En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

05.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

ça vient d'être publié
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 51 min 34 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 2 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 2 heures 23 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 4 heures 55 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 6 heures 34 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 6 heures 59 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 7 heures 19 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 7 heures 45 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 8 heures 5 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 22 heures 16 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 1 heure 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 2 heures 18 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 4 heures 6 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 6 heures 6 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 6 heures 53 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 7 heures 13 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 7 heures 28 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 7 heures 58 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 8 heures 10 min
light > Insolite
Surprise !
Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours
il y a 22 heures 52 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Le travail, c'est la santé ?

Pourquoi travailler à un bureau sans bouger fatigue autant que des efforts physiques

Publié le 13 février 2019
Le paradoxe dans le fait d'être épuisé après une journée de travail passée assis à un bureau, sans fournir d'effort physique, n'est qu'apparent. Voici pourquoi.
Psychologue et psychothérapeute spécialisé en psychologie du travail, Sébastien Hof a notamment été Président de la société de santé au travail de Franche-Comté et a enseigné à l'Université de Franche-Comté.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sébastien Hof
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Psychologue et psychothérapeute spécialisé en psychologie du travail, Sébastien Hof a notamment été Président de la société de santé au travail de Franche-Comté et a enseigné à l'Université de Franche-Comté.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le paradoxe dans le fait d'être épuisé après une journée de travail passée assis à un bureau, sans fournir d'effort physique, n'est qu'apparent. Voici pourquoi.

Il y a un paradoxe apparent dans le fait d'être épuisé après une journée de travail passée assis à un bureau, sans fournir d'effort physique. Une première hypothèse, "l'épuisement de l'ego" consiste à dire que dans une journée, nous disposons d'une "quantité" de concentration disponible limitée, et que nous ressentons de la fatigue quand nous l'épuisons. Que pensez-vous de cette théorie?

Il me semble important de pouvoir déjà insister qu'il apparaît illusoire de penser que travailler ne fatigue pas... en effet, nous travaillons avec notre corps et notre esprit et nous sommes pris à 100% par notre travail, nous ne pouvons pas être ailleurs si nous souhaitons réaliser notre travail avec qualité. Nous mettons en œuvre notre corps dans le cadre de la réalisation du travail, y compris dans les postes de bureau, nous ne pouvons pas faire sans notre corps. A chaque mobilisation du corps et de l'esprit au travers de la concentration et de la mise en œuvre de notre intelligence pratique, nous utilisons tous nos sens également pour nous atteler à la tâche. Par définition, notre énergie n'est pas illimitée et il nous faut des moments pour récupérer pour pouvoir mobiliser à nouveau toute notre énergie dans la réalisation du travail. Il est clair aujourd'hui que l'employeur a besoin de toutes les ressources du/de la salarié(e) pour que le travail se fasse car le travail est de plus en plus complexe, dense, immatériel, difficile à prévoir et mobilise notamment la capacité d'adaptation de l'homme au travail, sans quoi l'employeur mettrait des machines pour faire le travail. 

Une deuxième hypothèse explique que c'est le manque de motivation qui nous fatigue. Lorsque l'on doit effectuer une tâche mais que l'on a envie de faire autre chose (comme traîner sur internet), cette "tentation" permanente nous fatigue. Cette théorie est-elle plus convaincante?

Dans le cadre de mes consultations, je peux constater que le travail lui-même est souvent source de motivation et que les personnes mettent souvent du cœur à la tâche. Cependant, après une réorganisation, la mise en place de nouvelle méthode ou d'autres changements, le travail est dénaturé et le sens n'est plus présent pour le/la salarié(e). Il apparait alors une souffrance (dont la démotivation pourrait être une conséquence) qui rentre en confrontation avec le désir de bien faire son travail. Les personnes n'ont que deux possibilités, soit développer un mécanisme de défense prenant la forme du désinvestissement soit souffrir et aller au bout de leur force. Dans le cas du désinvestissement, les personnes ne sont plus motivées à la tâche et tentent de trouver les ressources nécessaires pour vivre et moins souffrir. Ceci a tendance à fatiguer bien évidemment la personne car elle est contrainte de fonctionner comme cela. Ainsi, nous pourrions évoquer que l'épuisement professionnel lié notamment à une surcharge de travail est une réalité mais l'ennui et l'inaction sont également des formes bien connus qui fatiguent. Cependant, la fatigue protège l'individu pour l'engager à ralentir ou interrompre la dépense d'énergie. Aussi, dans l'évolution du monde du travail via les progrès techniques, la fatigue physique à laisser place à la fatigue nerveuse, la fatigue cognitive. Parfois, la fatigue provient également du travail non réalisé plutôt que de tout ce que le/la salarié(e) a fait. 

Tous les salariés occupant des emplois de bureau sont-ils condamnés à être fatigués à la fin de la journée ? Ou bien des mesures peuvent-elles être mises en place pour éviter cet épuisement "paradoxal"?

En effet, la fatigue est inhérente au travail du fait de la mobilisation de l’ensemble des capacités de la personne dans son travail mais la fatigue nerveuse peut être évitée et doit être l’objet de démarche de prévention. Il apparaît alors nécessaire de remettre du sens dans le travail à réaliser, d’adapter l’environnement (il faut absolument éviter les open-space qui stressent et épuisent les personnes du fait du bruit, de l’impossibilité de se concentrer) et l’organisation du travail (éviter les interruptions intempestives, les horaires de travail adaptés) aux possibilités des personnes dans le temps imparti. Il me semble nécessaire que, dès les moindres signes de fatigue (la fatigue ne disparaît pas au repos ; Troubles fonctionnels très variables (troubles cardiaques, digestifs vertiges, maux de tête, spasmes vasculaires, troubles de mémoire, irritabilité., douleurs diffuses, amaigrissement, dépression, troubles du sommeil, lassitude au réveil, recours au coup de fouet des stimulants, anxiété), les personnes et l’employeur puissent trouver les moyens de faciliter la motivation, la mise en sens du travail.

Parallèlement, le/la salarié(e) peut également utiliser la relaxation et le repos pour éviter une trop grande importance des symptômes. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

05.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 13/02/2019 - 10:45
Les nouveaux bureaux
Il y a encore un vingtaine d'années, les employés de bureau se levaient souvent, allaient chercher des fiches et des dossiers dans des classeurs, des armoires, aux archives, portaient des documents aux collègues dans d'autres bureaux aux étages du-dessus ou du dessous; bref, ils bougeaient tout le temps. A présent, ils ont les yeux rivés sur un écran et ne se lèvent que pour prendre un café, pour aller aux toilettes, pour manger le midi (où ils sont encore en position assise) et pour repartir à la maison le soir. Je suis allé à la Sécurité Sociale et j'ai vu qu'on leur a donné un truc pour qu'ils aient les pieds surélevés afin de leur facilité la circulation sanguine.