En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
Atlantico-Culture
Camille contre Claudel : audacieux, libre, intelligent, brillant
Publié le 13 décembre 2018
Voici une nouvelle et remarquable pièce consacrée à Camille Claudel. Décidément, l'égérie de Rodin a plus de chance au théâtre que dans la vie.
Véronique Smée est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Véronique Smée
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Véronique Smée est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voici une nouvelle et remarquable pièce consacrée à Camille Claudel. Décidément, l'égérie de Rodin a plus de chance au théâtre que dans la vie.

THEATRE

CAMILLE CONTRE CLAUDEL

Texte et mise en scène : Hélène Zidi

Avec Lola Zidi, Hélène Zidi, et Gérard Depardieu dans la voix de Rodin

INFORMATIONS 

Du jeudi au samedi à 19h. 

Jusqu’au 9 février.

Réservations : 01 47 00 43 55 et www.theatreduroirene.com

Théâtre du Roi René

12 rue Edouard Lockroy

75011 PARIS

RECOMMANDATION 

          EN PRIORITE

THÈME

Saluée à Avignon dans le festival OFF en 2016 et 2017, cette pièce créée par Hélène Zidi raconte la vie de Camille Claudel à travers deux personnages : Camille Claudel jeune et son double, âgé de 79 ans, à la veille de sa mort. 

Cette construction originale  offre un dialogue passionnant entre les deux Camille, la jeune sculptrice éprise de Rodin et de liberté et la Camille internée, seule et lucide, qui tente de  prévenir la première des malheurs qui se préparent. 

Cette évocation biographique dédoublée met en scène Camille Claudel aux différents âges de sa vie, sa jeunesse passionnée, son génie et son succès, jusqu’au drame de son internement, abandonnée par sa famille et rongée par les désillusions.

POINTS FORTS

- Les deux actrices, mère et fille dans la vie, incarnent de façon juste et bouleversante les deux Camille, dans une complicité qui fonctionne à merveille. Lola Zidi interprète avec finesse, sensualité et passion le rôle que l’on devine éprouvant, de la jeune Camille. Et sa mère, en jouant une Camille âgée qui tente de la raisonner, apporte la profondeur de l’âge mûr et de ses leçons, avec une sensibilité maternelle troublante.  

-Les dialogues sont brillants, intelligents et parfois très drôles malgré les circonstances, notamment quand les deux femmes se moquent de Rodin et de ses courtisans dans une scène hilarante. La voix de Rodin, interprétée par Gérard Depardieu, le rend présent dans toute son absence. Il n’est jamais là pour Camille mais, hélas pour elle, intensément présent dans sa vie.

POINTS FAIBLES

Je n’en vois pas.

EN DEUX MOTS

Cette création, libre et audacieuse, est en tout point fidèle au personnage de Camille Claudel. Elle lui ressemble par la sincérité, la juste compréhension de son univers et des épreuves infligées par le contexte social de l’époque. Jamais complaisante, la pièce montre aussi les excès d’une artiste de génie contre elle-même. Féministe malgré elle et refusant les compromissions artistiques et sociales dans une époque patriarcale, son destin était inévitablement scellé… Une fois internée, les lâches et les médiocres qui l’ont condamnée, n’avaient qu’à piller ses œuvres et son talent.

UN EXTRAIT

Camille, âgée :

 « Tout cela au fond sort de ton cerveau diabolique, Rodin. Tu n’avais qu’une peur, c’est que toi, étant mort, je prenne mon essor comme artiste et que je devienne plus que toi ! Il fallait que tu arrives à me tenir dans tes griffes après ta mort comme pendant ta vie. Il fallait que je sois malheureuse toi mort comme vivant. Tu as réussi en tout point car pour être malheureuse, je le suis ».

L’AUTEUR

Hélène Zidi est metteur en scène, comédienne et adaptatrice. Fille de Claude Zidi, elle commence sa formation de comédienne au conservatoire de Nice puis à l’Actors Studio de New York. Elle a joué dans de nombreuses pièces de théâtre et a également mis en scène plusieurs spectacles.  Elle crée en 2001 le Laboratoire de l’acteur-Hélène Zidi, un atelier pour former les acteurs qu’elle met en scène et destiné à produire des spectacles. Elle fonde à Paris, en 2002, le Théâtre Côté Cour, puis à Avignon en 2008, le Théâtre du Roi René. Elle assure la direction du Théâtre du Roi René créé à Paris.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Dossiers
2447 Articles
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
02.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
03.
Pourquoi Oxfam se trompe de combat (et passe totalement à côté de ce qui se passe dans les pays développés)
04.
Peut-on encore s’enrichir autrement qu’avec l’immobilier en France ?
05.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
06.
France stratégie : le gaité fonction publique s’enferme dans ses dénis sur la dépense publique
07.
Libéraux en peau de lapin : pourquoi la polémique autour de François-Xavier Bellamy en dit long sur le raidissement des soit-disant « modérés »
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
01.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
02.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
06.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires