En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Atlanti-culture

Exposition : Sigmund Freud, du regard à l’écoute, enrichit notre perception des origines de la psychanalyse

Publié le 13 décembre 2018
Marie Wimez est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). Culture-Tops a été créé...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie Wimez pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie Wimez est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). Culture-Tops a été créé...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

VU PAR MARIE WIMEZ

 

EXPOSITION

SIGMUND FREUD, du regard à l’écoute

 

INFORMATIONS

Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme (le MAHJ)

Jusqu'au 10 février 

Hôtel de Saint Aignan

71, rue du Temple     75003 Paris

Mardi, jeudi, vendredi de 11h à 18h; mercredi de 11h à 21h; samedi et dimanche de 10h à 19h

www.mahj.org

01 53 01 86 65

 

 

 

RECOMMANDATION

EXCELLENT

 

 THEME

Installé dans un bel hôtel particulier du XVIIe siècle, le musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme présente la vie de Sigmund Freud (1856-1939) à travers deux cents ouvrages, photographies, objets scientifiques, peintures, dessins et gravures. C’est la première exposition en France sur l’inventeur de la psychanalyse. Le parcours de l’exposition insiste sur les années viennoises, puis parisiennes et veut montrer que si la psychanalyse est née de l’observation des symptômes, du « regard »,  elle s’épanouit dans « l’écoute » et dans l’association de mots.

                                          

 POINTS FORTS

*dès l’entrée, le grand tableau d’André Brouillet nous accueille ; il s’agit d’ « une leçon clinique à la Salpêtrière » Freud avait une reproduction de ce tableau dans son bureau à Vienne qui représente une scène d’hypnose. Elle rappelle que la psychanalyse est née de l’observation des symptômes, parfois mis en scène autour de Charcot.

* des œuvres majeures  sont exposées : °« l’origine du monde » de Gustave Courbet, a appartenu à Jacques Lacan qui avait fait réaliser « un cache » par son Beau Frère, André Masson ; le cache est présent. °Le « viol » de René Magritte. °Le «retour de Napoléon III » de Georgio de Chirico. Des dessins traduisant les préoccupations sexuelles de Gustav Klimt et d’Egon Schiele.  °Rothko, inspiré par une lecture assidue de Freud et Jung. Une sélection de sa collection « des antiques », sauvée en partie par Marie Bonaparte et provenant de ses voyages et d’antiquaires viennois est présente, dont des statues : °Sphinx et Eros grec. Sans oublier le monumental °Moise, magnifique moulage en plâtre  de l’œuvre de Michel Ange, qui trône dans la dernière salle de l’exposition.

* les liens avec le mouvement Surréaliste, d’abord avec André Breton. Des œuvres  de Salvador Dali, Antonin Artaud et Marcel Duchamp sont exposées... Même si Freud ne parvenait pas à se rendre compte de « ce qu’est et ce que veut le Surréalisme », il a beaucoup inspiré de nombreux surréalistes.

* le film montrant Freud, sa famille et ses amis entre 1930 et 1938 est très émouvant. La voix off est celle d’Anna, la fille de Freud.

* le parcours de l’exposition divisé en 9 salles permet de bien comprendre le cheminement scientifique et intellectuel de Freud au travers de ses travaux méconnus, du rôle de la théorie de l’évolution dans sa formation (héritier de Darwin), de son séjour parisien (Charcot, le Louvre, Sarah Bernard et Yvette Guilbert), de son intérêt pour l’archéologie et les mythes,  du rôle de la sexualité, de l’interprétation des rêves et de son influence sur le mouvement surréaliste

*Jean Clair, historien d’art, est le commissaire de cette exposition qui présente de manière magistrale les liens entre psychanalyse et art moderne.  

 

POINTS FAIBLES

On peut regretter que l'expo ne souligne pas la complexité de l'attitude de Freud par rapport à ses origines: 

  • D'abord, Freud,’athée,  s'est toujours reconnu : « un juif tout à fait sans dieu ». 

      -  Par ailleurs,  il souhaitait insister sur la rationalité de sa démarche et ne pas mettre en avant son ascendance juive, afin de faire de la psychanalyse une science universelle.  

 

EN DEUX MOTS

Incontestablement, cette expo enrichit la perception que l'on peut avoir des origines de la psychanalyse. 

 

UNE PHRASE

« Il n’y a qu’un domaine où, même dans notre civilisation, la « toute puissance des pensées » se soit maintenue, celui de l’art. C’est seulement dans l’art qu’il arrive encore qu’un homme consumé de désirs fasse quelque chose qui ressemble à leur satisfaction » Sigmund Freud, Totem et Tabou 1913

 

LA BIOGRAPHIE DE FREUD

Sigismund  Schlomo Freud est né en 1856, à Freiberg dans l’empire d’Autriche au sein d’une famille juive. Etudiant en médecine, il débute comme neuroanatomiste avant de se tourner vers la neurologie, auprès du spécialiste de l’hystérie Jean Martin Charcot, entre autre. Le jeune médecin installé au 19 de la Bergasse à Vienne avec sa femme, Martha Bernays et ses 6 enfants met au point une « cure par la parole »  explorant les phénomènes inconscients à l’origine des névroses. Il convoque les mythes de l’ancienne Grèce : Œdipe, la Gravida, Eros et Thanatos…Ceux de l’Egypte, le Sphinx, …En 1902, Freud fonde la société psychologique du mercredi, future société psychanalytique de Vienne. Atteint d’un cancer de la mâchoire dès 1923, contraint de quitter Vienne au moment de l’Anchluss, Freud  se réfugie à Londres en 1938 grâce à l’aide d’Ernest Jones et de Marie Bonaparte, ses disciples. Il s’éteint en 1939, le jour de la Fête de Yom Kippour.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

06.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

07.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires