En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

05.

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

06.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

07.

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
Very bad trip
Etats-Unis : à 5 ans il amène de la cocaïne à l'école
il y a 12 heures 31 min
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 13 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Un dimanche à Ville d'Avray" de Dominique Barbéris : Une Madame Bovary des temps modernes, un roman à l’humour mordant

il y a 15 heures 49 min
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 17 heures 30 min
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 17 heures 53 min
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 18 heures 13 min
décryptage > Politique
Adieu Jupiter!

Hollande c'était "moi je " : Macron c'est "bibi"

il y a 18 heures 24 min
décryptage > Société
Bonne solution ?

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

il y a 18 heures 34 min
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 20 heures 48 min
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 22 heures 46 min
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 12 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : Perrine Perrez "Celle qui a dit non" : Nous on dit "oui" sans hésiter !

il y a 15 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Encre sympathique" de Patrick Modiano : Modiano en détective, une délicieuse partition sur l’écriture et l’oubli

il y a 15 heures 58 min
Couette tueuse
Le mystère de la couette tueuse enfin élucidé !
il y a 17 heures 34 min
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 18 heures 5 min
décryptage > Economie
La traque

Mais pourquoi traquer la fraude fiscale ?

il y a 18 heures 18 min
décryptage > Science
Kesako ?

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

il y a 18 heures 28 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 18 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 30 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 20 heures 53 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 23 heures 3 min
© Naohiko Hatta / POOL / AFP
© Naohiko Hatta / POOL / AFP
Silence! On rééduque

Comment la Chine est en train de réinventer les camps de “rééducation” de masse

Publié le 25 août 2018
Un article de Rian Thum dans Foreign Policy alerte sur le risque de crimes de masse envers les populations musulmanes chinoises.
Emmanuel Dubois de Prisque est chercheur associé à l'Institut Thomas More et co-rédacteur en chef de la revue Monde chinois nouvelle Asie. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Dubois de Prisque
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Dubois de Prisque est chercheur associé à l'Institut Thomas More et co-rédacteur en chef de la revue Monde chinois nouvelle Asie. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un article de Rian Thum dans Foreign Policy alerte sur le risque de crimes de masse envers les populations musulmanes chinoises.

Atlantico : Alors que la province du Xinjiang représente 1.5% de la population chinoise, le nombre d'arrestations atteint 21% du total du pays. Une situation qui s'explique par la répression de la communauté Ouïghour, directement ciblée par Pékin. Ainsi, selon diverses sources, un million de personnes seraient aujourd'hui incarcérées dans des camps de "rééducation" sans procès ni recours. Malgré le peu d'informations, que sait-on réellement sur les camps du Xinjiang ?

Emmanuel Dubois de Prisque : Grâce au travail des ONG et des universitaires, qui exploitent parfois les sources officielles chinoises dans lesquelles beaucoup d’informations sont disponibles, nous savons que depuis le printemps 2017, le Parti-État chinois a mis en place un vaste programme de « transformation par l’éducation » et de « déradicalisation » des populations musulmanes du Xinjiang (qui sont très majoritairement mais pas seulement ouïghoures, il y a aussi des Kazakhs, des Huis, etc.). Ce programme, qui passe par la construction rapide de multiples camps d’internements, se situe en dehors de tout cadre judiciaire. Les populations musulmanes sont classées par dangerosité et les programmes qu’elles doivent suivre vont de quelques jours à plusieurs mois, voire un an.  Le nombre de personnes concernées est effectivement impressionnant. Vous avez cité le chiffre d’un million, estimation haute des experts. Mais certains officiels chinois évaluent à 10 ou 20% la « population à problèmes » sur une population totale musulmane dans le Xinjiang qui dépasse les 13 millions de personnes. Dans les faits, toute la population musulmane est suspectée de radicalisation mais le Parti ne doute pas d’avoir les capacités de convertir les populations musulmanes à la foi patriotique en la Chine. En Chine, la seule vraie religion est la religion politique définie par le Parti, les autres religions doivent se « siniser » et se soumettre en tous points à ce que décide le Parti, la liberté religieuse formellement concédée par la constitution est strictement limitée et encadrée. 

Mais ces campagnes de « transformation par l’éducation » sont une tradition du communisme chinois. Pendant longtemps, c’était les « droitistes », les mauvais éléments du Parti ou les trafiquants de drogue qui en étaient les victimes. Plus généralement, de larges segments de la population chinoise doivent régulièrement suivre des « cours » d’idéologie ou de civisme qui peuvent ressembler, sur un plan formel, à ce que subissent les musulmans du Xinjiang aujourd’hui. Il est facile pour le régime chinois qui ne fait face à aucun contre-pouvoir de déguiser ces séances de rééducation dans des camps fermés qui s’apparentent en tous points à des prisons, en séances de « formation » volontaire. 

L’extrémisme religieux est présenté comme une « pollution » ou une « maladie » dont les citoyens chinois doivent se « guérir » ou se « purifier ». Ce vocabulaire est lui-même religieux, et on assiste en quelque sorte au Xinjiang aujourd’hui à une guerre des religions : la religion politique chinoise contre l’Islam radical dans ses versions paisibles et belliqueuses, le Parti ne faisant pas dans la nuance et pratiquant l’amalgame sans état d’âme. Le problème est que les chances n’y sont pas égales : entre logiciels de reconnaissance faciale, drones de surveillance maquillés en innocentes colombes, système de notation et d’évaluation des citoyens, caméras et micros installés dans les lieux de cultes, et bien d’autres merveilleux gadgets encore, Pékin dispose de moyens technologiques (mais aussi financier et humains) de surveiller et punir sa population musulmane qui sont sans doute sans équivalent dans l’histoire de l’humanité. En outre, la situation des musulmans au Xinjiang semble laisser de marbre les associations confessionnelles musulmanes si promptes à s’indigner de « l’islamophobie » supposée des Européens, des Américains ou des Israéliens. Bizarrement, ce sont des ONG et des universitaires occidentaux qui sont en pointe dans la dénonciation du sort qui est fait à cette population, et il faut bien constater qu’il y a de quoi s’indigner. Des villages entiers sont vidés de leurs habitants de sexe masculin, les Ouighours vivant à l’étranger hésitent à rentrer chez eux de peur d’être enlevés et internés de force par la police chinoise. Même les étrangers ne sont pas en sécurité : les Français d’origine ouïghoure sont harcelés et menacés quand ils rendent visite à leur famille, et même lorsqu’ils sont de retour en France, la police continue de les menacer et de les harceler via les réseaux sociaux, parfois en utilisant leur famille restée en Chine, dans une indifférence quasi-générale, en France comme en Chine, il faut bien le dire.

Quelles sont les causes, géographiques, économiques, ethniques et politiques qui sont à la source de cette situation ?

La cause immédiate, ce sont les attentats islamistes très impressionnants qui se sont produits en Chine en 2013 et 2014. Mais malgré toute l’horreur de ces attentats, ils ne justifient pas la « rééducation » de toute une population dont on semble vouloir aller jusqu’à effacer la culture. D’ailleurs, on ne peut qu’être frappé par le contraste qui se dégage de la comparaison entre ce à quoi se livre la Chine aujourd’hui contre ses musulmans et ce qui se passe en Europe où ce n’est pas seulement l’assimilation qui est devenue tabou, mais aussi l’intégration. En France les tentatives de « déradicalisation » concernent quelques centaines de personnes au profit desquelles le gouvernement met des moyens considérables, dans le strict respect de leurs droits et de leur culture.  Le contraste est d’autant plus frappant que les Ouighours sont chez eux depuis des siècles dans le Xinjiang (qui signifie « nouveaux territoires » en Chinois) et que la présence chinoise est le produit d’une colonisation qui ne dit pas son nom, entamée à la suite des victoires de la dynastie impériale sino-mandchou des Qing au terme d’une série de guerres qui se sont conclues par plusieurs massacres de masse, au XVIIIe siècle. 

Selon un article de Rian Thum dans Foreign Policy, les inquiétudes relatives à la suite que pourrait avoir ces incarcérations seraient des plus sérieuses, évoquant la possibilité de crimes de masse. Comment interpréter ce type de prévisions ?

Je ne sais pas. Ce qu’on peut dire, c’est que la forme que prend aujourd’hui l’État policier chinois est proprement sidérante. Durant sa courte histoire, le régime communiste chinois s’est livré à plusieurs reprises à des massacres de masse. Aujourd’hui, il dispose peut-être de moyens plus sophistiqués que le meurtre pour parvenir à ses fins. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

05.

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

06.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

07.

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires