En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

06.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

07.

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

01.

Crise de l’euro ? Arrêtons d’y penser !

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 4 heures 21 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 4 heures 59 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 7 heures 42 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 8 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 9 heures 43 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 12 heures 28 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 12 heures 39 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 13 heures 38 sec
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 13 heures 39 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 13 heures 45 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 4 heures 41 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 6 heures 43 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 8 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 9 heures 37 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 12 heures 21 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 12 heures 36 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 12 heures 50 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 13 heures 4 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 13 heures 42 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 13 heures 46 min
© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
Apolitique ?

« Gilets jaunes » : certains syndicats formulent enfin des revendications

Publié le 28 novembre 2018
Alors que le Président de la République doit annoncer aujourd’hui un certain nombre de mesures destinées à calmer la colère du peuple français, les dirigeants syndicaux, qui ne tiennent pas vraiment le mouvement des « gilets jaunes » dans leur coeur, commencent enfin à formuler des revendications sociales concrètes. Ce n’est, certes, pas encore ça qui est ça…
Mickaël Ciccotelli
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mickaël Ciccotelli est journaliste à Tripalio.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que le Président de la République doit annoncer aujourd’hui un certain nombre de mesures destinées à calmer la colère du peuple français, les dirigeants syndicaux, qui ne tiennent pas vraiment le mouvement des « gilets jaunes » dans leur coeur, commencent enfin à formuler des revendications sociales concrètes. Ce n’est, certes, pas encore ça qui est ça…

FO à l’offensive

S’il avait tenu à prendre ses distances avec les « gilets jaunes » aussitôt après son élection à la tête de FO, Yves Veyrier vient pourtant de conduire son organisation à prendre, samedi dernier, une position qui fait écho à plusieurs de leurs revendications. En particulier, Force Ouvrière s’inquiète du « coût de l’énergie » et demande la mise en place immédiate d’un « moratoire sur les taxes ». Ce moratoire pourrait durer jusqu’à la tenue, à brève échéance, « d’une commission tripartite (confédérations syndicales et organisations patronales) avec le ministère du travail afin d’examiner les conditions de la mise en œuvre de négociations permettant de généraliser la prime transport ». A l’occasion de ses premiers pas en qualité de secrétaire général de FO, M. Veyrier veut ainsi se montrer le dirigeant syndical le plus à l’écoute des Français excédés par la politique gouvernementale.

La CFDT à la remorque

N’entendant pas se laisser si facilement distancer par le tout nouveau venu sur la scène confédéral, Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, a profité de son passage sur BFM TV hier pour formuler quelques revendications qu’il a estimé opportunes dans le contexte actuel. Ainsi, il a suivi FO, proposant de généraliser à l’ensemble du territoire « la prise en charge des déplacements domicile-travail à 50% par l’employeur, qui existe en Ile-de-France ». Il a en outre jugé pertinent de « développer les tickets qui permettent d’utiliser train, bus et tram dans une même ville ». Moins ambitieux que M. Veyrier, M. Berger n’a pas pu s’empêcher, par ailleurs, de réaffirmer qu’il pense qu’il existe un lien entre les « gilets jaunes » et « l’extrême-droite » ni de cantonner le mouvement de contestation actuelle à un mouvement de « personnes qui ont les revenus les plus modestes » – les deux assertions étant fausses. 

La CGT mal convoyée

Comme il est de coutume depuis le début du mouvement des « gilets jaunes », Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, n’est pas aux avant-postes de la contestation sociale. Interviewé hier sur CNews, M. Martinez a demandé à Emmanuel Macron qu’il fasse des « annonces concrètes », sans trop s’avancer lui-même sur ce qu’elles devraient être d’après lui, tout en donnant son avis sur la crise actuelle : « On peut demander à quelqu’un qui est aux minima sociaux de manger bio : il va vous rire au nez ». Tout comme Laurent Berger, Philippe Martinez semble avoir bien du mal à comprendre que les « gilets jaunes » ne sont pas, principalement, des gens vivant des « minima sociaux ». Pour le reste, Philippe Martinez s’en remet à la manifestation organisée le 1er décembre par la CGT, pour les salaires, les emplois et la justice sociale. Une stratégie qui, n’en doutons pas, ne sera pas couronnée de succès. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pasdesp
- 28/11/2018 - 11:25
Toute honte bue!
Toujours les memes techniques eculées pour desarmorcer un mouvement.. Macron peut remercier les syndicats de créer des contre feux. Mais que representent ces syndicats exsangues au vu du mouvement des gilets jaunes.: moins que rien sinon un pouvoir de nuisances. Dans un autre journal, j'ai lu que le mouvement"justice pour adama" voulait également se joindre à la manifestation du 1er decembre.!! Décidement, la "mal comprenance" de la "bien pensance" est incommensurable
assougoudrel
- 28/11/2018 - 11:19
Ces mêmes syndicats qui
ont manqué à leurs devoirs, tout comme nos gouvernement et élus de tous bords. Cela me rappelle la "Star Academy"; au début les artistes l'ont boudée, disant que c'était de la zoubia et après, ils se battaient pour y être invités. Non aux syndicats voyous qui ont trahi le peuple.
Gpo
- 28/11/2018 - 10:42
Pas de syndicats
car ils ont critiqué les gilets jaunes et refusé de les soutenir..
Ils sont tellement subventionnés par le gouvernement et(nos impôts) et faibles car peu d'adhérents qu'ils ont préféré attendre voire botter en touche...Quelle honte..