En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

02.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

05.

Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus

06.

Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé

07.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 7 heures 43 min
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 8 heures 31 min
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 10 heures 1 min
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 11 heures 19 min
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 13 heures 39 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 15 heures 48 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 16 heures 45 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 17 heures 48 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 18 heures 10 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 19 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 8 heures 7 min
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 9 heures 17 min
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 10 heures 38 min
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 13 heures 2 min
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 15 heures 14 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 16 heures 19 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 17 heures 20 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 18 heures 28 sec
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 18 heures 31 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 19 heures 52 min
© DR
© DR
Décision de justice

Mur des Cons : la dérive militante du syndicat de la magistrature condamnée par la justice

Publié le 01 février 2019
Dans l'affaire du "Mur des Cons" révélée par Atlantico en avril 2013, les juges de la 17e chambre ont condamné l'ex-présidente du Syndicat de la magistrature pour injures à l'encontre du père d'une jeune fille tuée. Le tribunal n'a donc pas suivi le parquet qui avait requis la relaxe de la prévenue.
Clément Weill-Raynal  est un journaliste de France 3. Il est l'auteur de la vidéo du "mur des cons" filmée au siège du Syndicat de la magistrature.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Clément Weill-Raynal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Clément Weill-Raynal  est un journaliste de France 3. Il est l'auteur de la vidéo du "mur des cons" filmée au siège du Syndicat de la magistrature.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans l'affaire du "Mur des Cons" révélée par Atlantico en avril 2013, les juges de la 17e chambre ont condamné l'ex-présidente du Syndicat de la magistrature pour injures à l'encontre du père d'une jeune fille tuée. Le tribunal n'a donc pas suivi le parquet qui avait requis la relaxe de la prévenue.

Atlantico : Dans l'affaire dite du "Mur des Cons" révélée par Atlantico en avril 2013, la 17e chambre a condamné l'ex-présidente du Syndicat de la magistrature pour injures faites au père d'une jeune fille tuée. Les politiques, eux, ont été déboutés de leurs demandes. Ce jugement vous parait-il satisfaisant?

Clément Weill-Raynal : Je tiens d'abord à rappeler que dans cette affaire, je n'étais pas partie civile mais juste témoin. Maintenant, si vous me demandez mon avis, je considère que l'on peut saluer l'indépendance des juges qui ont rendu ce jugement. Contrairement a ce qui a été avancé insidieusement et de manière inexacte par certains journaux, ce n'est pas une relaxe, mais bien un jugement de condamnation!  Le tribunal a considéré que le Mur des Cons constituait  une injure publique à l'encontre de tous ceux qui y étaient épinglés et il a motivé son jugement de manière très sévère à l'égard du Syndicat de la Magistrature. Les juges de la 17e chambre correctionnelle ont rejeté l'argument  selon lequel il ne s'agirait que d'une "blague de potache" ou encore d'une réaction de légitime défense de la part de magistrats agressés par le pouvoir politique… Mais surtout, le tribunal a souligné que ce Mur des Cons était une oeuvre "collective"  et que la faute morale retombe non seulement sur la présidente du Syndicat mais sur tous ceux qui ont participé à l'édification de ce pilori politico-judiciaire. A mon sens, ce jugement est bien la condamnation d'une dérive militante dans laquelle se sont laissé entraîner des magistrats qui avaient pourtant fait le serment de rendre une justice impartiale. 

Beaucoup de plaignants ont été déboutés, pour quelles raisons? 

Certes, tous les politiques ont été déboutés, mais pour des raisons de pure forme. Le tribunal a néanmoins reconnu qu'ils avaient été, eux-aussi, injuriés. L'affaire du Mur des Cons relève du droit de la presse qui est un droit très complexe, plein de chausse-trappes procédurales…Il restait le cas du Général Schmitt, le père d'une jeune fille assassinée par un multirécidiviste. Les "magistrats-potaches" avaient considéré qu'il méritait d'être épinglé sur ce mur de l'injure car il avait eu le grand tort de critiquer le laxisme de la justice. Là, les juges de la 17e chambre correctionnelle ont considéré qu'on ne pouvait pas jeter un pudique manteau de Noé sur cette ignominie. Le cas du Général Schmitt est le plus emblématique. Il résume à lui seul le scandale du Mur des Cons.

L'affaire du Mur des Cons a suscité une vive polémique et a eu un retentissement considérable. En quoi, cela a été bénéfique?

Les images du Mur des Cons ont provoqué un choc dans l'opinion parce que les images vidéos étaient édifiantes. Ces images étalaient sur la place publique une réalité que certains dénonçaient depuis des lustres mais qu'il n'était toujours aisé à démontrer: au nom d'une conception très militante de la justice, des magistrats - heureusement minoritaires au sein de l'institution - se sont laissés entrainer dans une dérive idéologique inquiétante. S'ils épinglent en ricanant des justiciables en fonction de critères politiques, sont-ils en mesure de rendre la justice de manière équitable? C'est la question que l'opinion s'est légitimement posée. L'affaire a jeté une lumière très crue sur le Syndicat de la Magistrature qui bénéficiait d'une image positive, entretenue complaisamment par une parte de la presse. Je pense que le jugement du 31 janvier 2019 est une sorte de carton rouge, de rappel à l'ordre. Et c'est une bonne chose. On se souviendra longtemps du Mur des Cons. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

02.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

05.

Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus

06.

Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé

07.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Sidewinder
- 02/02/2019 - 06:41
Justice Française
Que peut-on attendre de notre système judiciaire ? Simplement le pire. D'une part il dépend de l'exécutif (le ministère de la Justice fait partie de l'exécutif) d'où une séparation des pouvoirs clownesque, d'autre part ces gens-là se jugent entre eux…ce qui garantit les "retours d'ascenseur". Mais bon, ne regardons pas ce qui se fait ailleurs ou parlons-en en mal, comme ça nous pouvons nous acheter une bonne conscience à pas cher.
Anouman
- 01/02/2019 - 20:07
Mur
Condamnée à quoi exactement?
TPV
- 01/02/2019 - 14:45
C'est clair que pour ces raclures
De gauche, la fille assassinée d'un général est une contingence surtout que des jeunes de banlieue, sainte minorité sociétale, en étaient les auteurs.
Syndicat National de Merde.