En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

05.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

06.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

07.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 19 min 34 sec
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 1 heure 52 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 3 heures 22 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 3 heures 37 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 4 heures 22 sec
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 4 heures 21 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 4 heures 54 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 5 heures 18 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 5 heures 47 min
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 6 heures 41 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 49 min 39 sec
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 3 heures 11 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 3 heures 33 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 3 heures 56 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 4 heures 19 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 4 heures 36 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 4 heures 57 min
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 5 heures 43 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 6 heures 24 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 6 heures 47 min
© DR
© DR
Décision de justice

Mur des Cons : la dérive militante du syndicat de la magistrature condamnée par la justice

Publié le 01 février 2019
Dans l'affaire du "Mur des Cons" révélée par Atlantico en avril 2013, les juges de la 17e chambre ont condamné l'ex-présidente du Syndicat de la magistrature pour injures à l'encontre du père d'une jeune fille tuée. Le tribunal n'a donc pas suivi le parquet qui avait requis la relaxe de la prévenue.
Clément Weill-Raynal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Clément Weill-Raynal  est un journaliste de France 3. Il est l'auteur de la vidéo du "mur des cons" filmée au siège du Syndicat de la magistrature.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans l'affaire du "Mur des Cons" révélée par Atlantico en avril 2013, les juges de la 17e chambre ont condamné l'ex-présidente du Syndicat de la magistrature pour injures à l'encontre du père d'une jeune fille tuée. Le tribunal n'a donc pas suivi le parquet qui avait requis la relaxe de la prévenue.

Atlantico : Dans l'affaire dite du "Mur des Cons" révélée par Atlantico en avril 2013, la 17e chambre a condamné l'ex-présidente du Syndicat de la magistrature pour injures faites au père d'une jeune fille tuée. Les politiques, eux, ont été déboutés de leurs demandes. Ce jugement vous parait-il satisfaisant?

Clément Weill-Raynal : Je tiens d'abord à rappeler que dans cette affaire, je n'étais pas partie civile mais juste témoin. Maintenant, si vous me demandez mon avis, je considère que l'on peut saluer l'indépendance des juges qui ont rendu ce jugement. Contrairement a ce qui a été avancé insidieusement et de manière inexacte par certains journaux, ce n'est pas une relaxe, mais bien un jugement de condamnation!  Le tribunal a considéré que le Mur des Cons constituait  une injure publique à l'encontre de tous ceux qui y étaient épinglés et il a motivé son jugement de manière très sévère à l'égard du Syndicat de la Magistrature. Les juges de la 17e chambre correctionnelle ont rejeté l'argument  selon lequel il ne s'agirait que d'une "blague de potache" ou encore d'une réaction de légitime défense de la part de magistrats agressés par le pouvoir politique… Mais surtout, le tribunal a souligné que ce Mur des Cons était une oeuvre "collective"  et que la faute morale retombe non seulement sur la présidente du Syndicat mais sur tous ceux qui ont participé à l'édification de ce pilori politico-judiciaire. A mon sens, ce jugement est bien la condamnation d'une dérive militante dans laquelle se sont laissé entraîner des magistrats qui avaient pourtant fait le serment de rendre une justice impartiale. 

Beaucoup de plaignants ont été déboutés, pour quelles raisons? 

Certes, tous les politiques ont été déboutés, mais pour des raisons de pure forme. Le tribunal a néanmoins reconnu qu'ils avaient été, eux-aussi, injuriés. L'affaire du Mur des Cons relève du droit de la presse qui est un droit très complexe, plein de chausse-trappes procédurales…Il restait le cas du Général Schmitt, le père d'une jeune fille assassinée par un multirécidiviste. Les "magistrats-potaches" avaient considéré qu'il méritait d'être épinglé sur ce mur de l'injure car il avait eu le grand tort de critiquer le laxisme de la justice. Là, les juges de la 17e chambre correctionnelle ont considéré qu'on ne pouvait pas jeter un pudique manteau de Noé sur cette ignominie. Le cas du Général Schmitt est le plus emblématique. Il résume à lui seul le scandale du Mur des Cons.

L'affaire du Mur des Cons a suscité une vive polémique et a eu un retentissement considérable. En quoi, cela a été bénéfique?

Les images du Mur des Cons ont provoqué un choc dans l'opinion parce que les images vidéos étaient édifiantes. Ces images étalaient sur la place publique une réalité que certains dénonçaient depuis des lustres mais qu'il n'était toujours aisé à démontrer: au nom d'une conception très militante de la justice, des magistrats - heureusement minoritaires au sein de l'institution - se sont laissés entrainer dans une dérive idéologique inquiétante. S'ils épinglent en ricanant des justiciables en fonction de critères politiques, sont-ils en mesure de rendre la justice de manière équitable? C'est la question que l'opinion s'est légitimement posée. L'affaire a jeté une lumière très crue sur le Syndicat de la Magistrature qui bénéficiait d'une image positive, entretenue complaisamment par une parte de la presse. Je pense que le jugement du 31 janvier 2019 est une sorte de carton rouge, de rappel à l'ordre. Et c'est une bonne chose. On se souviendra longtemps du Mur des Cons. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Sidewinder
- 02/02/2019 - 06:41
Justice Française
Que peut-on attendre de notre système judiciaire ? Simplement le pire. D'une part il dépend de l'exécutif (le ministère de la Justice fait partie de l'exécutif) d'où une séparation des pouvoirs clownesque, d'autre part ces gens-là se jugent entre eux…ce qui garantit les "retours d'ascenseur". Mais bon, ne regardons pas ce qui se fait ailleurs ou parlons-en en mal, comme ça nous pouvons nous acheter une bonne conscience à pas cher.
Anouman
- 01/02/2019 - 20:07
Mur
Condamnée à quoi exactement?
TPV
- 01/02/2019 - 14:45
C'est clair que pour ces raclures
De gauche, la fille assassinée d'un général est une contingence surtout que des jeunes de banlieue, sainte minorité sociétale, en étaient les auteurs.
Syndicat National de Merde.