En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© WANG ZHAO / AFP
Vision d'avenir
Les célibataires les plus recherchés par les femmes en Chine sont des personnages... virtuels
Publié le 25 décembre 2018
En Chine, des millions de femmes jouent à un jeu appelé "Love and Producer" dans lequel les utilisatrices jouent une productrice de télévision, entretenant une relation virtuelle avec un petit-ami numérique.
Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Nadaud-Albertini
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En Chine, des millions de femmes jouent à un jeu appelé "Love and Producer" dans lequel les utilisatrices jouent une productrice de télévision, entretenant une relation virtuelle avec un petit-ami numérique.

Atlantico : Comment peut s'expliquer la réussite d'un tel jeu ? En quoi le contexte chinois est-il propice au développement massif de cette pratique ?

Nathalie Nadaud-Albertini : Le contexte chinois est propice au développement de cette pratique dans la mesure où la politique de l’enfant unique qui a été longtemps en vigueur en Chine a permis aux filles de bénéficier de ressources éducatives qui auparavant auraient été consacrées à leurs frères. Ainsi, de nombreuses femmes ont-elles eu accès à des études longues et à des carrières leur permettant d’être aujourd’hui indépendantes financièrement.

Beaucoup souhaitent alors conserver cette indépendance et refusent de se marier aussi jeunes que leurs parents. Elles sont par conséquent nombreuses à être célibataires. À titre d’exemple, le taux de mariage en Chine a chuté de 30% ces cinq dernières années, et en 2012, l’âge moyen du mariage des femmes à Shangaï est, pour la première fois de l’histoire de ce pays, passé à plus de 30 ans.

Autrement dit, cette pratique du petit ami virtuel est une façon, pour ces femmes, de conserver leur indépendance voire de la renforcer.

Ce type de jeu pourrait-il, selon vous, rencontrer un succès similaire dans les pays occidentaux ?

Un succès similaire, je ne sais pas. Cela dit, les pays occidentaux ont également le terreau nécessaire à ce genre de phénomène. En effet, chez de nombreuses femmes, la volonté de conserver leur indépendance en ayant recours à l’imaginaire est également présente, et ce depuis une vingtaine d’années. C’est notamment ce qu’a mis en évidence le sociologue Jean-Claude Kaufmann dans La Femme seule et le Prince charmant. Enquête sur la vie en solo, à la fin des années 90. Dans cet ouvrage, il explique, en effet, que le Prince charmant permet à certaines femmes très engagées dans une trajectoire d’autonomie de se réaliser à travers une carrière et mille activités de loisirs et d’en faire l’objectif premier de leur vie, faisant ainsi passer à l’arrière-plan ce qui est longtemps apparue comme la seule identité féminine possible et légitime : une épouse et une mère, exerçant une activité professionnelle ou non. Pour cela, explique Jean-Claude Kaufmann, il faut que « le Prince […] se conforme[…] à une figure précise. Il est un intime qui doit savoir rester lointain, virtuel, membre de la société idéale, séparé des vivants » (p.228).

Autrement dit, de la figure du Prince charmant comme instrument imaginaire permettant d’accompagner une trajectoire de vie autonome au petit-ami numérique proposé par « Love and Producer », il n’y a qu’un pas, que la technologie actuelle a franchi, alors que cela était impossible à l’époque où Jean-Claude Kaufmann a fait son enquête.

Le film dystopique "Her" (2014), avec Joaquin Phoenix, imagine un monde dans lequel une partie de l'humanité se tourne vers des relations sentimentales avec des intelligences artificielles. Nos sociétés sont-elles susceptibles de basculer vers une telle réalité, selon vous ?

Il est toujours malaisé de commenter les récits dystopiques dans la mesure où ils envisagent toujours un avenir sombre en prenant en charge les craintes et les angoisses d’une société à un moment donné. Posons-nous plutôt la question de la façon dont les représentations des relations sentimentales en lien avec l’intelligence artificielle nous parlent de notre société actuelle. De quoi avons-nous peur ? Il me semble que nous craignons un monde où l’individu serait atomisé, déconnecté de tout lien avec les autres. Il est intéressant de noter que cette crainte a déjà existé au moment de la Révolution Industrielle qui s’est notamment accompagnée d’un fort exode rural. On craignait alors l’influence toute puissante des médias qui agiraient un individu qui aurait perdu tout repère en étant séparé de sa communauté. C’est cette même crainte d’un individu atomisé et séparé de tout lien social que l’on retrouve lorsque l’on envisage une société où les relations entre les individus n’existeraient plus au profit de relations virtuelle.

Dans la mesure où nous ne savons pas comment la situation va évoluer, tout dépend de la confiance que nous avons en l’être humain, en sa capacité à s’adapter à des normes nouvelles, à créer de nouveaux liens ou non. En fait, ce type de question renvoie tout un chacun à sa propre conception de l’humanité, et surtout au degré de confiance qu’il fonde dans l’être humain. C’est à chacun d’entre nous de se poser la question et de répondre.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Chine, couple, relation, jeux vidéo
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme
02.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
03.
Mais pourquoi les Français épargnent-ils une part non négligeable du pouvoir d’achat gagné ces derniers mois ?
04.
Tensions grandissantes en Algérie : Bouteflika n’est plus là, mais les généraux, si
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
"Les nationalistes stupides aiment leur pays… et n'aiment pas ceux qui viennent de loin" (Jean-Claude Juncker)
07.
Cannes : Abdellatif Kechiche s'emporte contre la question "imbécile" et "malsaine" d'un journaliste
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
05.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires