En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

04.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

05.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

06.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

07.

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Raymonda" de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa : la perfection classique pendant trois heures d’horloge… Et on en redemanderait…

il y a 8 min 42 sec
pépite vidéo > Religion
Huit mois après
Chantier de Notre-Dame de Paris : France 2 dévoile des images de l'intérieur de la cathédrale
il y a 1 heure 55 min
pépites > France
Fortes perturbations
Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro
il y a 5 heures 42 min
light > France
Mauvaise camaraderie ?
Miss France 2020 : les ultimes heures de la compétition avant le sacre auraient été marquées par des tensions entre les candidates
il y a 6 heures 57 min
pépites > Social
Prévisions
Grève SNCF : Edouard Philippe exige un "plan de transport" pour les fêtes
il y a 9 heures 2 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

Comment Daech est né sur les décombres de l'Etat irakien

il y a 10 heures 8 min
rendez-vous > Politique
Zone Franche
Mélenchon et les élections britanniques : le grand rabbin, le Crif et le Likoud ont-ils fait chuter la gauche ?
il y a 10 heures 43 min
décryptage > Education
Négociations

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

il y a 12 heures 4 min
décryptage > Europe
Le retour de l'ennemi héréditaire

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

il y a 13 heures 11 min
décryptage > Economie
Vraie mère de toutes les réformes

Cette réforme monétaire sans laquelle aucune réforme d’ampleur ne pourra vraiment être réussie en France

il y a 13 heures 49 min
pépites > Défense
Solidarité et soutien envers nos soldats
Emmanuel Macron sera avec les militaires français en Côte d’Ivoire pour les fêtes de fin d’année
il y a 1 heure 23 min
light > France
"Nipple Gate"
Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct
il y a 2 heures 52 min
pépites > Politique
Confiance
Edouard Philippe considère que la "bonne foi" de Jean-Paul Delevoye est "totale"
il y a 6 heures 17 min
pépite vidéo > Sport
Valeurs du sport bafouées
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, a été huée et menacée par des supporters lors d'un match du Red Star
il y a 8 heures 20 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La genèse de Huaweï : comment le génie et les idées de Ren Zhengfei ont révolutionné les télécoms et l'industrie en Chine

il y a 9 heures 46 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

Lutte et prévention contre le terrorisme : l'impérieuse nécessité d'adopter une vision globale afin d'éviter l'impression du pansement sur une jambe de bois

il y a 10 heures 21 min
décryptage > Santé
Avancées médicales

Un nouveau traitement capable de prévenir la moitié des cancers du sein produit des effets même longtemps après avoir été pris

il y a 11 heures 32 min
décryptage > Politique
Répartie

Retraites : on peut être de droite et préférer la répartition

il y a 12 heures 19 min
décryptage > Politique
Déclaration d’intérêt

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

il y a 13 heures 23 min
décryptage > Politique
Triomphe électoral

Libéral, conservateur, insensible à la "raison des élites" : la recette Johnson pratiquée par la droite française… à son exact inverse

il y a 14 heures 6 min
© Caroline BLUMBERG / POOL / AFP
© Caroline BLUMBERG / POOL / AFP
L’œuf ou la poule ?

Petit bras de fer Juppé / Macron sur les finances publiques : qui des collectivités locales ou de l’Etat s’est le plus mal comporté ces dernières années ?

Publié le 02 mars 2019
Lors du grand débat qui s'est tenu vendredi 1er mars à Bordeaux, le désormais ancien maire de la ville a interpellé le Président sur la situation précaire des collectivités locales. Mais selon le Président, le mal ne viendrait pas de l'Etat, mais des collectivités elles-mêmes.
Jean-Luc Bœuf est administrateur général. Auteur de nombreux ouvrages, son dernier livre : les très riches heures des territoires (2019), aux éditions Population et avenir. Il est actuellement directeur général des services du conseil départemental de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Boeuf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Bœuf est administrateur général. Auteur de nombreux ouvrages, son dernier livre : les très riches heures des territoires (2019), aux éditions Population et avenir. Il est actuellement directeur général des services du conseil départemental de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lors du grand débat qui s'est tenu vendredi 1er mars à Bordeaux, le désormais ancien maire de la ville a interpellé le Président sur la situation précaire des collectivités locales. Mais selon le Président, le mal ne viendrait pas de l'Etat, mais des collectivités elles-mêmes.

Atlantico : Alain Juppé et Emmanuel Macron étaient réunis ce 1er mars, dans le cadre du Grand Débat National. A cette occasion, les deux hommes ont échangé sur la question des dotations. Alain Juppé a ainsi déclaré : "La part des dotations reçues de l’Etat est passée en moins de dix ans de 39 % à 17 %, c’est un séisme budgétaire (...) Nous nous y sommes adaptés, un certain nombre d’entre nous ont contractualisé comme vous nous l’avez proposé. A une condition : que la règle du jeu soit respectée par tout le monde, et qu’on ne continue pas à nous transférer des responsabilités et des charges, sans nous transférer les recettes qui vont avec, et ce n’est pas toujours le cas il faut le dire. »", ce à quoi Emmanuel Macron a répondu : " Durant plusieurs années il a fallu baisser les dotations, reconnaît-il, en 2010, puis sur la période 2013-2017. Sur cette dernière période, les dotations ont baissé pour les collectivités de près de 12 milliards d’euros, mais en parallèle, il y a eu 18 milliards d’euros d’augmentation de fiscalité, toutes collectivités confondues. Et cela a plutôt favorisé les grosses collectivités, celles qui avaient la possibilité d’augmenter les impôts pour compenser la baisse." Entre ces deux visions, comment faire la part des choses ? 

Jean-Luc Boeuf : Comptablement tout d'abord, les chiffres évoqués par l'ancien maire de Bordeaux ne sont pas exacts. Au niveau macro, les dotations de l'Etat n'ont pas été divisées par deux. Il convient de savoir de quoi l'on parle : s'agit il uniquement de la dotation globale de fonctionnement  - DGF - ou dr toutes les dotations ? A quelle collectivité on l'applique-t-on : ville ou intercommunalité ? Prend-on en compte le fait que, lorsqu'une collectivité prend son essor (en l'occurrence la métropole), il n'est pas illogique que la collectivité de base (la commune) voit son champ se rétracter. Et sur combien d'années : uniquement le quinquennat 2002-17 ou bien depuis 2014 ? Les propos du  chef de l'Etat présentent une partie seulement de la corbeille de la mariée, en évoquant "la" fiscalité, mais en se gardant bien de préciser ce que cela comporte : ne s'agit-il que de la fiscalité directe ? Ou bien de la fiscalité directe et indirecte ? Cela comprend-il les compensations fiscales de l'Etat qu'il décide lui-même, rappelons le ! Les montants évoqués par le président de la République prennent en compte les recettes que l'État octroie aux collectivités pour s'occuper à sa place d'actions dont il ne veut plus : transport ferroviaire notamment, cartes d'identité, mineurs non accompagnés...

Comment évaluer les parts de responsabilité dans la problématique rencontrée, entre une baisse rapide des dotations accompagnée d'un transfert de prérogatives de la part de l'Etat d'une part, et les différences façons dont les collectivités s'y sont adaptées, d'autre part ? 

Les collectivités locales ont découvert ou plus exactement ont mis en place les règles de l'économie de marché... sous le quinquennat de François Hollande (2012-2017). En effet,  la principale dotation des collectivités locales, la dotation globale de fonctionnement ou DGF, a connu une forte baisse, passant de 40 à 30 milliards d'euros par an. Cela a concerné tous les niveaux de collectivités locales (communes, intercommunalités, départements et régions) sauf les communes nouvelles (CN) et, pour la derniere année du quinquennat seulement, les communes. De ce fait, le monde local a du s'adapter en inversant le mécanisme : au lieu s'adapter les recettes aux dépenses et en augmentant la fiscalité et l'emprunt, les collectivités ont maîtrisé leurs dépenses dont, au premier rang desquelles les dépenses de personnel. Le résultat a été spectaculaire : En 2016 et 2017, pour la premiere fois de leur histoire, les dépenses du bloc local ont baissé. Cela mérite d'être salué car cela infirme l'idée selon laquelle les collectivités ne font que dépenser. 

Quelle serait la marche à suivre, eu égard à la situation actuelle, pour rétablir un équilibre satisfaisant ? 

On pourrait plaquer aux relations entre l'Etat et les collectivités locales la phrase qu'André Fontaine appliquait aux relations entre l'Union Soviétique et les États Unis selon laquelle ils dorment dans le même lit mais ne font pas les mêmes rêves. Dit autrement, l'Etat veut contrôler les collectivités depuis que l'Etat est en construction.Et puis, quelques petits rappels historiques permettent de remettre les choses en place. Tout d'abord, la principale des dotations aux collectivités a été créée en 1979. Les collectivités votent l'impôt depuis 1980, une année où la formation politique de l'ancien maire de Bordeaux avait voté... contre le budget de la majorité parlementaire à laquelle elle appartenait. Cette même dotation globale de fonctionnement a été réformée en 1986-88, dans un sens restreignant le pouvoir des collectivités, et alors que le ministre du budget s'appelait Alain Juppé. Cette toujours même dotation globale de fonctionnement a été refondue en 1994, sous le gouvernement d'Edouard Balladur dont l'un des piliers était ministre des affaires étrangères, quelques mois avant de devenir maire de Bordeaux. Pour prendre en compte le poids grandissant de l'intercommunalité. Quant au président de la République, il a souhaité que les collectivités s'engagent dans la maîtrise  des dépenses, en limitant la hausse des dépenses de fonctionnement à 1,2% par an. Certes. Mais il ne faut pas oublier que les collectivités concernées représentent  80% des budgets locaux. Seules les deux tiers ont signé. Et celles qui ont signé font des pieds et des mains pour retirer de l'assiette éligible... les depenses faites pour le compte de l'Etat. La boucle est bouclée : l'Etat demande de respecter une consigne tout en sachant qu'elle ne peut être respectée à la seule condition .... de ne pas prendre en compte les dépenses que le même État impose aux collectivités... en résumé, plus bel l'avis... de réforme de la fiscalité locale. Pour rétablir l'équilibre, l'Etat devrait arrêter de considérer les collectivités comme ses supplétifs. Et les collectivités doivent accepter qu'une réforme des finances locales qui concerne 60.000 acteurs locaux ne peut pas faire que des gagnants, dans le contexte de raréfaction  de l'argent public.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

04.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

05.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

06.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

07.

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Caustik317
- 03/03/2019 - 03:29
Pourquoi
les dotations ont encore diminué en 2013 et la suite ? Parce que la gestion économique de Macron est une catastrophe pour le pays: un service national et "universel", totalement inutile ; 2fois 8 jours pour 8 Mds !! Une abolition mensongère, partielle: opération ridicule oû tout le monde est perdant, et qu'il faudra bien remplacer par un autre prélèvement !
Anouman
- 02/03/2019 - 12:29
Polémique...
Inutile qu'ils se chamaillent. Etat et collectivités sont tout aussi incompétents et prêts à gaspiller l'argent du contribuable.