En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
info atlantico
© FRED TANNEAU / AFP
Bonnes feuilles
L'humanité va-t-elle lutter ou s'abandonner à l'Intelligence artificielle
Publié le 02 février 2019
Dans "L'Intelligence artificielle et les chimpanzés du futur", publié par Odile Jacob, Pascal Picq analyse la coévolution de l'espèce humaine et de ses proches ― les australopithèques d'hier comme les chimpanzés d'aujourd'hui ― avec les innovations techniques et culturelles actuelles. 1/2
Pascal Picq est paléoanthropologue et maître de conférence au Collège de France. Il publie Un paléoanthropologue dans l'entreprise.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Picq
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Picq est paléoanthropologue et maître de conférence au Collège de France. Il publie Un paléoanthropologue dans l'entreprise.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans "L'Intelligence artificielle et les chimpanzés du futur", publié par Odile Jacob, Pascal Picq analyse la coévolution de l'espèce humaine et de ses proches ― les australopithèques d'hier comme les chimpanzés d'aujourd'hui ― avec les innovations techniques et culturelles actuelles. 1/2

Dans Qui va prendre le pouvoir ? Les grands singes, les hommes politiques  ou  les  robots1, je donnais déjà cet avertissement : si nous ne sommes pas capables de comprendre les intelligences des grands singes, alors nous allons être en mauvaise posture avec les intelligences artificielles. Depuis cet essai, paru un an après que la machine AlphaGo de DeepMind eut battu le champion du monde du jeu de go Lee Sedol, nos sociétés semblent sortir de leur torpeur et s’inquiètent de l’emprise possible des robots et de l’intelligence artificielle (IA) sur notre devenir. Allons-nous être dépassés sur ce qui faisait jusque-là notre supériorité, non sans arrogance et ignorance, sur les ani- maux et les machines : l’intelligence ?

Depuis la disparition des derniers Néandertaliens et celleannoncée des grands singes, l’humanité s’est emmurée dans une arrogance qui lui a laissé croire qu’elle était seule détentrice de toutes les intelligences. Ce qu’on appelle le « réveil de l’IA » vient donc ébranler cette certitude fondée sur trop d’igno- rance. Mais pourquoi ne sommes-nous donc pas capables de comprendre d’autres intelligences que la nôtre, qu’elles soient animales ou artificielles, et de les comprendre dans toute leur diversité ? Car il convient d’admettre qu’il n’y a pas une intel- ligence animale ou une intelligence artificielle. Les unes et les autres témoignent d’une grande variété, ce qui écarte d’emblée la question, lancinante et idiote, mais sans cesse réitérée, d’une IA susceptible de supplanter l’intelligence humaine.

Ce nouvel essai retrace les fondements des intelligences animales, humaines et artificielles dans une approche évolu- tionniste. Expliquer comment elles ont émergé, en quoi elles diffèrent fondamentalement et en quoi les unes se montrent plus performantes ou pas que les autres selon les problèmes et les situations à résoudre, tel est notre objectif dans les pages qui suivent. Dans son acception la plus fondamentale, l’intelligence est en effet la résolution de problèmes, et c’est sur ce point, pré- cisément, que diffèrent ces intelligences : celles des animaux et des hommes doivent résoudre des problèmes ou des situations inattendues, tandis que les intelligences artificielles partent de problèmes ou de questionnements préalables.

La méconnaissance actuelle de l’évolution des intelligences, de leur nature et de leur histoire crée incertitudes et inquié- tudes. Comme nous allons le voir dans ce livre, les rapports entre toutes ces intelligences reçoivent des réponses beaucoup plus pertinentes et sensées quand ils sont placés sous le regard de l’évolution. On découvre ainsi que les machines font des choses qui nous semblent compliquées, comme les échecs et le jeu de go, plus facilement que des actes simples (pour nous) comme marcher et sauter – c’est le paradoxe de Moravec –, ou qu’elles accomplissent plus aisément des tâches ou des actions inventées récemment par les hommes que celles apparues au cours de notre évolution – et c’est l’ingénierie inverse.

Une nouvelle phase de l’évolution de la lignée humaine se dessine actuellement, dont il est urgent de prendre la mesure. Il nous faut apprendre, et vite, à vivre en bonne intelligence avec toutes ces intelligences. Pourquoi ? Imaginons que les intelligences animales et artificielles se rencontrent, alors ce serait une tout autre évolution…

Extrait de "L'Intelligence artificielle et les chimpanzés du futur", de Pascal Picq, publié aux éditions Odile Jacob

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Cet autre mea culpa que devrait envisager Emmanuel Macron pour préserver la fin de son quinquennat
05.
Montée du Brexit Party dans les sondages : Le Royaume-Uni en voie de s'enfoncer dans l'une des plus graves crises politique de son histoire
06.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
07.
La Chine est désormais le premier partenaire commercial de l’Allemagne et voilà ce que ça change pour l’Europe
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
06.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
04.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires