En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

03.

Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

06.

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

07.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
pépites > International
Violence de la catastrophe
Les explosions du port de Beyrouth ont formé un cratère de 43 mètres de profondeur
il y a 34 min 21 sec
light > Media
Loi sur la sécurité nationale
Hong Kong : la figure prodémocratique Jimmy Lai a été arrêtée, ses journaux perquisitionnés
il y a 3 heures 8 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

L'État, sauveur du jour, tueur du lendemain. Mr Darmanin est-ce l’image que vous voulez donner de votre mandat ?

il y a 4 heures 26 min
pépite vidéo > International
Liban
De nouveaux incidents à Beyrouth lors de manifestations, trois ministres ont démissionné
il y a 5 heures 36 min
décryptage > Economie
Baisse des prix

Le Covid-19 est déflationniste

il y a 7 heures 31 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez
il y a 8 heures 14 min
décryptage > High-tech
Fake news

Vidéos trafiquées : les deepfakes deviennent de plus en plus faciles à produire et de plus en plus crédibles

il y a 8 heures 42 min
décryptage > Economie
Classement

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

il y a 9 heures 3 min
light > Media
Accident industriel
Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1
il y a 1 jour 14 min
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 1 jour 1 heure
pépites > Santé
Pouvoir d'achat
Covid-19 : le prix des masques devrait fortement baisser à la rentrée
il y a 57 min 20 sec
pépites > Politique
Bras de fer démocratique
Biélorussie : la candidate d'opposition Svetlana Tikhanovskaïa demande à Alexandre Loukachenko de céder le pouvoir
il y a 4 heures 3 min
pépites > Terrorisme
Investigations
Attaque au Niger : le parquet antiterroriste français ouvre une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 5 heures 7 min
décryptage > Santé
Anticipation

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

il y a 7 heures 16 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Traité d’antidiplomatie

il y a 7 heures 53 min
décryptage > International
Retour vers le passé

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

il y a 8 heures 36 min
décryptage > France
La ruée vers l'Ouest

Quel impact des canicules sur l’immobilier ?

il y a 8 heures 51 min
décryptage > Histoire
Atlantico Business

Les femmes qui ont changé le monde et le cours de l’Histoire. Aujourd’hui, Cléopâtre

il y a 9 heures 18 min
pépites > International
Drame
Niger : six touristes français et leurs deux guides tués par des hommes armés
il y a 1 jour 28 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 1 jour 1 heure
© Michael Kappeler / DPA / AFP
© Michael Kappeler / DPA / AFP
Montée des violences politiques

Indignation à géométrie variable : ce député AfD violemment agressé en Allemagne et dont vous n’avez probablement pas entendu parler

Publié le 09 janvier 2019
Frank Magnitz, député AfD, a été violemment agressé ce lundi 7 janvier à Brème par trois hommes masqués, un acte qui peut rappeler l'assassinat de la députée britannique Jo Cox en 2016, mais qui a bénéficié de peu de relais dans la presse française.
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frank Magnitz, député AfD, a été violemment agressé ce lundi 7 janvier à Brème par trois hommes masqués, un acte qui peut rappeler l'assassinat de la députée britannique Jo Cox en 2016, mais qui a bénéficié de peu de relais dans la presse française.

Atlantico : Ne peut-on pas constater une forme d'indignation sélective eu égard à la "qualité" de la victime ? 

Edouard Husson : Que sait-on pour l’instant ? Frank Magnitz, député au Parlement allemand a été agressé par trois hommes portant une cagoule en fin d’après-midi du 7 janvier, alors qu’il sortait de la réception de nouvel an d’un journal de la ville de Brême. Il aurait vraisemblablement été tué sans l’intervention d’un tiers, un ouvrier du bâtiment selon les médias. Frank Magnitz est hospitalisé,  en soins intensifs. Personne ne peut dire s’il pourra se remettre complètement de ses blessures. Effectivement, on a le droit de trouver la réaction gouvernementale particulièrement faible. La Chancelière n’a pas réagi directement mais laissé le porte-parole du gouvernement expliquer qu’il espérait « que la police allait vite trouver les responsables ». Le gouvernement en spectateur et non pas en acteur, alors que la police n’a pas de doute sur le caractère politique de l’agression ! Et alors qu’il y a eu une multiplication des actes de violence contre l’AfD depuis plusieurs semaines.

Il est bien évident que l’appartenance à l’AfD de la victime conduit la classe politique allemande à faire part d’une grande retenue dans l’émotion. La page Facebook de la CDU brêmoise contient d’ailleurs des photos de la réception de nouvel an de la section locale du parti : elles ont été postées après l’attentat mais visiblement les participants à la réception n’en avaient pas encore entendu parler. Et quand on passe en revue l’ensemble des réactions des partis politiques, on est frappé de voir le ton général : « Evidemment, il s’agissait d’un représentant de l’extrême droite. Malgré tout on ne répond pas à la haine par la haine ».

J’avoue avoir du mal à comprendre : soit l’AfD est, comme le disent certains, une résurgence du nazisme, et alors la République Fédérale possède, à la différence de la République de Weimar, tout l’arsenal juridique pour interdire le parti ; soit il s’agit d’un parti qui participe au jeu démocratique, dont on a tout à fait le droit de ne pas aimer les thèses, mais dont on doit protéger la liberté d’expression et la contribution à la structuration du débat public.

 

Au regard des climats politiques actuels, notre responsabilité ne serait-elle pas justement de traiter équitablement toutes les violences ? Quels sont les risques induits par cette sélectivité ? 

Oui. La République Fédérale des années 1990 a connu des poussées de violence de groupes se définissant comme néo-nazis, qui ont été combattues ; plus tôt dans l’histoire de la RFA, il y a eu une violence d’extrême gauche, terroriste. Dans les deux cas, l’Etat a fait appliquer l’ordre public, identifié et arrêté les coupables, avant de les traduire devant la justice. Aujourd’hui, nous sommes devant une question complètement différente : la vie politique allemande connaît une forte polarisation autour de la question de la politique d’immigration massive décidée en solitaire par Angela Merkel à la fin de l’été 2015. La Chancelière, par incompétence ou par naïveté, a permis que se développe, à la droite de son parti, une force politique qui a occupé le vide laissé par les chrétiens-démocrates, qui n’ont pas pu ou pas voulu limiter la portée des décisions de leur championne : l’AfD, parti conservateur hostile à l’euro, qui s’est radicalisé et fait désormais du combat contre la politique d’immigration sa priorité. Face au discours de l’AfD, une partie du SPD, les Verts et l’extrême gauche ont développé une rhétorique d’une grande violence, traitant en permanence l’AfD de parti « nazi ». Comme historien du nazisme, j’ai tendance à ne pas prendre au sérieux des individus qui crient au retour de la « bête immonde » à la moindre expression d’un discours qui se distingue de l’apologie du monde sans frontières et de la société ouverte. C’est une banalisation. Etre incapable de faire la différence entre l’un des pires régimes politiques de l’histoire et un parti démocratique défendant des thèses identitaires démontre une profonde régression du débat politique allemand. Et lorsque le gouvernement allemand montre aussi peu d’entrain que c’est le cas actuellement à combattre la violence d’extrême gauche, cela reflète une crise de l’état de droit et à la démocratie.    

Quels sont les efforts encore à faire, aussi bien pour les partis réputés "populistes" que du côté du "camp de la raison" ?

Ce qui s’affiche aujourd’hui comme « raison politique » n’est guère raisonnable. Sortir du jour au lendemain de l’énergie nucléaire sans disposer d’une production suffisante en termes d’énergie renouvelable et donc revenir aux centrales à charbon comme l’a fait l’Allemagne depuis 2011, ce n’est pas sérieux. De même ouvrir totalement les frontières à l’immigration sans avoir préparé les centres d’accueil, identifié les budgets nécessaires, mesuré l’effort humain, administratif, éducatif à accomplir, c’est à l’opposé de la représentation que nous nous faisons d’une Allemagne méthodique et mieux organisée que les autres. Alors, oui, ces gigantesques bévues de la Chancelière ont provoqué le surgissement d’un parti que certains qualifient de populiste et d’autres d’extrême droite et dont la rhétorique est souvent déplaisante ; mais est-ce un motif suffisant pour fermer les yeux lorsque monte la violence d’extrême-gauche contre ce même parti ? Peut-être une condamnation directe par la Chancelière, la semaine dernière, de l’attentat à la bombe contre un local de l’AfD en Saxe aurait évité que Frank Magnitz soit ainsi agressé et grièvement blessé. A vrai dire, quelle lenteur de l’Etat à réagir : le guet-apens de Brême est le neuvième acte violent commis contre l’AfD depuis la mi-décembre !    

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tubixray
- 09/01/2019 - 08:52
Angela
Son restera dans l'histoire, celui d'un chef d'état néfaste à l'égard de ses concitoyens et de l' Europe.... Championne européenne de la production d’électricité au moyen de lignite, adoratrice des immigrés clandestins musulmans .... Malgré tout l'Allemagne continue de bien vivre grâce à l'action de ses courageux prédécesseurs.