En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Bombe à retardement ? La pandémie a fait chuter les transferts d'argent vers les pays d’origine des immigrés comme jamais auparavant

03.

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

04.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

05.

HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"

06.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

07.

Le camping-car, star de l’été 2020

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un garçon sur le pas de la porte" de Anne Tyler : quand la petite vie pépère d’un quadragénaire se déglingue... un petit bijou intimiste et amusant

il y a 7 heures 58 min
pépite vidéo > Politique
Débuts difficiles
Eric Dupond-Moretti a été chahuté par les députés pour ses premiers pas à l’Assemblée nationale
il y a 8 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
Cap pour la fin du quiquennat
Remaniement : retrouvez l'entretien du Premier ministre Jean Castex sur RMC - BFMTV
il y a 9 heures 34 min
décryptage > Politique
Intentions de vote

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

il y a 11 heures 22 min
décryptage > France
Moyen sûr de voyager

Le camping-car, star de l’été 2020

il y a 12 heures 30 min
décryptage > Europe
Vers une nouvelle crise politique ?

Irlande du Nord : l’IRA va-t-elle déterrer la hache de guerre ?

il y a 13 heures 21 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

il y a 14 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dé mem brer" de Joyce Carol Oates : un excellent recueil de 7 nouvelles cinglantes à propos de 7 femmes presque ordinaires

il y a 1 jour 4 heures
pépites > International
Contaminations
Coronavirus au Brésil : le président Jair Bolsonaro a été testé positif
il y a 1 jour 4 heures
light > Politique
Génération Covid
Emmanuel Macron a félicité les nouveaux bacheliers avec un message sur TikTok
il y a 1 jour 6 heures
pépites > Economie
Mesure d'urgence
La région Ile-de-France cesse de payer la RATP et la SNCF, en l'absence d'aide de l'Etat
il y a 8 heures 13 min
pépites > Politique
Déclarations
HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"
il y a 9 heures 8 min
décryptage > Politique
Remaniement

Les gouvernements passent, la haute administration demeure (au pouvoir)

il y a 10 heures 10 min
décryptage > Politique
Adieu robe noire

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

il y a 12 heures 14 min
décryptage > Economie
Marchés financiers

Ces investisseurs de la Tech qui semblent revenus à l’euphorie pré-bulle de l’an 2000

il y a 12 heures 54 min
décryptage > Politique
Leçons du remaniement

Alerte enlèvement : mais à quoi sert le MoDem ?

il y a 14 heures 1 min
décryptage > Economie
Impact du coronavirus

Bombe à retardement ? La pandémie a fait chuter les transferts d'argent vers les pays d’origine des immigrés comme jamais auparavant

il y a 14 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contre les barbares" de Maurizio Bettini : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 1 jour 4 heures
light > Justice
Bombes à retardement
Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein
il y a 1 jour 5 heures
pépites > Politique
Confiance des citoyens ?
Remaniement : les Français approuvent le choix des ministres du gouvernement de Jean Castex mais ne se font pas d'illusion sur la politique qu'ils mèneront
il y a 1 jour 7 heures
© JOHN THYS / AFP
© JOHN THYS / AFP
Avancée

Revenu universel : l’Italie invente (enfin) son RMI, le Sikkim voit beaucoup plus ambitieux

Publié le 20 janvier 2019
Un petit Etat indien et l’Italie viennent de faire des annonces importantes concernant le revenu universel. Ceci n’a rien d’anecdotique. La tendance de fond est solide et mondiale.
Marc de Basquiat
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc de Basquiat est fondateur de StepLine, conseil en politiques publiques, et chercheur associé du laboratoire ERUDITE. Il préside l’Association pour l’Instauration d’un Revenu d’Existence. Il intervient régulièrement comme expert GenerationLibre. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un petit Etat indien et l’Italie viennent de faire des annonces importantes concernant le revenu universel. Ceci n’a rien d’anecdotique. La tendance de fond est solide et mondiale.

Atlantico : Que cela soit en Italie avec le revenu de citoyenneté, ou en Inde dans l'Etat du Sikkim (600 000 habitants), le concept de revenu universel s'est popularisé auprès des gouvernements au cours de ces dernières années. Les différentes réformes menées en ce sens sont-elles véritablement un revenu universel, ou s'agit-il plus d'un habillage marketing pour ces gouvernements ?

Marc de Basquiat : Considérant les blocages de la société française, il serait bien arrogant de juger avec légèreté les réformes envisagées par d’autre pays. Lorsqu’on suit l’avancée de la réflexion dans le monde, on est au contraire frappé de constater avec quel sérieux beaucoup de gouvernements cherchent des réponses adaptées aux problèmes sociaux de leurs populations. Le cas de l’Inde est emblématique. D’abord parce que le sous-continent a probablement déjà ravi à la Chine le titre de pays le plus peuplé au monde. Ensuite, parce que le Ministère des Finances indien a consacré un chapitre entier de son budget 2016-2017 à une remarquable étude sur le revenu de base inconditionnel. La sensibilité indienne (« essuyer chaque larme de chaque œil ») s’y allie avec la rigueur d’analyse de la plus grande bureaucratie du monde.

Le petit Etat du Sikkim pourrait effectivement être le premier à mettre en œuvre le revenu de subsistance universel promu par Pawan Chamling, leader du Front Démocratique du Sikkim (SDF), selon le résultat de l’élection législative prévue cette année. Le dispositif, qui doit d’abord être défini dans le détail,remplacerait en 2022 nombre de mécanismes partiels et conditionnels dont le rapport du gouvernement indien a démontré les inconvénients.

Dans le cas plus précis de l'Italie, le revenu de citoyenneté ne risque-t-il pas plutôt de produire un effet indirect de baisse généralisée des salaires, notamment en raison de la conditionnalité qui lui est associée ?

Il faut prendre conscience que l’Italie revient de loin dans ce domaine. Seuls deux pays en Europe ne disposent pas encore d’un minimum social de type RMI ou RSA : la Grèce et l’Italie. Bien sûr, les personnes qui ne parviennent pas à s’insérer par une activité économique « normale » ne meurent pas de faim dans les rues !Ils mobilisent d’autres moyens de subsistance : recours à la famille, à des réseaux d’entraide, au travail dissimulé. Mais aucun de ces moyens ne développe une saine autonomie, en termes sociologiques et économiques. Le temps passé par les personnes dans le dénuement à chercher chaque jour des combines plus ou moins légales pour leur subsistance représente un énorme gâchis, social et économique. Il est beaucoup plus rationnel que l’Etat assure à chacun un revenu minimum de subsistance. Lorsqu’on est à l’abri de l’angoisse de sa survie (personnelle et familiale), on peut commencer à construire intelligemment sa vie.

Lors de l’élection italienne de mars 2018, le Mouvement Cinq Etoiles promettait un revenu de base universel d’un niveau élevé, pour tous les italiens. Finalement, le pragmatisme a modéré ses ardeurs et le Revenu de citoyenneté, dont l’entrée en vigueur au deuxième trimestre vient d’être votée, est un dispositif beaucoup plus classique. Réservée aux familles les plus fragiles, calculée au plus près des besoins de subsistance et d’accès au logement, la prestation conditionnelle est assez similaire à ce que la France a mis en place avec le RMI il y a 30 ans.

Selon le principe raisonnable que les mêmes causes produisent souvent les mêmes effets, on devrait observer en Italie une progression dynamique du nombre de bénéficiaires, une extension problématique du budget, le développement de trappes à inactivité (régulière) ou à bas salaires. Mais c’est probablement un passage obligé pour tout pays qui prend au sérieux l’article 25 de la Déclaration des Droits de l’Homme : « Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille ». Les effets pervers sont connus. Le Revenu de citoyenneté italien n’est qu’une étape.

Quel serait le concept le plus probant en la matière ?

Observant à distance et a posteriori la grande variété des projets plus ou moins assimilables au concept de revenu universel dont la définition est normalisée, on repère deux catégories : ceux dont le schéma est pérenne et les autres. Le premier groupe est sélectif. Il se caractérise avec un seul critère : le projet a été lancé suite au constat de l’existence d’une ressource financière pérenne. Il s’agit de l’exploitation pétrolière en Alaska et en Iran, des casinos à Macao et dans une tribu Cherokee de Caroline du Nord.

Comme nous le rappelle l’épisode « Gilets jaunes », notre pays ne détient qu’une seule ressource financière pérenne : « en France, on n’a pas de pétrole, mais on a des impôts ! ».Chez nous comme dans la plupart des pays aux systèmes sociaux développés, le revenu universel est en réalité un projet de réforme du système fiscal. C’est le seul point d’entrée qui fonctionne.

Malheureusement, lorsque le président Macron annonce un « Revenu Universel d’Activité » qui fusionnera des aides existantes, chacun comprend bien qu’il ne s’agit pas du tout d’un dispositif conforme à la définition normalisée. Rien sur la fiscalité. C’est un n-ième bricolage des dispositifs sociaux, qui occupera la technocratie mais ne résoudra absolument rien.

Nous avons souvent décrit le projet de réforme fiscale qui mène naturellement à l’instauration d’un revenu d’existence « fiscal » en France. Espérons que cette approche, inhabituelle car mêlant les dimensions de la fiscalité, du social et du familial, sera un jour comprise. C’est la seule qui permettra une simplification massive de notre complexe socio-fiscal, en protégeant et dynamisant chaque citoyen de notre pays.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
revenu universel, Italie, Inde
Thématiques :
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 21/01/2019 - 10:10
Quarante Piteuses !
Chers papys,
Vous avez effectué votre carrière professionnelle, au moins, avant que la période des Trente Glorieuses ne soit complètement terminée.
Vous avez travaillé bien plus que 35 heures par semaine !
Mais, vous avez gagné beaucoup d'argent, et vous êtes grimpés dans l'échelle sociale.
Vous êtes, à juste titre, fiers de ce que vous avez accompli durant votre vie !
Mais, vous devez vous rendre compte que le monde a changé !
Le travail est devenu une denrée rare !
Et, avec les dérives du Libéralisme financier, les inégalités ont incroyablement augmenté !
Plus de la moitié du patrimoine est désormais entre entre les mains d'une oligarchie de quelques milliers d'individus sans scrupules.
N'essayez donc pas d'imaginer l'avenir : vous ne serez plus là !
Réjouissez-vous simplement de penser qu'avec la révolution qui se déroule sous nos yeux, vos petits-enfants vivront dans un monde plus doux, moins cruel que celui que vous avez connu !
Ce qui s'effondre actuellement, c'est le système politique des Quarante Piteuses !
philippe de commynes
- 20/01/2019 - 22:09
Nous avons déjà le revenu universel
avec tout le mille feuilles de prestations sociales.
Seulement deux trucs clochent :
Pour en bénéficier il faut être près à tricher, par exemple si vous avez le droit aux allocations chômages et que vous vous dites , cela me suffit, il ne faut surtout pas avoir l'honnêteté de le dire car vous allez vous faire sucrer vos allocations.
Les réformes à faire
serait I de supprimer les "pseudos" conditionnalités et en échange sérieusement raboter ces diverses aides, cela aurait tout les avantages : avoir un système moins faux-cul, moins coûteux et ou les travailleurs pauvres ne seraient plus les couillons du système en gagnant à peine plus voire moins que les assistés.
II de ne plus en faire bénéficier les "français" qui ne le sont que quand il s'agit de vivre aux dépens de la princesse (voire qui ne le sont même pas), cela ferait énormément baisser les dépenses sociales et résoudrait immédiatement l'immigration massive, migrants ou regroupement familial.
zelectron
- 20/01/2019 - 20:32
INFLATION
le R.U. est un des plus sûr moyens de créer de l'inflation, donc une fois digérée par le marché retour à la case départ !