En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

03.

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Le prince William est "inquiet" pour son frère

06.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

07.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Défense
Promesses tenues ?
Syrie : la Turquie et la Russie évoquent un "accord historique"
il y a 1 heure 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oublier Klara" d'Isabelle Autissier : une saga familiale qui s’étire des goulags staliniens à la décomposition de l’URSS

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Société
Conséquences bénéfiques ?

L'impact social de la flexibilité des horaires de travail

il y a 2 heures 31 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 22 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 17 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

il y a 4 heures 24 min
décryptage > Société
Il n'y a rien à voir...

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

il y a 4 heures 50 min
décryptage > Politique
Dilemme cornélien

To Be (un réformateur) or not to Be, That’s the Question pour Emmanuel Macron

il y a 5 heures 14 min
décryptage > France
Chiffres

La France, élève modèle sur le front du (non) creusement des inégalités économiques

il y a 5 heures 47 min
décryptage > International
Atlantico-Business

Justin Trudeau garde le pouvoir mais pour quoi faire ?

il y a 6 heures 42 min
light > People
Les Rois maudits
Le prince William est "inquiet" pour son frère
il y a 22 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unbelievable" : ... mais vrai !

il y a 1 heure 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hors normes" d'Eric Tolédano et Olivier Nakache : les réalisateurs d'Intouchables nous embarquent dans un film irrésistible

il y a 2 heures 6 sec
décryptage > Science
Espace

Les effets du voyage spatial sur le corps humain

il y a 3 heures 10 sec
décryptage > France
Repli ?

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Société
Tout nouveau, tout beau

L'amour sur Instagram ? C'est de l'art !

il y a 4 heures 37 min
décryptage > Science
Quête des origines

Pourquoi les résultats des tests génétiques faits à distance doivent être traités avec la plus grande prudence

il y a 5 heures 27 sec
décryptage > Social
Non-violence

"Résistance civile non-violente" et destruction de la démocratie

il y a 5 heures 23 min
décryptage > International
Revendications

Du Chili au Liban en passant par l’Espagne, une révolte mondiale monte contre les abus de la fiscalité

il y a 6 heures 26 min
décryptage > Politique
Représentation

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

il y a 6 heures 53 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 21 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 23 heures 53 min
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
Diplomatie

Quelle réponse l’Union européenne peut-elle donner au sévère camouflet diplomatique qui vient de lui être infligé par Washington ?

Publié le 10 janvier 2019
L'Union européenne était considérée comme un Etat par Washington depuis 2016. Elle a été reléguée au rang d'organisation internationale par l'administration du président Donald Trump.
Cyrille Bret, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, de Sciences-Po Paris et de l'ENA, et anciennement auditeur à l'institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) est haut fonctionnaire et universitaire. Après avoir enseigné...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cyrille Bret
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cyrille Bret, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, de Sciences-Po Paris et de l'ENA, et anciennement auditeur à l'institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) est haut fonctionnaire et universitaire. Après avoir enseigné...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Union européenne était considérée comme un Etat par Washington depuis 2016. Elle a été reléguée au rang d'organisation internationale par l'administration du président Donald Trump.

Atlantico : Le département d'Etat américain vient de dégrader le rang diplomatique attribué à l'Union européenne, du statut d'Etat membre à celui d'organisation internationale (alors que ce statut lui avait été reconnu en 2016). Faut-il voir cette décision comme ayant une portée essentiellement symbolique et politique ou celle-ci entraîne-t-elle des conséquences pratiques pour l'Union européenne ?

Cyrille Bret : De la part de l’administration Trump, il s’agit d’un camouflet diplomatique délibéré doublé d’une piste de position politique dans la perspective des élections européennes qui auront lieu entre le 23 et le 26 mai 2019. La décision des autorités américaines n’est ni fortuite ni mineure ni accidentelle. En effet, la place d’une représentation diplomatique et de son chef dans l’ordre protocolaire est un acte souverain qui met en jeu les relations internationales du plus haut niveau. La décision a nécessairement été prise par la Maison Blanche après consultation des services du protocole du Département d’Etat. 

Le camouflet diplomatique est multiple. Non seulement le représentant permanent de l’Union européenne est rétrogradée au rang de représentant local d’une organisation internationale mais en outre l’administration américaine n’a pas jugé nécessaire d’en avertir le Haut Représentant de l’Union pour les affaires extérieures.
Etant donné le tempo choisi par l’administration, il s’agit d’une décision hautement symbolique : pour Donald Trump, partisan ouvert du Brexit au mépris du principe de non-immixtion dans les affaires intérieures de l’Union, la construction européenne est négative. A quelques mois des élections européennes et au moment où les leaders souverainistes (Orban, Kaczinski, Salvini) semblent devoir l’emporter contre la ligne Macron, c’est un soutien américain aux forces centrifuges en Europe.

Les conséquences sont aussi pratiques : les représentants de l’Union européenne ne sont plus dans la même catégorie donc ne sont plus conviés aux mêmes événements et ne jouissent plus des mêmes prérogatives dans le dialogue avec les autorités américaines.

Comment l'Union européenne pourrait-elle répondre efficacement à cette dégradation ?

La réponse se doit d’être forte de la part de l’Union : le président de la Commission, Jean-Claude Juncker et le Haut Représentant, Federica Mogherini doivent faire front commun avec le président du Conseil, Donald Tusk, pour obtenir des explications de cette décision. Même s’ils sont affaiblis car la Commission et l’exécutif européen seront renouvelés à partir de mai, ils doivent coaliser les chefs d’Etat et de gouvernement pour obtenir l’annulation de cette décision, sous peine d’exposer les Etats-Unis à de telles humiliations en Europe. Pourquoi ne pas lancer une pétition continentale ? Pourquoi ne pas refuser d’associer le président américain à certains grands événements  à venir en Europe ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

03.

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Le prince William est "inquiet" pour son frère

06.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

07.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 11/01/2019 - 08:02
L'EUROPE N'EXISTE PAS POLITIQUEMENT AU NIVEAU INTERNATIONAL
Les ectoplasmes de Bruxelles sont remis à leur juste place. Intraitables, vis-à-vis des pays membres, ils ne pèsent rien au plan international en ayant dépouillé l'Europe de toute vision stratégique pour en faire une confédération économique de boutiquiers avec une cohorte de fonctionnaires grassement payés, qui imposent des politiques hors sol au point de provoquer de plus en plus de protestations au sein même de l'Union. Pour ne prendre qu'un exemple, l'Europe n'a ni défense, ni véritable politique étrangère, elle est plus riche de ses divisions que de ses succès et aucun de ses dirigeants ne fait poids sur la planète. N'oublions pas non plus que c'est grâce à la turpitude de nos propres politiques que nous devons le détournement du "non" des Français à un traité dont on mesure aujourd'hui tous les défauts et toutes les carences, aggravé qu'il est par des gens sans envergure et pour certains impliqués dans des révélations peu reluisantes.
lexxis
- 11/01/2019 - 08:02
L'EUROPE N'EXISTE PAS POLITIQUEMENT AU NIVEAU INTERNATIONAL
Les ectoplasmes de Bruxelles sont remis à leur juste place. Intraitables, vis-à-vis des pays membres, ils ne pèsent rien au plan international en ayant dépouillé l'Europe de toute vision stratégique pour en faire une confédération économique de boutiquiers avec une cohorte de fonctionnaires grassement payés, qui imposent des politiques hors sol au point de provoquer de plus en plus de protestations au sein même de l'Union. Pour ne prendre qu'un exemple, l'Europe n'a ni défense, ni véritable politique étrangère, elle est plus riche de ses divisions que de ses succès et aucun de ses dirigeants ne fait poids sur la planète. N'oublions pas non plus que c'est grâce à la turpitude de nos propres politiques que nous devons le détournement du "non" des Français à un traité dont on mesure aujourd'hui tous les défauts et toutes les carences, aggravé qu'il est par des gens sans envergure et pour certains impliqués dans des révélations peu reluisantes.
Marie-E
- 11/01/2019 - 04:48
L' UE
N'est pas un État et n'a donc rien à faire en tant que tel à l'ONU. De plus la cheftaine des affaires étrangères Mogherini la groupie des ayatollahs et de Babasse (pire que ma Baronne Ashton) est un électron libre. Enfin chacun des 27 états est bien représenté et défend une politisé qui devrait être souveraine.... Quoi de commun entre l'Europe occidentale et le groupe de Wisegrad.