En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

05.

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

06.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

07.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Coronavirus
Des étudiantes françaises bloquées par la quarantaine à l'entrée de la ville chinoise de Wuhan
il y a 1 heure 54 min
décryptage > Religion
Allah était-il au courant ?

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

il y a 8 heures 22 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Donald Trump : le porte-parole des sans-voix

il y a 10 heures 38 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

il y a 10 heures 39 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment la gaullôlatrie a accéléré la disparition du gaullisme

il y a 10 heures 43 min
décryptage > International
Sanction Iraniennes

Le poids des sanctions économiques écrase le peuple iranien sans parvenir à le libérer

il y a 10 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le cœur dans le rétroviseur

il y a 11 heures 22 min
décryptage > International
Primaire démocrate

Pourquoi la stratégie de Michael Bloomberg pourrait vraiment payer (et lui coûter très cher)

il y a 11 heures 50 min
décryptage > Social
Données personnelles

70 ans de la mort d’Orwell : pourquoi l’auteur de 1984 aurait été horrifié de nous voir nous inscrire sur des sites de rencontre (sans parler du reste de notre vie en ligne…)

il y a 12 heures 18 min
pépites > Politique
La saga Huawei
Le Royaume-Uni est soumis à la pression accrue de son allié américain pour l'interdiction de la controversée Huawei
il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Economie
Problème en vue ?

Grève un effet désastreux sur le long terme

il y a 6 heures 35 min
décryptage > Science
Atlantico Santé

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

il y a 8 heures 56 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment le communisme a révolutionné les rapports sociaux par la violence

il y a 10 heures 39 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment le prolétariat s'est réfugié dans le vote contestataire et vers le Rassemblement national

il y a 10 heures 41 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le "génie" et le "mal" français selon Alexis de Tocqueville

il y a 10 heures 44 min
décryptage > Santé
Crise de la santé

« Il est urgent de sortir l’hôpital de l’impasse comptable dans laquelle on l’a enfermé depuis les ordonnances Juppé de 1995 »

il y a 11 heures 2 min
décryptage > Environnement
Atlantico Green

Pourquoi la reforestation de la planète lui fait parfois plus de mal que de bien

il y a 11 heures 35 min
décryptage > Politique
Vote par défaut

Succès passager ? Attention bulle politique en vue chez les Verts

il y a 11 heures 59 min
décryptage > Politique
Tocqueville, un théoricien pour notre époque

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

il y a 12 heures 39 min
light > Science
Flashs cosmiques
La compréhension d'un des derniers phénomènes cosmologiques identifié se poursuit mais sera encore longue
il y a 1 jour 3 heures
© Valery HACHE / AFP
© Valery HACHE / AFP
Idéologie

Journées parlementaires LR : pourquoi la droite se prend les pieds dans le problème de l’immigration

Publié le 20 septembre 2018
Lors d'une réunion du bureau politique mardi 18 septembre, Laurent Wauquiez et Valérie Pécresse se sont affrontés sur la position des Républicains vis-à-vis du Premier ministre hongrois Viktor Orban et plus largement sur l'épineuse question de l'immigration. D'un côté comme de l'autre, la droite semble avoir des difficultés à penser ce problème.
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lors d'une réunion du bureau politique mardi 18 septembre, Laurent Wauquiez et Valérie Pécresse se sont affrontés sur la position des Républicains vis-à-vis du Premier ministre hongrois Viktor Orban et plus largement sur l'épineuse question de l'immigration. D'un côté comme de l'autre, la droite semble avoir des difficultés à penser ce problème.

Atlantico : D'un côté comme de l'autre, la droite semble avoir des difficultés à penser le problème de l'immigration. Comment expliquez-vous cela ? 

 
Edouard Husson : Trente cinq ans que cela dure! Après la défaite de Giscard, la droite de gouvernement, qui est devenue de plus en plus un parti des gens aisés, a déserté la réflexion sur la question de l’immigration. Certes, Nicolas Sarkozy avait annoncé une nouvelle attitude mais l’action de régulation de l’immigration a été en-dessous annonces. Il faut se rappeler, par contraste, l’attitude du Général de Gaulle devenu la divinité tutélaire de la République: pour lui, l’immigration des années 1960 devait rester purement professionnelle et la main d’oeuvre invitée en France devait retourner dans son pays dès que l’industrie française se serait modernisée, robotisée. Si la droite d’aujourd’hui relisait les discours du Général de Gaulle sur l’impérieuse nécessité de maîtriser l’immigrationr, elle le mettrait dans la même case que Salvini et Orban. La capitulation, intellectuelle puis politique,de la « droite d’en haut » correspond à plusieurs couches de démission: d’abord, le refus d’indiquer aux grandes entreprises que la modernisation impliquait la robotisation et la concentration sur les emplois à haute valeur ajoutée, plutôt que le recours à une main d’oeuvre bon marché importée, solution de facilité; ensuite, l’acceptation du discours idéologique de la gauche néo-libérale, où l’éthique de la conviction l’emporte sur toute autre considération. Il faudrait raconter, parallèlement à l’histoire de la droite, comment la gauche a abandonné le noble idéal d’assimilation et de civisme des pères fondateurs de la République et du socialisme français. 
 

Dans une note pour la Fondapol parue le 22 juin 2018, Jean-Philippe Vincent explique que "l’accueil des étrangers donne de plus en plus lieu à des prises de position éthiques allant dans le sens, pour les pays développés et notamment européens, d’un devoir d’accueil inconditionnel." Dans quelle mesure la droite peut-elle se retrouver dans ce constat ? La seule attitude morale, suffit-elle vraiment à penser le problème de l'immigration ? 

 
La note de Jean-Philippe Vincent est lucide. Il n’y a pas d’éthique sans traduction politique possible. Max Weber avait foncièrement tort d’opposer éthique de la conviction et éthique de la responsabilité. L’éthique de la conviction est abstraite et....irresponsable. On est assez sidéré, par exemple, de l’effondrement de la pensée théologique chez le pape François par rapport à ses prédécesseurs sur le trône de Saint Pierre. Ni les évangiles ni la tradition de l’Eglise catholique ne plaident pour un «accueil inconditionnel ». La charité est exigeante et réaliste. Dans la pensée de l’Eglise, l’accueil de l’étranger n’est pas un impératif catégorique: il est une injonction morale à confronter à la situation réelle dans laquelle on vit. Si je suis père de famille, la pensée de l’Eglise m’interdit de mettre en danger, même au nom de l’accueil des étrangers, ce que je dois à mes enfants. Si je suis professeur de lycée en charge d’un certain nombre d’enfants de réfugiés, j’ai le droit, et même le devoir, de m’opposer à mon proviseur qui voudrait accueillir toujours plus de migrants dans la mesure où cet afflux m’empêcherait de mener à bien le travail d’éducation des enfants étrangers dont je m’occupe déjà... La « droite d’en haut » se complait à écouter quelques évêques coupés des réalités sociales de leurs diocèses; une partie du clergé a abandonné - sous l’influence de François et par absence de formation intellectuelle appropriée - tout discours réaliste sur l’immigration. On aboutit, globalement, à une situation où la position en fait immorale - l’accueil illimité, impossible à réaliser - est présentée comme la seule à être éthique; et la position morale, celle d’un accueil proportionné aux moyens de la société, est ridiculisée. 
 
 

Valérie Pécresse ne cache pas s'inquiéter d'un mouvement au sein des LR en faveur d'une fusion entre la droite et l'extrême droite. N'est-ce pas là aussi, une impasse dans le sens ou ce type d'allégation puisse insinuer que le débat sur l’immigration est la propriété des extrémistes ?

 
François Mitterrand aura fait beaucoup de mal au pays. Renégat de la droite, il a excellé à insuffler une mauvaise conscience à son ancienne famille politique. L’attitude consistant à encourager Jean-Marie Le Pen, d’un côté, et à clouer au pilori, d’autre part, toute personne qui mettrait en cause la logique d’accueil illimité, n’est pas une attitude digne d’un président de la République. Ce fut pourtant le schéma fondamental de François Mitterrand au cours de ses deux septennats. Et je remarque que la droite n’a jamais complètement fait le bilan de la manière dont elle s’était laissé manoeuvrer. Au lieu de se demander comment réconcilier le monde dirigeant et la France périphérique dans un nouveau conservatisme politique, la droite de gouvernement cultive les germes de zizanie que François Mitterrand a semés au début des années 1980. Personnellement j’attendrais que Les Républicains m’expliquent comment, une fois arrivés au gouvernement, ils vont imposer une réforme des accords de Schengen; j’aimerais les entendre surenchérir sur la politique éducative de Jean-Michel Blanquer. Je cultive l’illusion que ma famille politique est capable de rassembler tous les électeurs de droite autour du respect de l’état de droit, du renforcement des missions régaliennes, d’un retour, jusqu’à nouvel ordre, au contrôle national des frontières, d’une transmission fière de l’héritage française à tous les garçons et filles de France, quelle que soit leur origine....
 

Comment la droite peut-elle apporter une réponse politique efficace sur ce sujet ? Sur quoi peuvent-ils s'appuyer ?

 
Il faudrait que les dirigeants de droite cessent de croire que la gauche a toujours culturellement raison. Il est urgent de casser avec la bonne conscience libérale de beaucoup de responsables européens. Il faudrait que la droite soit elle-même, qu’elle soit de droite, tout simplement, c’est-à-dire respectueuse des réalités, à l’écoute de la France périphérique. Il faudrait que la droite se rappelle sa vocation: préserver l’héritage  de cinquante générations de Français, d’origines très différentes mais progressivement rassemblés par un projet politique ambitieux, généreux, universaliste, assimilateur. Nous autres Français sommes fondamentalement les enfants de Rome: nous savons prendre les individus de partout pour en faire des citoyens, des hommes libres. Il faudrait que la droite croie dans la France, tout simplement, et travaille, humblement, pour les cinquante générations à venir de Français.  
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

05.

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

06.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

07.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires