dans vos colonnes : je pense que cette stabilité hors norme restera un des marqueurs de sa présidence, et qu’on va l’étudier et l’analyser pendant très longtemps. Aujourd’hui, après une audition très mouvementée et très commentée de Michael Cohen à la Chambre des représentants, ainsi qu’un sommet raté à Hanoï, cette même base n’a pas sourcillée : il reste imperturbablement à 42% de bonnes opinions chez « 538 » et à 44% chez « Real Clear Politics », qui sont deux instituts qui font la moyenne de tous les instituts de sondages.

Surtout, il y a l’économie américaine qui porte sa candidature. Bill Clinton avait expliqué que l’économie est la base de tout : si elle va bien, l’élection est assurée. Cela s’est vérifié dans son cas et Donald Trump est bien décidé à ne pas faire mentir l’adage. Faut-il rappeler tous ces bons chiffres qui ne cessent de surprendre tout le monde ? Chômage, inflation, création d’emploi : même l’indice de la croissance –qui est tombé il y a deux jours– est à 2,9% pour la dernière année, ce qui est exceptionnel. C’est par ailleurs très proche de ce que promettait Donald Trump durant sa campagne, quand on le traitait de fou.
Il y a encore plusieurs, pour ne pas dire beaucoup d’atouts dans la manche de Donald Trump : on les passe en revue au fil des pages de « Et s’il gagnait encore ? » 

De quoi douter qu’il puisse perdre en 2020.

Et pourtant : il y a aussi le grain de sable, celui qui fait chuter, même quand on ne s’y attend pas.  Lorsqu’on regarde la scène politique américaine on découvre qu’il y a en réalité de nombreux grains de sable sur le chemin de cette nouvelle victoire. C’est ce qui me fait dire que tout ne sera pas aussi facile qu’il voudrait bien le croire pour Donald Trump … D’où l’hypothèse que je fais, à contre-courant de ce que je disais en 2015 et 2016 : je prévoyais alors sa victoire, j’entrevois aujourd’hui  sa défaite. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

07.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Sidewinder
- 04/03/2019 - 05:48
USA 2020
Okay....mais quels sont les grains de sable ?