En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

04.

Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne

05.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

06.

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

07.

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

04.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Paris : attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo

ça vient d'être publié
pépites > Religion
Séparatisme
Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes
il y a 22 min 30 sec
décryptage > Economie
Nécessité d'un compromis

Sécurité sanitaire et emploi : les difficultés du "en même temps"

il y a 49 min 43 sec
pépite vidéo > Défense
Tensions
L'Arménie et l'Azerbaïdjan instaurent la loi martiale
il y a 1 heure 10 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

COVID-19 : France, Royaume-Uni, Espagne, comment faire baisser la contamination ? Des "Gilets jaunes des bars" maintenant ?

il y a 1 heure 41 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Malaise au poignet ? Le nouvel bracelet connecté de santé d'Amazon analyse votre voix et vos émotions
il y a 2 heures 23 min
décryptage > Politique
Résultats

Sénatoriales : rien ne bouge vraiment (et ça n’est pas une bonne nouvelle pour Emmanuel Macron)

il y a 2 heures 29 min
décryptage > Terrorisme
LE BLOC-POL DE LAURENCE SAILLIET

Terrorisme : la coupable inertie d’Emmanuel Macron

il y a 2 heures 53 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un budget 2021 déformé par le Covid et qui n’ose pas prévoir un emprunt national, mais ça va venir

il y a 3 heures 5 min
pépites > International
Poudrière
Violents affrontements au Haut-Karabakh : l'Arménie et l’Azerbaïdjan au bord de la guerre
il y a 19 heures 38 min
pépites > International
Etats-Unis
Cour suprême : Donald Trump nomme Amy Coney Barrett
il y a 20 heures 59 min
décryptage > Société
Licence to kill

L’amendement inutile : l’IMG, (Interruption médicale de grossesse) à 9 mois pour cause de détresse psychosociale

il y a 30 min 12 sec
Crise
La paralysie de l'économie due au coronavirus menace New York déjà très endettée
il y a 58 min 46 sec
décryptage > International
Disraeli Scanner

Donald Trump : comment le populiste s’est mué en conservateur

il y a 1 heure 26 min
décryptage > Santé
Confusion généralisée

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

il y a 1 heure 57 min
décryptage > Sport
Une deux, une deux

Fermetures des salles de sport : à quelles activités physiques se mettre pour garder la forme face à un automne semi-confiné ?

il y a 2 heures 28 min
pépites > Politique
Election
La droite conserve la majorité au Sénat
il y a 2 heures 33 min
Presse
Une trentaine de kiosques à journaux cambriolés à Paris
il y a 3 heures 3 min
décryptage > High-tech
Espionnage

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

il y a 3 heures 22 min
pépites > Economie
Votation
Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne
il y a 20 heures 26 min
pépites > International
Crise
Bélarus : Loukachenko "doit partir", affirme Emmanuel Macron
il y a 21 heures 36 min
© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
La bride au cou

TPE/ PME : le gouvernement tente la limitation des durées de contrôle

Publié le 27 février 2019
Dans une récente circulaire, le ministère de l’Action et des comptes publics teste la limitation de la durée des contrôles des entreprises par les administrations fiscales. Ainsi, les PME pourront faire stopper net les contrôles en cours si elles justifient avoir été contrôlées plus de 9 mois durant les trois dernières années.
Adrien Pittore
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Adrien Pittore est journaliste, photographe et pigiste. Il a notamment participé au recueil « Les Photos qu’on peut voir qu’au niveau district – Tome 2 » publié le 17 novembre 2017 aux éditions Petit à Petit.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans une récente circulaire, le ministère de l’Action et des comptes publics teste la limitation de la durée des contrôles des entreprises par les administrations fiscales. Ainsi, les PME pourront faire stopper net les contrôles en cours si elles justifient avoir été contrôlées plus de 9 mois durant les trois dernières années.

Le 19 février dernier, le ministère de l’action et des comptes publics publiait une circulaire qui devrait réjouir les entrepreneurs français. Le gouvernement va tester, dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes et dans les Hauts-de-France, la limitation de la durée cumulée des contrôles effectués par les Urssaf sur les TPE et les PME. Une expérimentation qui prendra quatre ans avant de fournir ses premiers résultats.

Actuellement, les entreprises employant moins de 20 personnes doivent se soumettre à des périodes de contrôles qui n’excèdent pas 3 mois, comprises entre la première visite de l’inspecteur et la date de la lettre d’observations. La période de 3 mois peut être prorogée une fois à la demande expresse de l’employeur contrôlé ou de l’organisme de recouvrement. 

Pas plus de 9 mois de contrôle

Avec cette expérimentation qui court sur quatre ans, la durée cumulée des contrôlées opérés par les Urssaf, l’administration fiscale, la DGCCRF, l’Inspection du travail ; à partir du 1er décembre 2018 ne pourront plus, en Auvergne-Rhône-Alpes et dans les Hauts-de-France, dépasser neufs mois sur une période de trois ans pour une même TPE ou PME. 

Sont concernées les entreprises de moins de 250 salariés dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas les 50 millions d’euros. Cependant, sont exclus du dispositif les contrôles qui visent à vérifier le respect du droit européen, ceux qui traitent de santé publique, du personnel, des bien et de l’environnement, ainsi que ceux décidés par l’entreprise elle-même. 

Pour les entreprises qui font partie du champ d’expérimentation, les administrations communiquent à l’entreprise concernée une attestation mentionnant la durée du contrôle effectué, exprimé en jours entiers. Les modalités de transmission de l’information sont libres. Si le contrôle dépasse 9 mois, à charge ensuite de l’employeur de faire valoir son droit d’opposition de l’atteinte de la durée de 270 jours sur la période de trois ans. 

Pour cela, l’entreprise doit fournir à l’administration les copies des attestations mentionnant le champ et la durée des contrôles déjà opérés sur la structure ces trois dernières années afin de confirmer que le contrôle a dépassé le nombre de jours autorisés. Par contre, l’entreprise ne peut faire stopper un contrôle de l’Inspection du travail. 

Pareil en ce qui concerne un contrôle d’une autre administration qui aurait relevé des indices concrets montrant un manquement à une obligation légale ou réglementaire. L’expérimentation prendra fin d’ici 2023. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 27/02/2019 - 16:53
Programme Filloniste
Heureusement, dans ce domaine, Emmanuel Macron applique consciencieusement le programme de François Fillon : une vigoureuse réduction du personnel est en cours dans les services des impôts !
caustik317
- 27/02/2019 - 15:51
Incommensurable !
Car le fisc n’est pas l’URSSAF. Le quel fisc va réclamer également 3 mois /an pour ses contrôles. Supposons, une TPME de maçonnerie, avec un patron et 3 employés. Est-ce qu’il va rester 50 ou 60% du temps, pour se consacrer au cœur de métier ? Durant un contrôle, la secrétaire-comptable est mobilisée à 80% de son temps de travail. Les PME deviennent presque des annexes de l’Etat pour fabriquer du fric, et si possible des emplois. Ce niveau de non confiance va casser nos TPE et PME. Ce fonctionnement, devient ingérable ! Au lieu d’aider les entreprises à se développer, l’état les freine. Quand on sait que c’est le gisement d’emplois le plus vaste et le plus rapide à mobiliser, on sent des frissons dans le dos pour l’économie et le chômage.