En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 7 heures 59 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 8 heures 46 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 10 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 11 heures 31 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 12 heures 47 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 14 heures 9 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 14 heures 52 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 16 heures 19 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 16 heures 54 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 17 heures 14 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 8 heures 27 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 9 heures 2 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 10 heures 41 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 11 heures 39 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 13 heures 31 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 14 heures 32 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 16 heures 4 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 16 heures 34 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 17 heures 2 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 7 heures
© AFP / FRANCE PRESSE VOIR
© AFP / FRANCE PRESSE VOIR
Bonnes feuilles

De Daladier à nos jours, les ravages de l’indécision politique sur la démocratie

Publié le 10 février 2019
Pierre-Henri Tavoillot vient de publier "Comment gouverner un peuple roi?: Traité nouveau d'art politique" (ed. Odile-Jacob). Il s’interroge sur la démocratie qui se révèle être en réalité un vertigineux chantier. Entre le cauchemar de l’impuissance publique et le spectre de l’autoritarisme, comment réconcilier la liberté du peuple et l’efficacité du pouvoir ? Extrait 2/2.
Pierre-Henri Tavoillot est philosophe, spécialiste de l'histoire de la philosophie politique.Il codirige la collection "Le Nouveau collège de philosophie" (Grasset).Il a notamment publié Tous paranos ? Pourquoi nous aimons tant les complots …  en...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre-Henri Tavoillot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre-Henri Tavoillot est philosophe, spécialiste de l'histoire de la philosophie politique.Il codirige la collection "Le Nouveau collège de philosophie" (Grasset).Il a notamment publié Tous paranos ? Pourquoi nous aimons tant les complots …  en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre-Henri Tavoillot vient de publier "Comment gouverner un peuple roi?: Traité nouveau d'art politique" (ed. Odile-Jacob). Il s’interroge sur la démocratie qui se révèle être en réalité un vertigineux chantier. Entre le cauchemar de l’impuissance publique et le spectre de l’autoritarisme, comment réconcilier la liberté du peuple et l’efficacité du pouvoir ? Extrait 2/2.

La décision est donc le pilier de l’édifice démocratique : sans elle, il n’y a pas de peuple, pas de volonté ni de représentation. Et pourtant, jamais le peuple ne peut utiliser la formule du monarque absolu, « tel est mon bon plaisir », car cela supposerait une unanimité inaccessible. C’est pourquoi la décision, si nécessaire au fondement de la démocratie, risque fort de devenir introuvable dans son exercice. C’est d’ailleurs là le principal reproche adressé au régime démocratique depuis son origine : l’indécision.

Indécision

« Ah les cons ! S’ils savaient. » Chacun connaît cette phrase et son contexte. C’est celle qu’aurait marmonnée Édouard Daladier en septembre 1938 en voyant la foule l’acclamer au Bourget à son retour de Munich. Dans ses Mémoires, il écrira, de manière plus policée : « Je m’attendais à recevoir des tomates, j’ai reçu des fleurs. » Un an après, ce sont des bombes. La guerre redoutée arrive malgré tout et avec elle la tragédie de la débâcle. Comment a-t-on pu autant nier le réel ? Après coup, on peut expliquer l’aveuglement à défaut de le comprendre : une opinion publique traumatisée par le souvenir de la guerre, qui ne veut pas voir qu’il faut à nouveau s’y résoudre ; un état-major français tétanisé par des choix stratégiques incohérents ; une Angleterre prête à toutes les compromissions – y compris un accord séparé avec Hitler moyennant quelques concessions coloniales. La phrase de Churchill – encore plus célèbre que celle de Daladier – résume tout : « Ils devaient choisir entre le déshonneur et la guerre. Ils ont choisi le déshonneur, et ils auront la guerre » (discours du 21 novembre 1938). Elle est la confirmation exacte du diagnostic de Machiavel : « Ce que les républiques faibles peuvent faire de pire, c’est d’être irrésolues ; et si jamais il leur arrive de faire quelque chose de bien, elles le font forcées, et non à cause de leur prudence. » 

Dans la mémoire collective, ces accords sont le prototype de l’indécision démocratique : la désagrégation de la volonté collective, la perte de toute lucidité commune. Ce fut un moment pathétique d’autodestruction comme il en arrive de temps à autre en démocratie, à plus ou moins grande échelle. Coup de fatigue ou tentation suicidaire : le peuple en masse cesse de vouloir pouvoir ou de pouvoir vouloir. C’est d’ailleurs ce que diagnostiquait Husserl quelques années auparavant : « Le principal danger qui menace l’Europe, écrivait-il, c’est la lassitude. » Simplement, cette grosse fatigue ne doit pas être interprétée comme un déclin de l’Occident, comme le fit Oswald Spengler mais comme un surcroît d’exigence. La liberté et l’autonomie, c’est dur, beaucoup plus dur que la soumission et la tradition. L’effort doit être permanent, la lucidité continuelle, le questionnement infini, ce qui rend, du même coup, très périlleuse la moindre baisse de régime. Et, quand l’énergie fait défaut, les vertus démocratiques se caricaturent elles-mêmes : la soif d’idéal devient idéalisme, le goût de la liberté hésitation, l’accès au savoir inaction. Le citoyen ressemble alors au Hamlet dionysien décrit par Nietzsche dans La Naissance de la tragédie : « L’homme dionysien est semblable à Hamlet : tous deux ont plongé dans l’essence des choses un vrai regard : ils ont vu, et ils sont dégoûtés de l’action, parce que leur activité ne peut rien changer à l’éternelle essence des choses ; il leur paraît ridicule ou honteux que ce soit leur affaire de remettre d’aplomb un monde sorti de ses gonds. » Comme Hamlet, le démocrate peut être tenté de ne rien décider, parce que tout revient au même (excès de savoir), parce qu’il ne veut que l’idéal (excès de désir) ou encore parce que l’éventail des possibles est trop vaste (excès de liberté). Ce sont là trois forts motifs d’indécision pour celui qui laisse la mélancolie le gagner. Qui croit pouvoir tout, finit par ne rien faire du tout.

Extrait du livre de Pierre-Henri Tavoillot, "Comment gouverner un peuple roi?: Traité nouveau d'art politique", publié aux éditions Odile-Jacob.  

Lien direct vers la boutique Amazon : ICI

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires