En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

03.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

06.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 3 heures 41 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 4 heures 37 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 6 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 8 heures 7 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 8 heures 33 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 9 heures 42 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 10 heures 20 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 11 heures 21 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 3 heures
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 4 heures
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 3 heures 58 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 4 heures 43 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 7 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 8 heures 15 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 8 heures 54 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 9 heures 46 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 11 heures 54 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 3 heures
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 4 heures
© DAVID MCNEW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© DAVID MCNEW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Effet collatéral

De Space X à la Nasa, les lancements de fusées ou de vaisseaux spatiaux commencent à poser un problème d’encombrement pour le trafic aérien commercial

Publié le 15 décembre 2018
Les fenêtres de lancement des lanceurs obligent à fermer régulièrement l'espace aérien de certaines régions.
Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Sanguy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les fenêtres de lancement des lanceurs obligent à fermer régulièrement l'espace aérien de certaines régions.

Atlantico : Aux États-Unis, l'intensification des tests et lancements de fusées entraîne une certaine inquiétude chez les compagnies aériennes qui se retrouvent de plus en plus souvent obligées de faire de longs détours pour éviter des zones interdites définies lors du lancement des fusées. Quelles sont les normes de sécurité existantes aujourd'hui qui régissent le partage du ciel entre engins spatiaux et avions de ligne ou autres ? Qui autorise le lancement d'une fusée ?

Olivier Sanguy : Le principe de base est très simple : aucun avion ne doit se trouver dans la zone aérienne où un lanceur (nom techniquement plus correct que fusée pour ce genre d’activité) va évoluer avant d’atteindre l’espace. Avec l’essor des lanceurs partiellement récupérables, comme le Falcon 9 de SpaceX dont le premier étage revient soit au sol soit sur une barge en mer, la zone d’exclusion aérienne tient compte aussi des trajectoires de retour. D’ailleurs, selon les activités spatiales privées qui se développeront, on devra de plus en plus intégrer les couloirs de retour. Il y a bien évidemment des marges. Mais ce qui peut être le plus gênant est la notion de fenêtre de lancement. Cette fenêtre est la période de temps durant laquelle le lancement peut voir lieu pour que l’orbite visée soit atteinte. Elle est parfois instantanée, ce qui signifie que le décollage doit se dérouler pile au moment prévu, ou alors, il faut reporter, le plus souvent au lendemain. Généralement, une fenêtre de lancement dure de plusieurs minutes à parfois plusieurs heures. C’est bien évidemment les fenêtres de lancement étendues qui posent problème car alors on condamne sur une longue période de temps toute une zone qui pourrait servir au trafic aérien.  Sur le plan légal, un pays est responsable des lancements qui se déroulent sur son territoire. Un État a donc autorité à délivrer, ou refuser, les autorisations y compris pour les sociétés privées. Aux États-Unis, la FAA (Federal Aviation Administration), l’agence chargée de la réglementation et des contrôles de l’aviation civile, est désormais capable de délivrer les autorisations pour les lancements commerciaux privés.

Les projets spatiaux devraient entraîner une très forte augmentation du lancement de fusées dans les prochaines années, et une augmentation du nombre de bases de lancement. Doit-on s'attendre à un encombrement de certaines portions du ciel ? Quels problèmes cette "sur-fréquentation" pourrait-elle poser ?

C’est pour le moment assez relatif. Récemment, le 3 décembre 2018, on a atteint le chiffre symbolique de 100 lancements spatiaux sur l’ensemble de la planète pour l'année en cours ! Et ça n’était pas arrivé depuis quelques années. L’encombrement ne résulte pas pour le moment de la fréquence, mais plutôt de cette logique de fenêtre de lancement qui oblige parfois à condamner une partie conséquente de l’espace aérien sur une période de plusieurs heures. Toutefois, si les lancement se multiplient sous l’impulsion d’un essor commercial comme l’annoncent SpaceX ou d’autres acteurs du spatial, il est clair, qu’avant tout, les autorités chargées de délivrer les permis vont être débordées.

Quelles sont les solutions envisageables ?

Simplifier les procédures pour l’obtention d’un permis de lancer est déjà une démarche engagée aux États-Unis avec le transfert de la responsabilité de cette tâche à la FAA pour les lancements commerciaux privés. Mais au regard des risques qui sont pour le moment toujours bien plus élevés que pour l’aviation commerciale, il sera impossible de baisser les procédures à l’excès. Il faudra que la FAA soit donc dotée des moyens, en personnel notamment, nécessaires à faire face à cette éventuelle augmentation de demandes. Des évolutions techniques pourraient aussi aider. On peut envisager qu’avec une augmentation de la fiabilité, les fenêtres de lancements n’aient pas besoin, du moins pour certaines missions, d’être aussi étendues qu’actuellement. Il faut comprendre qu’un lanceur sur un pas de tir prêt au décollage peut connaître des «rouges» techniques qui obligent à interrompre la séquence et à la reprendre. C’est là qu’on apprécie une fenêtre de lancement la plus large possible. Réduire volontairement une fenêtre de lancement pour ne pas mobiliser trop longtemps l’espace aérien s’oppose aussi au coût d’un report au lendemain. Il y aura certainement des arbitrages à faire. Autre piste : une meilleure modélisation des conséquences de l’explosion en vol d’un lanceur permettrait de réduire la zone d’exclusion aérienne qui reste basée sur des marges assez grandes. Une communication efficace (probablement informatisée avec des protocoles de sécurité) entre les sociétés spatiales privées et le trafic aérien peut aboutir à libérer la zone réservée plus vite une fois que le lancement a eu lieu. Mais gardons à l’esprit qu’en dépit de progrès remarquables, un lanceur n’offre pas la fiabilité d’un avion de ligne et qu’il reste donc prudent d’éviter que ces deux partagent l’espace aérien au même moment. Si les avions de ligne se croisent régulièrement à des altitudes différentes dans une zone commune, on n’envisage pas encore de faire passer un avion sous la trajectoire d’un lanceur !​

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
SpaceX, NASA, fusée
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

03.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

06.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires