En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

02.

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

05.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

07.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

06.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
LFI
Jean-Luc Mélenchon se félicite de la "créolisation" au coeur de la société française
il y a 9 min 4 sec
light > Justice
FFR
Bernard Laporte et Mohed Altrad ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour conflit d'intérêts
il y a 1 heure 29 min
pépites > Société
Religion
Le Vatican condamne à nouveau toutes les formes d'euthanasie et de suicide assisté
il y a 4 heures 2 min
pépites > Justice
Business
Airbnb : la justice européenne valide la législation française sur la location de résidences secondaires
il y a 5 heures 2 min
décryptage > Politique
LREM (La République en Miettes)

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

il y a 5 heures 20 min
décryptage > Mode
Impact du confinement

Fahion week de Milan : la mode est en train d'opérer un grand virage

il y a 5 heures 44 min
décryptage > Société
Vie en société

Sos civilité : le Coronavirus a malmené les bonnes manières. Voilà pourquoi nous avons besoin de les sauver

il y a 6 heures 16 min
décryptage > Politique
Naufrage de LREM

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

il y a 6 heures 31 min
décryptage > Justice
Justice

Réforme de l’ENM : les ambitions à la baisse d’Eric Dupond-Moretti

il y a 6 heures 54 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

il y a 8 heures 9 min
pépites > France
Prévention du risque
Incendie de Lubrizol à Rouen : un appel à manifester a été lancé pour ce samedi 26 septembre
il y a 1 heure 5 min
décryptage > Culture
Série télévisée

Grand Hôtel : ces riches qu’on adore détester sur TF1

il y a 2 heures 17 min
pépite vidéo > Europe
Mauvaise surprise
Brexit : vers une fermetures de comptes bancaires pour les Britanniques au sein de l'UE ?
il y a 4 heures 54 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

il y a 5 heures 11 min
light > Justice
Internet
Harcèlement en ligne : le YouTubeur français Marvel Fitness condamné et incarcéré
il y a 5 heures 21 min
décryptage > Environnement
Climate week

Emission de CO2 : à calculs irrationnels, conclusions (volontairement) biaisées

il y a 6 heures 1 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France
il y a 6 heures 19 min
pépites > Santé
Fragiles
Emmanuel Macron dans un Ehpad du Loir-et-Cher
il y a 6 heures 41 min
pépites > Terrorisme
Danger immédiat
Menacée : une collaboratrice de Charlie Hebdo obligée de quitter son domicile
il y a 7 heures 2 min
pépites > Politique
Coincidence
La femme de ce député qui va rejoindre le Modem vient d'être embauchée par ... le MoDem
il y a 8 heures 23 min
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Effets insoupçonnés

L’impact méconnu de la lecture numérique sur notre cerveau

Publié le 28 août 2018
Même si les Français ne semblent pas prêts à délaisser le livre papier, la lecture numérique prends de plus en plus d'ampleur. Et avec elle, certains effets secondaires sur notre cerveau auxquels nous n'étions pas préparés. Le circuit neuronal qui sous-tend la capacité de lecture du cerveau évolue subtilement et rapidement.
Francis Eustache
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Francis Eustache est un chercheur français en neuropsychologie et en imagerie cérébrale, spécialisé dans l'étude de la mémoire et de ses troubles. Il est président de l'Observatoire B2V des Mémoires.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Même si les Français ne semblent pas prêts à délaisser le livre papier, la lecture numérique prends de plus en plus d'ampleur. Et avec elle, certains effets secondaires sur notre cerveau auxquels nous n'étions pas préparés. Le circuit neuronal qui sous-tend la capacité de lecture du cerveau évolue subtilement et rapidement.

Atlantico : Le cerveau actuel lors de la lecture permet le développement de certains de nos processus intellectuels et les plus importants: savoir intériorisé, raisonnement analogique, prise de perspective, empathie et analyse critique. Avec la lecture numérique, chacun de ces processus essentiels de «lecture profonde» peut être menacé. Que sait-on des différences entre le mode de lecture classique et le mode de lecture numérique ?

 
Francis Eustache : C'est peut-être une question pour laquelle on n'a pas tous les éléments de réponse. Nous sommes plus aujourd'hui face à un constat qu'en mesure d'analyser parfaitement les différents mécanismes à l'œuvre. On le voit dans le titre des articles écrits sur le sujet. Parfois, les écrans sont en cause, parfois le numérique au sens large, Internet… Il n'y a pas un seul vecteur qui fait que le changement est en train de s'opérer et de s'opérer de façon rapide et massive. Il concerne quasiment tout le monde avec en premier chef les enfants qui n'ont pas connu l'avant et qui peuvent être plus concernés que nous. C'est beaucoup plus difficile pour eux de comprendre et d'analyser ce qu'il se passe et c'est pour ça que nos sociétés doivent réagir. L'école en premier lieu. Il y a un certain nombre de chercheurs qui se mobilisent en ce domaine. Les pouvoirs publics ont une prise de conscience de ce problème.
 
Physiquement, on sait que l'écran est négatif sur la rétine, qui s'accompagne d'effets négatifs sur le sommeil. Le sommeil qui, on le sait, joue un rôle important dans la qualité et la consolidation des apprentissages). Cet aspect est très important, cela va avoir des effets sur la gestion de la tension. Le cœur du sujet est là. La tension nous permet de traiter des informations en profondeur, c'est la concentration. Le physique permet un usage matériel plus propice à la concentration par rapport au numérique. Le numérique pour des raisons qui sont certainement multiples (aspect physique du matériel, présentation du document et conditionnement pour une utilisation rapide…).
 

Des recherches nous ont appris que le circuit de lecture n’est pas donné aux êtres humains par le biais d’un plan génétique tel que la vision ou le langage. Celui-ci a besoin d'un environnement pour se développer. En outre, il s'adaptera aux exigences de cet environnement. Quelle est le risque d'utiliser exclusivement ce mode de lecture numérique qualifié de lecture rapide ?

 
Le conditionnement pour une lecture rapide du numérique va nous donner une propension à faire des lectures rapides. Cela peut avoir un intérêt, comme gagner du temps sur des documents qui n'ont pas d'intérêt majeur. Mais le problème c'est qu'in fine, on va avoir tendance à ne plus utiliser que ce mode de lecture au détriment d'un mode de lecture profond qui permet de s'appesantir sur le texte et valorise un certain nombre de fonctions mentales importantes (discernement, mise en perspective…) qui vont prendre un rôle important dans nos prises de décision et dans la compréhension de l'autre.
 
On peut dire que notre système éducatif a valorisé le livre et l'enseignement sur des temps longs. Cela ne veut pas dire que l'enseignement mettait de côté la rapidité, mais il se tournait vers des textes fondamentaux. On est plutôt sur un paradigme qui privilégie la rapidité. Ce sont deux types d'intelligences différentes. Il y a une intelligence fluide d'un côté qui permet de gérer des informations rapidement et de l'autre une intelligence cristallisée qui est plus dans le durable et qui permettra de construire des convictions. Traiter l'information en profondeur, c'est forger une synthèse des connaissances que l'on acquiert au fil du temps qui viennent de nos expériences personnelles et que l'on essaye de comprendre et de rattacher les unes par rapport aux autres.
 

Sherry Turkle, chercheuse au MIT, a déclaré ceci : " en tant que société, nous ne nous trompons pas lorsque nous innovons, mais lorsque nous ignorons ce que nous perturbons ou diminuons en innovant.". Au final, la lecture numérique est-elle une innovation mal contrôlée ?

 
Toutes les grandes innovations, tous les grands progrès techniques, ont leurs travers. La voiture est un immense progrès en termes de libertés, de développement, mais en même temps ce sont de grandes contraintes. La lecture numérique de même manière est un progrès considérable, un moyen d'accès à la connaissance aisé. Mais en même temps son utilisation inconsidérée pose problème, car elle conduit à cette utilisation d'une lecture qui est une lecture qui traite l'information uniquement en surface ou quasi uniquement en surface.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires