En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

06.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

07.

Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement

01.

Coppola recrute une star des vignobles français

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 7 heures 17 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 9 heures 48 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 11 heures 51 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 13 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 13 heures 35 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 13 heures 57 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 14 heures 14 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 14 heures 16 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 14 heures 17 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 14 heures 22 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 7 heures 45 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 11 heures 35 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 13 heures 10 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 13 heures 31 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 13 heures 42 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 14 heures 2 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 14 heures 15 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 14 heures 17 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 14 heures 17 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 14 heures 22 min
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
Rassurez-vous !

Science du selfie : les hommes au physique moyen obtiennent plus de réponses sur les sites de rencontres

Publié le 03 octobre 2018
Selon les recherches menées par l’Université d’Oxford, les hommes ayant une apparence moyenne ont plus de succès sur les sites de rencontres. Plus précisément, les chiffres publiés l'an dernier par YouGov ont montré que les femmes préféraient que les hommes aient une apparence moyenne plutôt qu'attrayante physiquement.
Nathalie Nadaud-Albertini
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon les recherches menées par l’Université d’Oxford, les hommes ayant une apparence moyenne ont plus de succès sur les sites de rencontres. Plus précisément, les chiffres publiés l'an dernier par YouGov ont montré que les femmes préféraient que les hommes aient une apparence moyenne plutôt qu'attrayante physiquement.

Atlantico : Comment expliquez-vous ce constat ? Les "daters" sont-ils devenus plus tolérants ? Ou plus intimidés ? 

 
Nathalie Nadaud-Albertini : Il y a plusieurs raisons à ce constat. Tout d’abord, une photo de profil montrant un physique trop parfait laisse penser qu’il ne s’agit pas de l’image réelle de la personne. On se dit que c’est un « fake », on se demande ce que cela cache, et on préfère ne pas donner suite. Parce qu’on cherche avant tout une personne en qui avoir confiance. Et, on se dit que si cette personne ment au premier bord, c’est mauvais signe, elle mentira sur d’autres choses, et la relation sincère que l’on attend n’aura pas lieu.
 
Autre raison qui explique ce constat : sur ces sites, on a envie de trouver quelqu’un que l’on pourrait croiser dans la vie de tous les jours. En effet, on cherche quelqu’un avec qui on partage des centres d’intérêt et un vécu commun. Et, une personne au physique trop parfait n’y semble pas propice, car on a tendance à imaginer que ces personnes font partie d’un monde avec lequel on n’a rien de commun. Pour prendre un exemple, c’est un peu comme la différence entre un jean et une robe de soirée créée par un grand couturier. Le jean nous accompagne au quotidien, alors qu’on n’a presque pas l’occasion de porter la robe de grand couturier. On peut alors admirer cette robe pour sa beauté, mais préférer acheter le jean parce qu’on sait qu’il s’insérera dans notre quotidien.  
 

Cela n'a-t-il pas aussi à voir avec l'estime de soi ? On ne "likerait" que des personnes qui nous semble abordable en fonction de la manière dont nous nous percevons nous-même ? 

 
Oui et non.
 
Oui, parce qu’inconsciemment on se dit qu’il y a une sorte de « marché » des célibataires et de la séduction, et que l’on y est plus ou moins avantagé en fonction de son physique. On s’évalue alors soi-même sur ce « marché » et on cherche parmi les personnes qui semblent être du même « niveau ». Parce qu’on se dit qu’avec elles, on se sentira à l’aise, en confiance, que l’on pourra être nous-même et que l’on ne sera pas obligé de jouer un rôle pour correspondre à l’image de la personne que l’on imagine être en couple avec une personne au physique trop parfait.
 
Et non, parce que les sites de rencontres permettent également d’aller davantage vers des personnes dotées d’une jolie plastique que l’on n’oserait pas aborder dans la vie de tous les jours. En effet, la médiation du site de rencontres adoucit les effets négatifs en cas de rejet, car l’interface numérique atténue le sentiment de perdre la face et donc l’humiliation ressentie.
 

Finalement, doit-on en conclure que les "daters" ne cherchent pas l'homme ou la femme idéale sur les réseaux sociaux ? Ou bien sont-ce les critères qui ont changé ?  

 
Les « daters » ne cherchent en effet pas l’homme parfait physiquement ou la femme parfaite physiquement, ils cherchent « l’âme sœur », ce qui est différent. En effet, les sites de rencontres s’inscrivent dans un imaginaire qui correspond au modèle de la fusion romantique, c’est-à-dire un modèle où deux individualités se confondent pour ne former qu’une seule entité, un seul projet de vie. Dans nos structures sociales, cela se traduit par un mariage stable, monogame, qui s’inscrit dans le long terme, et qui est généralement associé à la parentalité. Derrière le modèle de l’âme sœur, il y a l’attente d’une certaine « magie » et d’une certaine prédestination, l’idée que quelqu’un vous attend quelque part, que l’on va rencontrer un jour, fortuitement, y compris sur des sites de rencontres, et y compris si on affirme n’y chercher que des rencontres ponctuelles. Par conséquent, les sites de rencontres sont considérés comme la version 2.0 du modèle de l’âme sœur, presqu’inconsciemment parfois.  
 
Et c’est encore plus vrai si l’on prend en compte que certaines personnes fréquentent les sites de rencontres depuis de nombreuses années et que leurs attentes ont évolué avec le temps. Pour schématiser à gros traits, à 25 ans, ils s’inscrivaient pour faire des rencontres d’un soir, à 35 ans, ils cherchent le/la partenaire avec qui passer le reste de leur vie, et ce sur les mêmes sites de rencontres.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires