En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 3 heures 4 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 4 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 7 heures 17 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 9 heures 16 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 10 heures 39 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 11 heures 3 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 11 heures 3 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 11 heures 17 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 11 heures 32 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 21 heures 5 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 4 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 7 heures 4 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 8 heures 51 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 10 heures 8 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 10 heures 55 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 11 heures 3 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 11 heures 3 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 11 heures 28 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 11 heures 37 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 21 heures 18 min
© LOIC VENANCE / AFP
© LOIC VENANCE / AFP
Il fait chaud non ?

Vague de chaleur globale : pourquoi les températures de ce début juillet sont vraiment exceptionnelles PARTOUT sur la planète

Publié le 13 juillet 2018
La première semaine de juillet a été inédite en termes de chaleur. Et cela n'aura pas concerné que la France...
Météorologue - Climatologue à MeteoNews et Lameteo.org
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Decker
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Météorologue - Climatologue à MeteoNews et Lameteo.org
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La première semaine de juillet a été inédite en termes de chaleur. Et cela n'aura pas concerné que la France...

Atlantico : La première semaine du mois de juillet de cette année 2018 aurait été un épisode inédit de chaleur intense au niveau mondial, avec des températures extrêmes constatées aussi bien en Amérique du Nord, en Europe, au Moyen Orient, ou en Asie. En quoi cette vague de chaleur a-t-elle été inhabituelle ? 

Frédéric Decker : Tout d’abord, le météorologue Nick Humphrey fait une grossière erreur de débutant : prendre un phénomène météorologique ponctuel, tel que ces pics de chaleur en plusieurs endroits de l’hémisphère Nord, pour évoquer une tendance climatique globale. Or, les deux sont totalement dissociables : d’importantes vagues de chaleur ont déjà eu lieu durant des périodes froides, et des vagues de froid intenses durant des périodes chaudes. Il faut clairement différencier météorologie et climat, sans tout mélanger comme dans cet article.

Effectivement, les pics ou vagues de chaleur se produisent depuis quelques semaines dans plusieurs régions de l’hémisphère Nord, battant parfois des records. Pour rappel, dans l’hémisphère Nord, c’est l’été…

Si ces chaleurs très étendues dernièrement peuvent surprendre, elles sont pourtant bien loin des canicules de l’été 2010 en Russie ou de l’été 2003 en Europe. Car si des records sont tombés ici ou là, il s’agit d’épiphénomènes, de records de chaleur locaux. Fort heureusement, les vases communicants existent toujours : quand il fait trop chaud quelque part, il fait trop frais ou froid ailleurs. Actuellement, fraîcheur ou froid concernent l’Alaska, le Yukon, le sud et l’est des Etats-Unis, le Maroc, le sud du Portugal, l’Andalousie, le nord du Groenland, le plateau de Sibérie jusqu’au Katchamka, une partie de l’Europe Centrale etc…

Dans le contexte de réchauffement moderne que nous connaissons depuis environ 40 ans, il est toutefois logique de voir davantage de zones au chaud qu’au froid, d’autant que ces écarts thermiques se basent sur une normale climatique antérieure à notre période actuelle, donc plus fraîche. Mais, je l’ai déjà dit à plusieurs reprises sur Atlantico, il ne faut pas tomber une nouvelle fois dans ce « catastrophisme réchauffiste » ambiant, imposé par le consensus du GIEC. Sans tomber dans autre extrême climat-sceptique non plus, sous-estimant systématiquement le réchauffement moderne de plusieurs dixièmes de degré, ce qui est loin d’être négligeable à l’échelon global !

Comment expliquer une telle vague de chaleur au niveau mondial ? 

Par des blocages anticycloniques « bien situés » pour envoyer des bouffées de chaleur entre les îles Britanniques et le nord de la Russie ou encore de l’est étasunien à la Baie d’Hudson. Sur une partie de l’Asie, ces mêmes hautes pressions retardent l’arrivée de la mousson humide… qui fera baisser les températures très prochainement. Ce type d’événement est courant en été. Il se produit même parfois au printemps, comme en 2011 en Europe occidentale, ou en automne, comme en 2015 également sur l’Europe. Rien d’inédit, et cela pourrait être pire : entre décembre 1920 et mai 1922, soit un an et demi, des récurrences anticycloniques s’étalaient sur quasiment toute l’hémisphère Nord, provoquant une sécheresse record en Russie, en Europe et en Amérique du Nord, occasionnant du coup une flambée du prix des céréales. L’année 1921 comptabilisa 270 mm de pluie seulement à Paris (normale 650 mm), sachant qu’il tombe en moyenne 300 mm par an… au Sahel ! Le 2eme « record » est loin derrière avec 394 mm en 1842, et l’année 1976 parait pluvieuse avec ses 417mm ! L’été 1921 fut d’ailleurs « brûlant » selon la presse de l’époque et les relevés météo sur ces mêmes contrées. Nous sommes loin, très loin de ce cas très isolé cette année.

Peut-on considérer que ce type d'événements "records" seraient susceptibles de se reproduire à l'avenir, avec une fréquence plus élevée ? Comment l'interpréter au regard du réchauffement climatique, faut-il considérer cette semaine de juillet comme une accélération du phénomène ? 

Pas forcément. La canicule de 2003 devait se répéter de plus en plus souvent en Europe. En dehors de la canicule, moins forte, de 2006 et de celle de 2010 en Russie, nous n’avons assisté qu’à quelques pics caniculaires ou de courtes canicules depuis. Bien sûr, dans un monde plus chaud comme de nos jours, les risques de canicules sont plus élevés, notamment en fréquence et en durée. En revanche, en valeur absolue, on ne constate pas de réelle hausse des pics thermiques, même si quelques records sont battus par endroits… Entre 1900 et 2018, le record de chaleur national français a augmenté de… 0,1 degré, passant de 44,0 en 1923 à Toulouse. À 44,1 en 2003 dans le Gard. Des chiffres plutôt liés à la météo qu’à l’évolution du climat d’ailleurs.

Il n’y a pas d’accélération du réchauffement climatique. Depuis 2 ans, ce serait même plutôt le contraire, mais cela était attendu : après le pic de chaleur mondial du au phénomène El Nino en 2015-2016, le thermomètre terrestre a légèrement fraichi. Pas de quoi crier victoire pour autant, puisque la baisse est de l’ordre de 0,3 degré. Et deux années, c’est beaucoup trop court pour parler d’une tendance lourde. Mais en dehors de ce pic de chaleur du à El Nino, une relative stabilité est observée depuis 1997, soit 21 ans, le réchauffement ayant nettement ralenti sa course par rapport à la vingtaine d’années précédentes. 

Au risque de passer pour un oiseau de mauvaise augure, j’ajoute qu’un réchauffement climatique, de nos jours, est systématiquement vu négativement, à coups d’annonces alarmistes, catastrophistes, où la surenchère de celui qui affirmera le pire du pire semble devenir une habitude. Pourtant, l’histoire nous apprend que les précédentes périodes chaudes furent… très positives : l’optimum médiéval, entre 800 et 1300, période à peu près aussi chaude qu’aujourd’hui, a permis l’essor de l’Europe et de l’Asie grâce à des rendements agricoles régulièrement excellents. Cette période a également permis d’ériger des constructions monumentales comme nos cathédrales et églises par exemple. Il y a 3000 à 5000 ans, le climat était plus chaud de 2 à 3 degrés par rapport à aujourd’hui. Coïncidence ou pas, c’était l’âge de bronze, période très riche avec l’essor brutal de la métallurgie aux quatre coins du monde de l’époque et un Sahara encore verdoyant jusqu’en 3000 avant JC. A l’inverse des périodes froides comme le Petit Age Glaciaire (entre 1300 et 1850) qui a vu l’économie s’effondrer en raison de rendements agricoles en chute libre, conduisant aux disettes fréquentes, famines, maladies… L’homme devrait apprendre de l’histoire sans trop s’éloigner de la science et ne pas se cantonner à la période 1880-2018 pour trembler devant le réchauffement actuel. Il devrait au contraire se préparer à un éventuel refroidissement futur qui aurait des conséquences largement plus négatives…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 14/07/2018 - 10:00
Borgowrio
Non seulement vs n'avez pas lu l'article mais même pas les 5 lignes de la bio!! Vous me faites penser à Vangode: l'écriture précède la réflexion!
Borgowrio
- 14/07/2018 - 07:25
Hors jeu
Article de l' AFP , donc sans valeur , ce nid de gauchiste ne perd pas une occasion d'inonder les rédactions françaises de ses articles adroitement orientés . Sans contradicteurs , qu'ils écartent soigneusement ils ont forcément raison ... Comme d'habitude il faudra de nombreuses années pour démasquer les imposteurs ( Rappelez vous les pluies acides en 1970 qui devaient dans les décennies suivantes défolier la planète )
kelenborn
- 13/07/2018 - 22:44
Anouman
Il est clair que si le réchauffement c'était uniquement les délires de Gore, les beuveries de Borloo, les crétineries de Jouzel et Foucart et les romans pornos écrits par Pachauri ancien président du Giec, il y a longtemps que cela serait terminé! Combien de richesses auront été englouties pour faire la fortune de rapaces avec l'assentiment des gogos!