En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

02.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

05.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

06.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

07.

Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction

01.

Mettez-vous au parfum !

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 1 heure 1 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 1 heure 17 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 1 heure 37 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 2 heures 4 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 2 heures 18 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 3 heures 35 min
décryptage > Education
Personne n’en veut

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

il y a 4 heures 29 min
décryptage > Politique
Gardiens de la paix

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

il y a 4 heures 51 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 20 heures 34 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 21 heures 49 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 1 heure 6 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 1 heure 29 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 1 heure 58 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 2 heures 8 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir le Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 2 heures 42 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 4 heures 9 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

il y a 4 heures 34 min
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 19 heures 55 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 21 heures 33 min
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 1 jour 27 min
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Santé

Compléments alimentaires, attention danger : quand vouloir manger sain amène à mettre sa santé en jeu

Publié le 26 octobre 2018
De simples capsules de thé vert ont failli lui coûter la vie. Jim McCants, un Américain, a failli mourir pour avoir consommé des compléments alimentaires et seule une greffe de foie en urgence lui a sauvé la vie. Une affaire qui pousse à s'interroger sur les risques potentiels de ces denrées alimentaires, trop souvent sous-estimés.
Arnaud Cocaul
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Cocaul est médecin nutritionniste. Il est membre du Think Tank ObésitéS. Il a dernièrement écrit Le S.A.V. des régimes aux éditions Marabout.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De simples capsules de thé vert ont failli lui coûter la vie. Jim McCants, un Américain, a failli mourir pour avoir consommé des compléments alimentaires et seule une greffe de foie en urgence lui a sauvé la vie. Une affaire qui pousse à s'interroger sur les risques potentiels de ces denrées alimentaires, trop souvent sous-estimés.

Atlantico : Comment un simple complément alimentaire a-t-il pu provoquer un événement aussi grave ? A quel niveau le corps est-il touché ?

 
Dr Arnaud Cocaul : Tout  ce qui peut être absorbé peut avoir des conséquences sur notre santé car métabolisé par des organes essentiels comme le foie et les reins. Ceux-ci sont les premiers organes touchés en cas de surdosage ou de toxicité. Cela peut aller très loin, on a connu il y a quelques années des cas d'insuffisance rénale terminale chez des personnes cherchant à perdre du poids et ayant consommé des compléments chinois à base d'extrait de champignons et transitant via la Belgique. Une revue prestigieuse comme le New England Journal of Medicine s'en était fait l'écho. 
 
Le problème des compléments alimentaires est qu'ils sont en vente libre, non soumis à des restrictions de prescription comme pour les médicaments délivrés sur ordonnance. On en arrive à des prescriptions désordonnées car libres de tout contrôle avec un déficit d'accompagnement. Le marché des compléments est pléthorique et représente des milliards d'euros ce qui en fait un vrai business. Certaines officines développent de vraies expertises mais il s'agit dans ce cas de pharmaciens ou pharmaciennes réellement formés et aguerris à ce genre de prescription. Les mises en garde devraient figurer plus clairement sur les emballages avec des notifications sur des durées optimales à respecter. Par ailleurs, il est judicieux de rappeler qu'il est imprudent de commander tout produit sur Internet, vous risquez de vous voir délivrer un produit ne répondant pas à un cahier des charges et échappant à tout contrôle d'autant plus que la traçabilité peut être rendue difficile par une multiplication de transporteurs.
 

Est-ce un cas isolé ou d'autres personnes sont-elles victimes de ces effets secondaires ?

 
Il faut garder une grande prudence quant aux allégations avancées. Un complément alimentaire doit être pris de façon ponctuelle et non au long cours. Il doit pris pour compenser un déficit nutritionnel passager. L'automédication fait rage dans ce domaine où on croît trouver la panacée universelle qui nous apportera longévité, sexualité accrue, repousse de cheveux et immunité !  Dans l'étude française SUVIMAX, on a observé que les femmes qui ont consommé tous les jours pendant huit ans un cocktail d'antioxydants contenant 100 microgrammes de sélénium développaient davantage des cancers de la peau que le groupe témoin consommant un placebo. Cela conduit à penser que des doses consommées supérieures aux normes peuvent avoir un effet inverse à l'effet attendu. On a remarqué un problème également chez les fumeurs avec la prise de bêta carotène qui augmentait l'incidence du cancer du poumon 
 

Sous-estime-t-on la dangerosité potentielle de ces compléments alimentaires ? Devrait-on les encadrer davantage ?

 
On sous-estime la dangerosité des compléments qui obéissent davantage à la loi du marché mercantile et qui mériteraient un moratoire afin de les encadrer plus étroitement. Que les pharmacies et para pharmacies mettent en avant sur les linéaires ce type de compléments incitent les quidams à en consommer voir à sur consommer sans forcément en parler au corps médical et sans passer par des contrôles sanguins qui seraient pourtant à même d'apporter la preuve qu'il n'y pas toujours besoin de se supplémenter. La vitamine C est ainsi prise larga manu par beaucoup de français et acheté par beaucoup de mères soucieuses des performances intellectuelles de leur progéniture. Il est avéré qu'à fortes doses, la vitamine C devient pro oxydante et non plus anti oxydante et ainsi crée un stress oxydant dans nos cellules. Donc elle arrive à faire plus de mal que de bien si elle est mal consommée ou trop! De même la supplémentation en fer doit être mûrement réfléchie car le fer est un oxydant redoutable (on rappelle que les deux tiers du poids sont composés d'eau et que le fer mis dans l'eau cela rouille! ) Donc, on ne doit pas lutter contre la fatigue par une prise de comprimés de fer ce qui sera nocif. 
 
On doit s'appuyer sur des professionnels de santé et sur des prises de sang. Toujours en cas de prise de compléments alimentaires, partir du principe que c'est une prise ponctuelle en dehors de considérations médicales prouvées. Enfin n'oubliez jamais que le meilleur complément alimentaire reste l'alimentation en particulier les aliments colorés riches en anti-oxydants en les combinant les uns les autres afin d'optimiser leur potentiel qui sera autrement plus naturel et métabolisé différemment selon les individus  qu'un complément qui quelque soit le comprimé reste dosé à la même dose. 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires