En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Etats-Unis : un jeune américain choque Twitter après s'être déguisé en Jawad Bendaoud pour Halloween

07.

Alibaba tente d’acclimater le « Single Day » en France, sans TVA ni droits de douane

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

LR : l’illusion de la renaissance par le local

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Journée de commémorations
11 novembre : Emmanuel Macron inaugure un monument en mémoire des soldats morts
il y a 11 heures 29 min
pépites > International
Incertitude
Bolivie : Morales démissionne, le pays plonge dans l'incertitude
il y a 12 heures 54 min
pépites > Terrorisme
Expulsion
La Turquie va expulser 11 djihadistes français dans les prochains jours
il y a 14 heures 12 min
décryptage > Europe
Les entrepreneurs parlent aux Français

Margrethe Vestager : Démission !! Le Breton vite ! Mais nous sauvera-t-il ?

il y a 15 heures 51 min
décryptage > Economie
(Piètres) raisons

1,3% de croissance en France : pourquoi pas plus ? Quatre (piètres) raisons et une obligation

il y a 19 heures 18 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

La droite française est-elle maudite ? : les causes historiques de la malédiction de la droite

il y a 19 heures 41 min
décryptage > Environnement
Immobilité

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

il y a 20 heures 2 min
décryptage > Media
Totalitarisme de la gentillesse

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

il y a 20 heures 30 min
décryptage > Politique
Esprit du 11 novembre, es-tu là ?

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

il y a 21 heures 34 min
pépites > Economie
Renouveau
Le Medef pourrait changer de nom et être rebaptisé "Entreprises de France"
il y a 1 jour 7 heures
Grossière erreur...
Etats-Unis : un jeune américain choque Twitter après s'être déguisé en Jawad Bendaoud pour Halloween
il y a 12 heures 33 sec
light > Culture
Hommage
Abou Dabi inaugure sa nouvelle avenue Jacques Chirac
il y a 13 heures 43 min
décryptage > Politique
Vraiment ?

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

il y a 15 heures 36 min
décryptage > Sport
Réel succès ?

Cette maladie du tennis français qui se cache derrière la victoire de la France en finale de la FED Cup

il y a 19 heures 4 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les mystères médicaux autour de l’affaire de la nouvelle formule du Levothyrox

il y a 19 heures 41 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Au secours ? Amazon veut rendre Alexa intelligente en traitant nos données personnelles
il y a 19 heures 53 min
décryptage > Religion
Nouvelle ère

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

il y a 20 heures 6 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Alibaba tente d’acclimater le « Single Day » en France, sans TVA ni droits de douane

il y a 21 heures 28 min
décryptage > Histoire
L'air du temps

11 Novembre : il y a 100 ans débutaient les années folles… Aujourd’hui, les années vaches (sacrées) folles ?

il y a 21 heures 45 min
light > Finance
Bon investissement
Actions de la Française des Jeux : attention aux arnaques aux sites frauduleux
il y a 1 jour 8 heures
© AFP
© AFP
Bonnes feuilles

Le sang versé des bataillons des colonies pendant la Première Guerre mondiale

Publié le 07 octobre 2018
En 1402, Salou Casais, une princesse malienne, arrive à Toulouse, première trace d’un échange lointain dans la France médiévale. Une histoire oubliée ! Ces histoires négligées et omises, François Durpaire les dresse contre l'idée dépassée selon lui d'un roman national. Dans "Nos ancêtres n'étaient pas Gaulois !", publié aux éditions Albin Michel. Extrait 2/2
François Durpaire est historien et écrivain, spécialisé dans les questions relatives à la diversité culturelle aux Etats-Unis et en France. Il est également maître de conférences à l'université de Cergy-Pontoise.Il est président du mouvement...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Durpaire
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Durpaire est historien et écrivain, spécialisé dans les questions relatives à la diversité culturelle aux Etats-Unis et en France. Il est également maître de conférences à l'université de Cergy-Pontoise.Il est président du mouvement...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En 1402, Salou Casais, une princesse malienne, arrive à Toulouse, première trace d’un échange lointain dans la France médiévale. Une histoire oubliée ! Ces histoires négligées et omises, François Durpaire les dresse contre l'idée dépassée selon lui d'un roman national. Dans "Nos ancêtres n'étaient pas Gaulois !", publié aux éditions Albin Michel. Extrait 2/2

Dès 1914, la France a fait appel à ses troupes issues des colonies. Les Poilus venus de l'empire seront de tous les grands combats : les batailles de la Marne et de la Somme, Verdun... Ils tarderont à être reconnus par la France et les rescapés nourriront des ressentiments profonds envers cette patrie pour laquelle ils se sont sacrifiés. Beaucoup d'entre eux diront leur fierté d'avoir combattu pour un idéal de liberté et d'égalité. Des recrutements massifs interviennent dès la mobilisation et s'intensifient pendant toute la guerre. On peut évaluer à 200 000 les contingents sous les drapeaux pendant la Grande Guerre, dont 135 000 combattent sur le front européen et en Orient. Le plus gros des recrues forcées est fourni par l'AOF (162 000).

L'AEF n'intervient qu'au printemps 1918 (14 000 hommes). La propagande a diffusé l'idée d'un élan spontané de populations africaines qui se seraient précipitées dans la défense de la patrie. Les historiens ont montré depuis que les recrutements se sont faits pour la plupart sous la contrainte.

Dans le centre de la Côte-d'Ivoire, les hommes sont capturés, comme aux temps de l'esclavage. Ils sont traînés jusqu'au camp d'incorporation de Bouaké. Les actes de résistance sont nombreux. L'historien Jean-Loup Saletes les classe en trois catégories. En premier lieu, il y a les chefs de village, qui présentent aux commissions les malades inaptes après avoir mis en lieu sûr les valides. Ensuite, il rappelle les nombreuses fuites dans les colonies britanniques voisines (Ghana, Sierra Leone, Nigeria). Enfin, il y a les révoltes, comme celle des Bambaras de la région du Bélédougou (janvier 1915). Le vieux chef Diocé Taraolé préfère se faire sauter plutôt que de se rendre. Les révoltes, dans l'ouest du Burkina et dans l'Atakora (nord du Bénin actuel), sont réprimées avec brutalité : villages incendiés, rebelles fusillés et chefs déportés.

Les Africains sauvent la ville de Reims

En janvier 1918, la nomination de Blaise Diagne en tant que commissaire général chargé du recrutement indigène change tout. De février à août 1918, il convainc les hommes de l'AOF et de l'AEF de venir se battre en France. Il leur promet des médailles et surtout la citoyenneté française après la guerre. Les primes aux recruteurs sont revalorisées. Son action est un succès : 63 000 hommes sont recrutés de février à août 1918. Les dirigeants religieux, comme le cheikh Ahmadou Bamba, fondateur de la confrérie des Mourides au Sénégal, montrent la voie et engagent leurs propres enfants. Les tirailleurs sénégalais participent aux batailles les plus importantes de la Grande Guerre. En 1915, de mars à décembre, ils forment la moitié du corps expéditionnaire d'Orient lancé sur les Dardanelles. Après l'échec de l'attaque contre les Turcs, ils s'enterrent dans les tranchées. Par la suite, ils sont utilisés dans les batailles de la Somme – juillet et septembre 1916 –, à Verdun – de juillet à octobre 1916.

Ils contribuent à la reprise du fort de Douaumont. À la mi-avril 1917, 6 000 tirailleurs, soit 45 % de l'effectif engagé, sont sacrifiés à la bataille du Chemin des Dames, menée par Nivelle, avec le concours de Mangin. Ce dernier reçoit le qualificatif de « boucher des Noirs ». Il est provisoirement écarté de tout commandement à la suite des violentes attaques de Blaise Diagne à la Chambre des députés. L'épisode le plus marquant est sans nul doute la défense victorieuse de la ville de Reims dans laquelle ils prennent la plus grande part, au moment des offensives alliées et des contre-offensives allemandes du printemps et de l'été 1918. La ville est reconnaissante en édifiant en 1924 un monument à la gloire de l'année noire, dont une copie est envoyée à Bamako. En 1940, les nazis dynamiteront cet édifice qui rappelait leur défaite...

 

 

Extrait de Nos ancêtres ne sont pas Gaulois, François Durpaire, Albin Michel, 2018.

Lien vers la boutique Amazon : ici

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Etats-Unis : un jeune américain choque Twitter après s'être déguisé en Jawad Bendaoud pour Halloween

07.

Alibaba tente d’acclimater le « Single Day » en France, sans TVA ni droits de douane

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

LR : l’illusion de la renaissance par le local

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires