En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex

03.

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

04.

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

05.

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

06.

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

07.

Immigration : au coeur du choix des pays de destination pour les réfugiés

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : le suspect extradé de Norvège mis en examen et écroué
il y a 1 heure 5 min
pépite vidéo > International
My heart will go on
Une entreprise américaine veut proposer des visites touristiques sous-marines du "Titanic"
il y a 2 heures 20 min
pépites > Politique
Elections
Régionales : la candidature de Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France se précise
il y a 2 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Retour à Martha’s Vineyard" : Trois vieux amis tentent de retrouver la magie du passé. Un beau récit romanesque et nostalgique

il y a 3 heures 1 min
light > Media
Sujet sensible
Royaume-Uni : Netflix accusé de "troller la famille royale" en promouvant un documentaire "mensonger" sur le mariage de Diana et Charles
il y a 3 heures 15 min
pépites > Europe
No deal
Brexit : "les conditions d'un accord ne sont pas réunies", notent les négociateurs
il y a 3 heures 57 min
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 5 heures 43 min
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 6 heures 7 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 6 heures 26 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 6 heures 39 min
pépite vidéo > France
Vestiges
Sahara : des déchets français radioactifs enfouis sous le sable ?
il y a 2 heures 8 min
pépites > Société
Contrôles au faciès
Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité
il y a 2 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Art Nouveau" : un architecte visionnaire à Budapest juste avant les heures sombres de la guerre de 1914. Un roman dense, bien écrit mais un peu décevant

il y a 2 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le métier de mourir", Prix Renaudot des Lycéens 2020 : le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 3 heures 3 min
pépites > International
Désengagement
Somalie : la "majorité" des troupes américaines vont se retirer, annonce le Pentagone
il y a 3 heures 35 min
pépites > Société
Droit à l'enfant
L'Assemblée nationale assouplit les conditions d'adoption
il y a 4 heures 38 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 5 heures 54 min
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 6 heures 16 min
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 6 heures 32 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Immigration : au coeur du choix des pays de destination pour les réfugiés

il y a 6 heures 44 min
© John MACDOUGALL / AFP
© John MACDOUGALL / AFP
It’s the demography, stupid !

Ce mythe du “modèle allemand” : comment le différentiel démographique entre Paris et Berlin explique l’intégralité de l’écart de taux de chômage

Publié le 04 septembre 2018
Les différences démographiques entre la France et l'Allemagne pourraient bien être liées au différentiel d'emploi et de chômage entre Paris et Berlin.
Patrick Artus
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Artus est économiste.Il est spécialisé en économie internationale et en politique monétaire.Il est directeur de la Recherche et des Études de Natixis. Patrick Artus est le co-auteur, avec Isabelle Gravet, de La crise de l'euro: Comprendre les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les différences démographiques entre la France et l'Allemagne pourraient bien être liées au différentiel d'emploi et de chômage entre Paris et Berlin.

Atlantico : Dans une note publiée ce 3 septembre, intitulée "Allemagne : peut-on expliquer ses spécificités économiques par le vieillissement démographique ?" vous démontrez que le différentiel d'emploi et de chômage entre Paris et Berlin serait intégralement le fruit des différences démographiques entre les deux pays. Comment l'expliquez-vous ? 

 
Patrick Artus : Les choses sont largement comptables. On a un vieillissement démographique qui est bien plus violent en Allemagne qu'en France et lorsque que l'on regarde les chiffres, on constate que la totalité de l'écart des taux d'emploi et des taux de chômage entre les deux pays peut être expliqué par ce vieillissement démographique. La population active, dans les 20 dernières années, a augmenté de 5 points de moins en Allemagne qu'en France, et on a un écart de taux de chômage qui est de l'ordre de 5 points. Toutes choses égales par ailleurs, si nous avions eu la même démographie que l'Allemagne, nous aurions eu le même taux de chômage que l'Allemagne aujourd'hui. Il est donc très difficile de comparer les deux taux de chômage parce que la différence de démographie est absolument colossale. Dans un pays vieillissant comme l'Allemagne , il est donc beaucoup plus facile de revenir au plein emploi que dans un pays comme la France ou jusqu'à une période récente, la démographie est restée dynamique.
 

Alors que le "modèle allemand" est cité en exemple en France depuis de nombreuses années, cette conclusion pourrait-elle remettre en cause cette analyse ? En quoi la volonté d'appliquer le modèle allemand à la France pourrait-il s’avérer contre-productif ? 

 
On voit que depuis 20 ans, l'emploi a augmenté exactement dans les mêmes proportions en France qu'en Allemagne, soit 17% en 20 ans. Contrairement à une idée reçue, il n'y a pas de handicap de la France en termes de création d'emploi. Cela est simplement parce que nous avons une démographique beaucoup plus favorable qu'il aurait fallu créer beaucoup plus d'emplois en France qu'en Allemagne pour parvenir à faire baisser le chômage dans les mêmes proportions. La question est donc bien de savoir si nous pouvons nous inspirer du modèle allemand pour créer plus d'emplois en France...?
 
Il ne faut pas non plus jeter tout le modèle allemand. Deux choses sont intéressantes à regarder. La première est sa capacité à conserver une industrie de grande taille. L'industrie ne suffit pas à régler les problèmes d'emplois parce qu'elle n'en créée pas beaucoup, mais elle créée beaucoup de revenus. C'est aussi un endroit ou la productivité et les salaires sont élevés. Cette génération de revenus dans l'industrie aide à créer des emplois dans le reste de l'économie. Ce que je dis n'exclut donc pas le fait que nous serions mieux lotis en France si nous avions une industrie de plus grande taille. La seconde chose est plus un objet de débat. Les Allemands ont mis énormément de contraintes en place qui poussent les individus à l'emploi et à ne pas rester au chômage. Un allemand est rapidement contraint de prendre les emplois qui se présentent alors qu'en France, on ne peut pas forcer une personne de prendre un emploi trop différent de ce qu'il avait avant. C'est tout le débat qui va s'ouvrir en France - qui est très important dans la réforme de l'UNEDIC - sur la définition d'un emploi "acceptable". Pour l'instant en France, un emploi acceptable est un moins voisin de ce que la personne occupait avant, alors qu'en Allemagne, on force les gens à prendre les emplois qui se présentent. Faut-il adopter ce modèle allemand ? Ce modèle créée surtout des emplois de service, relativement mal payés, assez fragiles, cela est donc un point de débat et il n'est pas certain que l'on ait envie de faire cela. A-t-on envie de créer des emplois en étant extrêmement sévère sur les contraintes que l'on met pour le retour à l'emploi des chômeurs. 
 
Il faut retenir que la France a créé autant d'emplois que l'Allemagne depuis 20 ans, mais ce n'est pas pour cela qu'il faut jeter tout le modèle allemand. Il est à peu près certain que si nous avions une industrie aussi prospère que celle de l'Allemagne, nous irions mieux.
 
 

Si le modèle allemand s'avérait ne pas être un modèle, quelles seraient les pistes que pourraient explorer la France pour une solution adaptée à sa démographie ? 

 
 
Il faut répéter qu'il est tout à fait extraordinaire que la France ait réussi à créer autant d'emplois que l'Allemagne avec les handicaps que nous avons. Un handicap de faiblesse de l'industrie, de compétitivité et un très grand handicap dans les compétences de la population active. Le niveau de compétence de la population active est nettement plus élevé en Allemagne qu'en France. Malgré tous ces handicaps, nous arrivons quand même à créer autant d'emplois que les Allemands, tout en ayant une modernisation, une robotisation bien moins forte en France. C'est en réalité très étonnant, contrairement à ce que nous disons souvent, notre performance en termes d'emplois est incroyablement bonne quand on la met en face des problèmes structurels que nous avons. Je le répète, nous avons réussi à créer autant d'emplois que les Allemands, en pourcentage, dans les 20 dernières années. Une part d'explication sont les emplois publics, mais ce n'est qu'une petite part de ces emplois. Le dynamisme de l'emploi reste fort malgré les contraintes, mais il n'a pas été suffisant compte tenu d'une démographie beaucoup plus positive en France. L'écart de chômage ne vient pas de la performance sur le front de l'emploi, ce qui est tout de même très étonnant au regard de la longue liste des problèmes économiques de la France. On pourrait le dire autrement en se disant que quelque chose ne va pas en Allemagne. Avec une meilleure compétitivité, une fiscalité plus favorable, une politique de l'emploi contraignante, ils ne font pas mieux que la France, cela signifie que quelque chose ne va pas dans le modèle allemand. Il est possible que le vieillissement ait provoqué le déclin de la productivité de l'industrie. 
 
 
Note de la rédaction : Pour prologner la réflexion sur la question de la démographie et du modèle allemand : http://www.atlantico.fr/decryptage/et-paf-dans-pif-modele-allemand-allemagne-avait-demographie-france-elle-serait-11-chomage-nicolas-goetzmann-1877005.html
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires