En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© BORIS HORVAT / AFP
Bonnes feuilles
Plongée dans les racines idéologiques du macronisme : que ça plaise ou non, son histoire est de gauche !
Publié le 19 janvier 2019
Nicolas Domenach et Maurice Szafran publient "Le tueur et le poète" aux Editions Albin Michel. Ils racontent les coulisses de la vertigineuse ascension d’Emmnauel Macron, ses parrains de l'ombre, son conflit avec les journalistes politiques et sa vision de la société française. Extrait 1/2.
Nicolas Domenach est directeur adjoint de la rédaction de l'hebdomadaire Marianne. Il est aussi chroniqueur à l'Edition Spéciale de Canal + et sur i>télé.Il a récemment publié, avec Maurice Szafran, Off : Ce que Nicolas Sarkozy n'aurait...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste, co-fondateur de l’hebdomadaire Marianne, Maurice Szafran dirige Historia, le Magazine Littéraire et L’Histoire. Éditorialiste à Challenges, il intervient régulièrement sur BFM. Il est le co-auteur avec Nicolas Domenach de nombreux ouvrages,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Domenach
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Domenach est directeur adjoint de la rédaction de l'hebdomadaire Marianne. Il est aussi chroniqueur à l'Edition Spéciale de Canal + et sur i>télé.Il a récemment publié, avec Maurice Szafran, Off : Ce que Nicolas Sarkozy n'aurait...
Voir la bio
Maurice Szafran
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste, co-fondateur de l’hebdomadaire Marianne, Maurice Szafran dirige Historia, le Magazine Littéraire et L’Histoire. Éditorialiste à Challenges, il intervient régulièrement sur BFM. Il est le co-auteur avec Nicolas Domenach de nombreux ouvrages,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Domenach et Maurice Szafran publient "Le tueur et le poète" aux Editions Albin Michel. Ils racontent les coulisses de la vertigineuse ascension d’Emmnauel Macron, ses parrains de l'ombre, son conflit avec les journalistes politiques et sa vision de la société française. Extrait 1/2.

Emmanuel Macron est donc un homme difficile à cerner. Celui qui l’a découvert en convient. Interrogé, l’ex-président Hollande, sans avoir besoin d’une longue réflexion, a aussitôt tiré une flèche acérée sur son ex-« protégé » : « Une fois encore, je me suis trompé sur son compte. J’ai cru recruter un social-démocrate sensibilité Rocard ; en fait, sa pensée et sa pratique sont de droite. » Affaire apparemment classée, d’autant plus que la plupart des analystes et éditorialistes « progressistes », de gauche partagent ce jugement – en réalité une condamnation en bonne et due forme.

Il nous semble pourtant nécessaire d’aborder sa démarche politique et idéologique de manière plus complexe. En partant d’un postulat : que cela plaise ou non, que cela dérange ou pas, sa trajectoire s’inscrit en plein dans la grande histoire de la gauche française : Macron part et arrive de la gauche ; Macron en écrit à sa manière un nouveau chapitre, pour certains contestable et, parfois, détestable. L’idéologie macroniste provoque des poussées de violence (intellectuelle). C’est un fait notable, important, qui, en réalité, ne surprend guère le président. « Ce qui fonctionne, explique-t-il aux auteurs, c’est de nommer les choses et de redécouper les concepts. Quand tu pratiques de la sorte, tu as beaucoup d’impact théorique. » Et de répliques virulentes.

Alors suivons ce conseil.

Pour évoquer l’idéologie Macron, son éventuel enracinement à gauche et cette « dérive droitière » que certains dénoncent sans répit, il est indispensable de consulter le « docteur » Grangeon, l’un des principaux concepteurs du « macronisme », l’un de ceux qui l’ont élaboré, construit, pensé et réfléchi. Son analyse compte d’autant plus que l’ex-haut dirigeant de Capgemini a une vie intellectuelle, politique, militante et syndicale tout entière à gauche, personne n’est en mesure de le contester. De la CFDT au PS, Grangeon incarne à la perfection ce qu’il y a de plus accompli au sein de la social-démocratie française, cette volonté acharnée de réformer la société pour l’améliorer, mais sans pour autant la violenter, en prêtant attention aux plus démunis, en érigeant la solidarité comme principe directeur. Et voilà ce représentant de la gauche authentiquement réformatrice, qui défend avec enthousiasme un macronisme de gauche, composante renouvelée de la gauche démocratique, celle qui irait de Jaurès à Macron en passant par Mendès France et Rocard.

Une continuité historique et politique qui, en aucun cas, ne serait rompue. Des mots forts, une conviction sans faille. « Oui, j’ai inventé le concept, bizarre pour certains, explique Grangeon, de macronisme “cacher”. Ça a surpris, mais il s’agit surtout d’un rappel : il ne faut pas oublier que tout ça, ce phénomène, cet enthousiasme, ils sont issus de la gauche. Notre histoire, celle d’Emmanuel et des macronistes, vient et débouche de plusieurs générations, de plusieurs segments de la gauche. Nous n’avons pas plus de droits et de devoirs que les autres, mais pas moins. Mais surtout, c’est nous qui avons tendu la main et nous sommes ravis que certains, à droite et ailleurs, aient saisi cette main. » Comme un rappel à l’ordre. Les premiers « marcheurs » l’étaient du pied gauche !

Extrait de "Le tueur et le poète" de Nicolas Domenach et Maurice Szafran, publié aux Editions Albin Michel

Lien direct vers la boutique Amazon : ICI

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme
02.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
03.
Mais pourquoi les Français épargnent-ils une part non négligeable du pouvoir d’achat gagné ces derniers mois ?
04.
Tensions grandissantes en Algérie : Bouteflika n’est plus là, mais les généraux, si
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
"Les nationalistes stupides aiment leur pays… et n'aiment pas ceux qui viennent de loin" (Jean-Claude Juncker)
07.
Elections européennes 2019 : le RN de Jordan Bardella en tête devant LREM de Nathalie Loiseau
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
05.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
COUDY-MENARDEAU
- 19/01/2019 - 23:49
Oui et alors?
Il pourrait venir de la Lune, quel intérêt de le savoir?

Il est l'homme qui a déclenché le plus grand mouvement sociale depuis Mai 68 et qui ne sait pas comment s'en sortir.

Alors , les présupposés du pro-business et ex-money maker , franchement , on s'en tape.

Maintenant, on est dans le coltard et c'est ce redoutable intellectuel qui nous y a mis.
AZKA
- 19/01/2019 - 19:13
D'avantage un Sociétal-democrate
Qu'un social démocrate, mais un vrai libéral libertaire.
Anouman
- 19/01/2019 - 19:05
Evidence
Si la sociale démocratie est de gauche alors Macron est de gauche. Pas grosse différence avec Hollande, et pas beaucoup plus avec les suiveurs de Juppé.