En direct
Best of
Best Of
En direct
Sécurisation des communications
iPhone sécurisé ou pas pour Donald Trump : est-il encore possible de ne pas être écouté même quand on est président ?
Publié le 28 octobre 2018
Selon le New York Times, qui aurait obtenu cette information de responsables du renseignement américain, Donald Trump utiliserait un téléphone non protégé qui serait donc écouté par les Chinois et les Russes.
François-Bernard Huyghe est directeur de recherches à l’Iris. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François-Bernard Huyghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François-Bernard Huyghe est directeur de recherches à l’Iris. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon le New York Times, qui aurait obtenu cette information de responsables du renseignement américain, Donald Trump utiliserait un téléphone non protégé qui serait donc écouté par les Chinois et les Russes.

Atlantico : Si une personne telle que le Président des Etats-Unis d'Amérique peut être de la sorte exposée, est-il encore possible dans notre société de passer un coup de téléphone sans être susceptible de ne pas être écouté ?

 
François-Bernard  Huyghe : Evidemment, je ne suis pas au courant des dernières méthodes employées pas espions aujourd’hui, mais je serai assez tenté de répondre que non. Cela fonctionne de deux façons : ou vous pouvez directement faire en sorte d’écouter une conversation, ou vous pouvez capter des métadonnées, c’est-à-dire des données qui vous disent qui appelle, à quel moment, de quel endroit etc. Par ailleurs, comme nos conversations sont transformées en bits numériques qui circulent physiquement par le biais d’intermédiaires, vous avez deux grandes familles d’espionnage : soit vous passez par l’opérateur d’accès du téléphone, car ses données passent forcément dans son ordinateur central pour être renvoyées au correspondant. Dans ce cas, vous vous faites vous aussi renvoyer les données. C'est ce que font les écoutes légales, quand la police aux ordres d'un magistrat va intercepter votre communication chez Orange, Free, SFR etc. En dehors de cela, il y a des tas de méthodes qui consistent en des vraies méthodes d’espionnage pour le coup. Cela consiste en le fait d’aller capter les flux sur les câbles souterrains ou sous-marins, ou encore les satellites, ou à piéger les serveurs. Il existe aussi des appareils complexes qui permettent de s’interposer entre le téléphone et la borne ou l’antenne qu’il utilise. On peut sinon, plus vicieux, envoyer un logiciel piégé dans un téléphone de sorte qu’il recopie ou renvoie toutes les conversations. Et il y a, en plus de cela, un certain nombre de méthode d’agents secrets que je ne connais pas et qu’ils ne publieront certainement pas dans le journal.
 

En quoi consiste une ligne sécurisée, telle que celle que serait censé utiliser le Président de la République ou Donald Trump ?

 
Il y a toute sorte de technique. La plus simple, que tout citoyen peut essayer, est le VPN, c’est-à-dire Virtual Private Network. C’est le fait de faire passer ses conversations comme dans un tuyau isolé du reste du flux de bits électronique. C’est sophistiqué. Cependant, cela peut être contourné. Nous savons que sous Obama et sous Hollande, on interceptait les téléphones de François Hollande ou d’Angela Merkel. C’est reconnu presque officiellement. Il n’y a rien d’étonnant que si Trump utilise un téléphone ordinaire – je ne sais pas s’il le fait vraiment, ou s’il le fait par provocation – il est logique qu’il y ait des services secrets étrangers qui cherchent à intercepter ses conversations. On est malgré tout dans la spéculation.
 
 

Du coup, faut-il ne plus faire confiance aux conversations à distance en cas d’échange confidentiel ?

 
Effectivement, si vous voulez avoir une conversation secrète, il vaut peut-être mieux se rencontrer dans la rue ou envoyer par courrier l’information… encore que votre concierge peut très bien lire vos courriers avec une simple théière et un coupe-papier ! Ceci dit, il existe des tas de méthodes de communication avec une très bonne cryptologie dite de bout en bout. Par exemple Telegram vous crypte votre conversation de sorte que même la société Telegram ne peut pas la décrypter. C’est une escalade de  l’épée et du bouclier, et ce n’a rien de nouveau. Rappelez-vous les écoutes de l’Elysée. Anecdote : j’ai moi-même été écouté lors de ces écoutes, à l’époque du filaire, parce que j’avais eu des conversations téléphoniques avec Jean-Edern Hallier, journaliste qui était écouté. Le phénomène n’est en rien nouveau. On connaît juste une escalade autour des moyens technologiques pour écouter plus largement et facilement, mais les moyens de protection suivent.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
04.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
05.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
06.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
07.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Le voile est-il vraiment un accoutrement souhaitable pour vendre des petites culottes ?
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
De Christchurch à Utrecht : quel modèle intellectuel pour penser sereinement le grand bouleversement démographico-ethnique dans les démocraties occidentales ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires