En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée

05.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

06.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

07.

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépites > France
Galère
Grève : les perturbations prévues ce lundi
il y a 10 heures 17 min
pépite vidéo > International
Noir de monde
Hong Kong : 800.000 manifestants lors du défilé marquant les six mois de la contestation
il y a 13 heures 1 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Neuf exoterres sur dix autour d'étoiles doubles seraient propices à la vie ; Exobiologie : ce microorganisme préfère les météorites à la Terre
il y a 14 heures 26 min
pépites > France
Jusqu'au boutisme
Philippe Martinez : "Nous tiendrons jusqu'au retrait" de la réforme des retraites
il y a 15 heures 28 min
pépites > Santé
Générosité
Téléthon : la collecte atteint 74,6 millions d'euros
il y a 16 heures 15 min
décryptage > Santé
Pouvoir du marketing

C’est établi, l’idéologie biaise nos perceptions de ce qui est sain ou pas en matière d’alimentation

il y a 17 heures 33 min
décryptage > Terrorisme
Discrétion

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

il y a 17 heures 43 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sport et la marche : ces outils précieux pour aider et guérir certains jeunes en souffrance à l'adolescence

il y a 19 heures 8 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le plan de Joe Biden face à Donald Trump dans le cadre d'une élection qui ne ressemblera à aucune autre dans l'histoire des Etats-Unis

il y a 19 heures 9 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ces 5 tendances planétaires qui définissent notre futur climatique
il y a 19 heures 11 min
pépites > France
Divisés
Retraites : un Français sur deux a une image positive du mouvement de contestation
il y a 12 heures 3 min
pépite vidéo > Media
Le beauf final
Marquinhos papa : le PSG dénonce les propos "immatures et blessants" de Guy Roux
il y a 13 heures 22 min
light > Insolite
Erreur de la banque
Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée
il y a 14 heures 57 min
Sain et sauf
L'aventurier Mike Horn a été sauvé en Arctique
il y a 15 heures 52 min
décryptage > Politique
Idiots utiles

L'instrumentalisation des extrêmes gauches : une astuce des partis de droite pour gagner les élections ?

il y a 17 heures 27 min
décryptage > Société
« Il nous faut une nouvelle nuit du 4 août ! »

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

il y a 17 heures 39 min
décryptage > Insolite
Bonnes feuilles

Comment Charles de Gaulle a été envoûté par Brigitte Bardot lors de sa visite à l'Elysée

il y a 19 heures 7 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Comment la violence a envahi l'espace public face à la faiblesse de ceux qui conservent le monopole de la force

il y a 19 heures 9 min
décryptage > Economie
Liberté chérie

Joseph Macé-Scaron : "Face à la montée des totalitarismes, se passer du libéralisme est plus qu’un crime, c’est une faute"

il y a 19 heures 10 min
décryptage > Media
Censure

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

il y a 19 heures 12 min
© Frank Augstein / POOL / AFP
© Frank Augstein / POOL / AFP
Disraeli Scanner

Un ministre allemand un peu mégalomane

Publié le 27 août 2018
Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraëli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.
Benjamin Disraeli (1804-1881), fondateur du parti conservateur britannique moderne, a été Premier Ministre de Sa Majesté en 1868 puis entre 1874 et 1880.  Aussi avons-nous été quelque peu surpris de recevoir, depuis quelques semaines, des "lettres de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Disraeli Scanner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benjamin Disraeli (1804-1881), fondateur du parti conservateur britannique moderne, a été Premier Ministre de Sa Majesté en 1868 puis entre 1874 et 1880.  Aussi avons-nous été quelque peu surpris de recevoir, depuis quelques semaines, des "lettres de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraëli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.
Turin, 
Le 26 août 2018
 

Heiko Maas se fait rappeler à l’ordre par la Chancelière

 

Mon cher ami, 

 
Me voici à la fin de mon séjour italien. Je reprends l’avion, depuis Turin, mardi matin. J’ai rendez-vous mercredi matin avec le Premier ministre. 
 
En tout cas, si mercredi je vais rencontrer une femme qui sous-estime la puissance de son pays, le ministre allemand des Affaires étrangères a l’air, lui, de surestimer quelque peu le pouvoir d’influence du sien. Il a publié cette semaine un éditorial dans la version anglaise du Handelsblatt qui appelle à une autonomisation de la politique étrangère européenne par rapport aux Etats-Unis. 
 
Les médias nous ont ensuite rapporté que la Chancelière avait rappelé à l’ordre son ministre. Et indiqué que l’article n’avait pas été concerté avec elle. Vous remarquerez qu’elle n’a pas fait retirer l’article. Considérons donc qu’il garde une forme de validité. Et rappelons-nous qu’en treize ans à la tête du gouvernement allemand, la Chancelière a développé une capacité à se dédire et se contredire qui confine à la virtuosité (l’histoire récente ne connaît qu’un seul champion ayant joué dans la même catégorie, à savoir Jacques Chirac). Et donc je préfère penser que l’article de Heiko Maas a été montré à la Chancellerie et autorisé pour publication, mais non par la Chancelière elle-même; ce qui lui permet de contredire ce qui est un en fait un ballon d’essai. 
 
Prenons donc au sérieux cet article - au moins le temps d’une lecture. 
 

Critiquer Donald pour faire ce que Trump demande 

 
Vous savez que je n’ai pas brillé durant mes études. Et j’étais assez cancre au lycée déjà. Mais je n’ai jamais oublié ce qu’un de mes professeurs d’anglais nous avait dit en début d’année en se présentant à la classe: “Eh bien! Nous sommes là pour apprendre à lire! Et, croyez-moi, ce ne sera pas une mince affaire.” Il se trouve que ce professeur s’appelait Dickens, comme le romancier, ce qui était cocasse pour quelqu’un qui nous enseignait la littérature anglaise; il était sans doute condamné à nous dire des choses fortes et la façon la plus modeste qu’il avait trouvée de nous faire réfléchir était de formuler des évidences puissantes, comme le fait que nous ne prenions pas le temps de regarder un texte tel qu’il est; nous préférons le croire tel que nous avons entendu dire qu’il est. Effectivement, grâce à M. Dickens, j’ai appris à respecter un texte suffisamment pour commencer par le lire, tout simplement. Qu’ai-je fait d’autre, d’ailleurs, toute ma vie, que passer mon temps à lire ce que les autres ne prenaient pas le temps de lire ou colportaient sans l’avoir lu? 
 
Le texte de Heiko Maas est extraordinaire par son incohérence, que vous identifiez dès que vous avez percé la couche de mégalomanie qui l’enrobe. Voilà un texte, en effet, qui part sabre au clair contre Donald; et qui, au bout de quelques lignes déjà, explique que l’Allemagne va bien faire ce que Trump demande: augmenter son budget de la défense pour être respectée à la table de l’OTAN. Un peu plus loin, le ministre nous assure que le président américain se trompe concernant les chiffres de la balance des paiements. Vu ce que les GAFA extorquent à l’Europe, nous dit-il, ce sont les Etats-Unis qui lui doivent des compensations et non le contraire. Tiens donc, M. Trump aurait-il posé les bonnes questions, qui vous amènent à développer une contre-argumentation?
 
Si je lis bien le texte, je vois surgir une Europe organisée - enfin!  - qui voudrait peser dans la construction de la politique occidentale. Voilà pour la partie sensée du texte - façon de parler car le sens est à l’opposé de la formulation apparente. Ensuite, cela se gâte. 
 

Une redoutable coalition mondiale, qui se réduit à quatre pays

 
Heiko Maas a l’air de penser en effet qu’il ne lui suffit pas d’attaquer Donald Trump et les GAFA. (Rappelons-nous qu’il est l’auteur de la loi qui prévoit des amendes envers Facebook et les autres grands réseaus sociaux s’ils laissent s’installer des discours contraires à la politique du gouvernement allemand).  Il faut construire ce qu’il appelle “une association d’Etats, convaincue des bénéfices du multilatéralisme, qui croient dans la coopération internationale et l’état de droit”. Et le ministre allemand de nous annoncer, triomphalement, qu’il a l’intention d’en parler au Canada, à la Corée du Sud et au Japon. Voilà l’alliance globale qui va sauver la planète de Darth Trump: une Union Européenne qui n’a pas encore commencé à s’organiser véritablement et trois pays, efficaces économiquement, mais dont seul le Japon est une grande puissance. 
 
En lisant la suite du texte, on cherche la Russie ou la Chine: puisque le ministre allemand veut substituer un système de paiement international à SWIFT, comment envisage-t-il ce qui a déjà été préparé dans ce sens par Vladimir Poutine et son gouvernement? C’est là que vous vous rappelez que Heiko Maas, tel Zorro, a décidé d’affronter tous les méchants de la planète: il déteste Poutine autant que Trump et a déversé un certain nombre de diatribes contre lui depuis qu’il est à l’Auswärtiges Amt, rompant avec la tradition russo-réaliste de son ministère. Si la Russie ne mérite pas d’être prise en compte, que dire de la Chine? Le Premier ministre chinois n’a-t-il pas, à plusieurs reprises, tendu la main à l’Allemagne pour constituer une alliance des libre-échangistes contre les Etats-Unis? Mais Heiko Maas n’a rien à nous dire sur le rôle de la Chine, non plus. Il vient de faire l’éloge de la séparation des pouvoirs, aux Etats-Unis; il lui est difficile de faire passer l’Empire du Milieu pour un pays qui croit dans l’état de droit. 
 
Pour un texte qui commence et qui finit en citant Henry Kissinger, vous avouerez que tout cela manque un peu de Realpolitik. J’avais pu commencer à le prendre au sérieux lorsqu’il expliquait qu’une Europe organisée serait à même de peser sur la politique états-unienne vis-à-vis de l’Iran. Mais ce début d’idée s’évapore vite. Nulle part il ne nous est dit concrètement comment l’Europe va s’y prendre ni quelle va être l’augmentation réelle des budgets militaires au sein de l’Union. Et puis, ce texte qui commence en criant “L’Europe! L’Europe!” finit en évoquant une minuscule coalition mondiale, dans laquelle on ne trouve aucune grande puissance à part le Japon - dont il reste à prouver qu’il veuille vraiment se brouiller avec les Etats-Unis ou même qu’il soit converti au libre-échangisme. Je ne relève même pas le fait que, nulle part, il n’est question de la Grande-Bretagne: le Brexit nous a ramenés à l’insignifiance; nous n’existons plus dans l’esprit de Heiko Maas. 
 
Mon cher ami, il faut peut-être proposer une autre explication au mécontentement public de Madame Merkel concernant cet article. Il est très confus, tout simplement; et ne met pas en valeur - understatement - la capacité diplomatique de Berlin. Pour autant, je ne le mettrai pas tout de suite dans la corbeille de mon ordinateur. Il témoigne du moment pricrocholin de la politique étrangère allemande: comme chez le personnage de Rabelais, Picrochole, les plans sont grandioses mais ils s’évanouissent vite. Et, à vrai dire, Angela Merkel est-elle si différente de son ministre, elle qui n’a cessé de répéter que son pays allait intégrer sans obstacles un million de réfugiés,  avant de refermer les frontières et de faire profil bas sur le sujet? 
 
Ah si seulement Theresa May acceptait de regarder les grandes faiblesses de ses partenaires de négociation de l’Union Européenne! Je vais au moins m’efforcer de le lui dire mercredi prochain. 
 
Très fidèlement à vous
 
Benjamin Disraëli
 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée

05.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

06.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

07.

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires