En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

05.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

06.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

07.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 1 heure 4 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 3 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 4 heures 19 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 6 heures 17 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 6 heures 41 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 7 heures 13 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 7 heures 44 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 8 heures 21 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 8 heures 50 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 8 heures 58 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 2 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 3 heures 58 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 5 heures 20 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 6 heures 27 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 6 heures 54 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 7 heures 33 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 8 heures 4 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 8 heures 41 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 8 heures 57 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 9 heures 57 min
© BORIS HORVAT / AFP
© BORIS HORVAT / AFP
Le Père Noël est une ordure

Réveillonner tue : le jour de l’année le plus propice aux crises cardiaques est le 24 décembre

Publié le 20 décembre 2018
Une étude de chercheurs suédois révèle que la période de Noël, et essentiellement le 24 décembre, est propice aux crises cardiaques. Un état de fait constaté également par d'autres travaux, réalisés par des cardiologues de Los Angeles en 2004.
Jean-François Thébaut
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-François Thébaut est cardiologue, membre du Collège de la Haute Autorité de la Santé, président de la Commission amélioration des pratiques professionnelles et de la sécurité des patients.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude de chercheurs suédois révèle que la période de Noël, et essentiellement le 24 décembre, est propice aux crises cardiaques. Un état de fait constaté également par d'autres travaux, réalisés par des cardiologues de Los Angeles en 2004.

Atlantico: Pourquoi cette hausse du nombre de crises cardiaques spécifiquement à Noël ? Quels facteurs entrent en ligne de compte ? Quelles personnes sont les plus concernées ? 

Jean-François Thébaut: Tout comme l’article suédois en référence du BMJ, la littérature internationale montre de manière récurrente que toutes les périodes de stress collectifs, qu’ils soient positifs ou négatifs, sont génératrices d’une augmentation des accidents cardiaques et cérébraux-vasculaires. Crises politiques, guerres civiles, événements sportifs mais bien sur aussi les liesses populaires et sportives d’autant qu’elles s’associent à une augmentation significative d’activité physique et pour les périodes festives à une surconsommation de substances psycho-actives comme le tabac, l’alcool, le café ou même des drogues plus dures ainsi qu’une sur consommation alimentaire notamment hydro-sodée et très riche en calories.

Très schématiquement tous ces facteurs entrainent une augmentation de la consommation en oxygène du corps (muscles, digestion…) et entrainent une augmentation de la sécrétion de catécholamines  ce qui augmente le travail du cœur et modifie des paramètres biologiques parfois de manière très importante. Deux exemples caricaturaux : risque d’hyperglycémie d’origine alimentaire et au contraire d’hypoglycémie profonde lors d’alcoolémie sévère ou bien surcharge hydro-sodée brutale (fruits de mer, charcuteries, poissons fumés…) favorisant une poussée tensionnelle avec risque d’AVC, d’un infarctus ou une poussée d‘insuffisance cardiaque aigue.

En outre d’autres travaux ont montré que le froid, la pollution et la baisse de la durée d’ensoleillement étaient des situations aggravantes, ce qui est le cas pour Noël au moins dans l’hémisphère nord et plus particulièrement en Suède et dans les pays nordiques.

Bien sur les personnes les plus exposées sont les personnes âgées (plus de 75 ans) et celles atteintes de pathologies chroniques  notamment cérébraux-vasculaires (HTA, Insuffisance coronarienne, Insuffisance cardiaque , atteinte cérébrale vasculaires) mais aussi les personnes à risque : hypertendus, diabétiques, insuffisants rénaux ou respiratoires… ainsi que les personnes ayant des conduites à risque alcoolisme et tabagisme par exemple, sans parler des effets délétères spécifiques à certaines drogues comme la cocaïne.

Quelles autres périodes de l'année sont concernées par ces risques accrus ? Comment les personnes à risque peuvent-elles se prémunir de cette éventualité ?

Toutes les situations de stress collectif sont susceptibles d’augmenter l’incidence de ce type d’accidents. Il faut lutter contre ces risques, d'abord par la transmission d’une bonne information sur les caractéristiques, les risques et les signes de complications de la pathologie ou des facteurs de risque de ces personnes. C‘est ce qu’on appelle la promotion ou l’éducation à la santé pour la population générale et l’éducation thérapeutique pour les personnes atteintes de maladies chroniques ou les personnes à risque.

Ensuite par une information générale et une incitation à la modération des conduites comportementales. Cette information peut être apportée par tous les médias transactionnels que ce soit des professions médicales, pharmaceutiques ou des professions paramédicales aussi bien que la presse grand public, écrite ou sur internet.

La diffusion de messages sur les grands médias audio-visuels par les instances représentatives des usagers ou de la puissance publique comme Santé Publique France ou l’Assurance Maladie pourraient tout à fait relayer cette information en évitant les discours moralisateurs inefficaces : ce qui est important c’est de diffuser une information claire, valide et compréhensive.

Mais il est évident que l’acteur essentiel est l’individu lui-même qui doit connaitre et comprendre les risques et adapter son comportement en bonne connaissance de cause. C’est un choix ultime qui repose sur la part irréductible de la personnalité de tout un chacun.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires