En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

04.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
light > Europe
Famille royale
Affaire Jeffrey Epstein : le prince Andrew décide de mettre fin à ses engagements publics
il y a 19 min 19 sec
pépites > Sport
Colère
JO 2024 à Paris : les hôteliers décident de suspendre leur participation à l'organisation des Jeux olympiques suite au partenariat avec Airbnb
il y a 1 heure 32 min
pépites > Justice
Lutte contre le terrorisme
Attentat déjoué dans le Thalys : le parquet national antiterroriste demande un procès pour Ayoub El Khazzani et pour trois autres suspects
il y a 4 heures 6 min
light > Culture
Oscar de la meilleure création du monde
Puy du Fou : le parc reçoit le prestigieux prix du Thea Award pour le spectacle "Le premier Royaume"
il y a 5 heures 13 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 6 heures 31 min
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 7 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 9 heures 1 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 10 heures 19 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 11 heures 52 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 12 heures 22 min
pépites > Social
Marche de la colère Acte II ?
Grève du 5 décembre : la police pourrait rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites
il y a 1 heure 4 min
pépite vidéo > Media
Bras de fer médiatique
Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants
il y a 3 heures 37 min
light > Culture
Polémique
"J'Accuse" : la collectivité Est Ensemble renonce finalement à demander la déprogrammation en Seine-Saint-Denis du film de Roman Polanski
il y a 4 heures 38 min
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 5 heures 53 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 8 heures 48 min
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 9 heures 44 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 11 heures 9 min
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 12 heures 6 min
décryptage > International
A l'intérieur comme à l’extérieur

Le régime iranien confronté à une double contestation

il y a 12 heures 35 min
© wikipédia
© wikipédia
Banque de données génétiques

Génome : ne vous inquiétez pas si on vole vos données génétiques, elles ne valent rien… En tout cas pour l’instant

Publié le 03 novembre 2018
Un article du site Medium s'interroge sur la possibilité d'un vol de génome. Mais qu'elles sont les informations qui ont liées à notre génome ? Quel risque court-on à se les faire dérober ?
Chirurgien de formation, également diplômé de Science Po, d'Hec et de l'Ena, Laurent Alexandre a fondé dans les années 1990 le site d’information Doctissimo. Il le revend en 2008 et développe DNA Vision, entreprise spécialisée dans le séquençage...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Alexandre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chirurgien de formation, également diplômé de Science Po, d'Hec et de l'Ena, Laurent Alexandre a fondé dans les années 1990 le site d’information Doctissimo. Il le revend en 2008 et développe DNA Vision, entreprise spécialisée dans le séquençage...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un article du site Medium s'interroge sur la possibilité d'un vol de génome. Mais qu'elles sont les informations qui ont liées à notre génome ? Quel risque court-on à se les faire dérober ?

Atlantico : Un article du site Medium s'interroge sur la possibilité d'un vol de génome. Concrètement, quelles informations sont aujourd'hui liées au génome d'un individu ? Qu'encourt-on à se faire dérober les informations contenues dans son génome ? 

Laurent Alexandre : D’abord, le génome d'un individu permet de déterminer ses origines géographiques, ce qui peut poser des problèmes d'ordre politique à un individu. Par exemple, chez les suprémacistes blancs. Chez l'un des leaders des suprémacistes des États-Unis,  le test a révélé qu'une partie de son génome était d'origine afro-américaine. 

Autre information révélée par le génome d'un individu : les informations d'ordre familial. L'un de mes amis, notoirement connu, s'est fait séquencer auprès d'une société américaine spécialisée. Il a découvert que l'un de ses grands-parents n'était en réalité pas son aïeul. 

Le séquençage permet aussi d'établir, chez une personne, un certain nombre de prédispositions ou de caractéristiques médicales, psychologiques et cognitives. Par exemple, certaines variants génétiques favorisent certains comportements sexuels, même s'ils ne les déterminent pas à 100%. On sait ainsi que certains variants génétiques favorisent le fait d'être gay plutôt d'hétérosexuel. Or, il s'agit d'une information qui, en politique, notamment, peut avoir des conséquences graves. Ces informations peuvent servir à faire chanter quelqu'un, ou pousser à faire une enquête ciblée ultérieure visant à découvrir des informations sensibles. 

En ce qui concerne les caractéristiques cognitives, on peut déterminer, de manière de plus en plus précise, les caractéristiques intellectuelles et psychologiques d'un individu. 

C'est aussi valable pour l'état de santé d'une personne. Le séquençage du génome permet par exemple d'établir la maladie que quelqu'un cacherait, ou dont il serait lui-même inconscient. On sait ainsi que Sergueï Brin - qui s'est fait séquencer par l'entreprise de séquençage dont Google est actionnaire, 23andMe -, a trois chances sur quatre de développer la maladie de Parkinson. Et s'il a publiquement révélé cette information, cela peut être problématique pour d'autres personnalités publiques, politiques par exemple. Et de la même manière, une personne dont on saurait qu'elle présente une prédisposition à une maladie mortelle, pourrait être fragilisée. Cela peut même favoriser l'empoisonnement, par un tiers malveillant : le séquençage peut permettre de voir quelles sont les fragilités hépatiques, médicales... Tout cela pour choisir le bon poison à destination d'un individu précis. Il est aussi possible de déterminer les maladies dont souffre une personne, et donc ses faiblesses.

En résumé, le séquençage du génome offre de multiples utilisations, notamment malveillantes, aux personnes qui pourraient se les procurer. Cela permet même d'avoir une idée du portrait psychologique de l'individu séquencé. On sait que certains variants génétiques favorisent certaines caractéristiques psychologiques. Et cela peut faciliter la manipulation de cette personne.

Les avancées scientifiques semblent conduire tout droit vers une association du génome humain à tous types d'informations. Quelles seront-elles ? Quels seraient les risques, d'un point de vue sécuritaire ? La société polarisée mise en exergue, notamment, par le film "Bienvenue à Gattaca", où les individus les moins fiables sur le plan génétique seraient exclus, est-elle à craindre 

Distinguons deux choses : d'abord, il n'est pas autorisé, pour une entreprise privée, de séquencer un individu sans son autorisation. Un assureur ou une banque ne pourraient ainsi pas séquencer un individu pour établir sa solvabilité. Mais quelqu'un peut, de son propre chef, accepter l'utilisation de son ADN par une plateforme de streaming musical ou vidéo, pour qu'elle lui propose des musiques, des films, des séries, entraînant un plus grand plaisir. Il serait aussi possible de personnaliser les régimes - ce qui se fait déjà maladroitement -, pourquoi ne le ferait-on pas ? Ces régimes permettraient donc de réduire le risque de maladies de manière précise. La personnalisation n'est donc pas forcément négative. Dans le futur, donc, et c'est ma conviction, on se servira de l'ADN pour améliorer l'éducation en la personnalisant en fonction du génome de chaque enfant. Et cela permettrait sans doute de réduire les inégalités.

La perspective d'une société polarisée est quelque chose de certain : aujourd'hui, les transhumanistes sont en désaccord avec ceux qui s'opposent à ce mouvement bioprogressiste. On se dirige donc vers une société dans laquelle les enfants de certains seront augmentés, génétiquement sélectionnés. Et de l'autre côté, certains enfants seront "naturels". Au nom de quoi empêcherait-on certains parents d'optimiser leurs enfants ? Pourquoi des personnes d'une condition modeste devraient-ils nécessairement engendrer des enfants de la même condition ? Demain, on peut parfaitement imaginer que la génétique soit un outil d'ascension sociale. 

Quels types de dispositifs de sécurité sont déjà prévus pour anticiper ce futur pas si lointain où nos informations personnelles seront liées à notre génome ?

D'ores et déjà, la législation est très restrictive en France. C'est d'ailleurs ce qui bloque le développement de la génomique : on n'a pas le droit, par exemple, de faire de tests génomiques s'ils ne sont pas prescrits par un docteur. C'est aussi pour cela que les États-Unis et la Chine se développent beaucoup plus vite dans les analyses génomiques. Bien entendu, les entreprises n'ont pas le droit de prélever ces données à l'insu d'une personne. 

Tout cela, bien sûr, n'empêche pas le vol, le hacking des datas dans les bases de données génomiques. Il y a aussi des détournements auxquels on n'avait pas pensé. Par exemple, beaucoup d'enfants, séquencés sur 23andMe, retrouvent leurs parents ou les donneurs de sperme à l'origine de leur conception. Certains retrouvent aussi leurs frères et sœurs biologiques. 

Autre problématique soulevée : la génomique au service des autorités. Un tueur en série (ndlr : le "Tueur du Golden State", Joseph James DeAngelo) a par exemple été retrouvé, aux États-Unis, grâce à l'ADN d'un membre éloigné de sa famille. Le serial killer avait laissé son ADN sur le lieu d'un de ses crimes et un membre de famille s'était fait séquencer par un site internet de généalogie. La police a donc fait le lien entre les deux personnes, et a pu procéder à l'arrestation du meurtrier. 

Pour le reste, d'autres risques liés au séquençage vont apparaître au fur et à mesure que la technique va se développer et se démocratiser. Les problèmes qui vont se poser seront aussi sociétaux et politiques.

Une autre question, essentielle dans ce domaine, sera l'appétence du grand public pour cette technique. Si les oppositions se font aujourd'hui jour, rappelons-nous de l'accueil qu'avait reçu internet en France, à ses débuts, massivement rejeté. S'il y a un avantage important à développer ces technologies d'un point de vue médical, notamment, les gens accepteront assez vite pour moins souffrir, moins vieillir, etc. Si l'intérêt médical est modeste, tout cela se démocratisera moins vite. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

04.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires