En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Renault en plein chaos post Ghosn

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

05.

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

06.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

07.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Neutralité religieuse
Elections municipales : Bruno Retailleau propose un projet de loi pour interdire les "listes communautaristes"
il y a 19 min 19 sec
décryptage > High-tech
Données personnelles

Apple, Twitter, Facebook : ces amis qui vous veulent du mal

il y a 1 heure 31 min
pépites > Politique
Voix sociale et républicaine
Des élus PS et des soutiens d'Emmanuel Macron signent une tribune en faveur de la création d'un "pôle de gauche" dans la majorité
il y a 1 heure 58 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Le dernier hiver du Cid" de Jérôme Garcin : le chagrin et la piété

il y a 3 heures 29 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
La Nasa a dévoilé les combinaisons des astronautes qui marcheront sur la Lune ; Le système planétaire le plus proche de nous a des propriétés étranges
il y a 4 heures 39 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L'amélioration des conditions de travail de la police passera par la restauration de l'autorité de l'Etat et par une modernisation en profondeur

il y a 4 heures 41 min
décryptage > Culture
Culture

"Fleurs de Légion" de Stéphane Giocanti : un véritable roman d’initiation

il y a 4 heures 48 min
décryptage > Europe
Bras de fer politique

Jusqu’à quand une poignée de parlementaires britanniques s’opposera-t-elle à l’inéluctable - le Brexit ?

il y a 6 heures 7 sec
pépites > International
Cessez-le-feu
Recep Tayyip Erdogan menace les combattants kurdes en cas de non-respect de l’accord
il y a 18 heures 56 min
light > Insolite
"Highway to Hell"
Un informaticien a piraté la billetterie du Hellfest afin de tenter d'obtenir désespérément une place
il y a 22 heures 12 min
pépites > Justice
Dénonciation calomnieuse
Alexandre Benalla a déposé une plainte contre l'association Anticor
il y a 57 min 18 sec
pépite vidéo > Europe
Avenir du Royaume-Uni
Brexit : Boris Johnson se résigne à demander un nouveau report
il y a 1 heure 36 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 44 min
décryptage > Société
Culpabilisation à grande échelle

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

il y a 4 heures 35 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

il y a 4 heures 40 min
rendez-vous > Science
Atlantico Green
Les recherches prometteuses de chimistes japonais sur de nouveaux matériaux plastiques qui permettent de fixer le CO2
il y a 4 heures 43 min
décryptage > Finance
Monnaies

Facebook : comment le Libra pourrait bien changer le dollar

il y a 5 heures 14 min
décryptage > Société
Transmission

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

il y a 6 heures 15 min
Vallée des Rois
Egypte : découverte exceptionnelle de trente sarcophages de plus de 3.000 ans
il y a 20 heures 25 min
pépite vidéo > People
Epreuve
Meghan Markle se confie sur le harcèlement des tabloïds
il y a 23 heures 3 min
© FRANCK FIFE / AFP
© FRANCK FIFE / AFP
On est champions ! On est tous (ou pas) ensemble !

Coupe du monde 2018, allez la France ! Et au fait, le nationalisme c’est la guerre... ou la garantie de la démocratie et du vivre ensemble ?

Publié le 15 juin 2018
Événement sportif extrêmement médiatisé, la Coupe du monde de football a débuté jeudi en Russie. L'occasion pour les différentes populations des pays participants de "sortir les drapeaux".
Chantal Delsol, philosophe, membre de l'Institut, poursuit une oeuvre majeure à la croisée de la métaphysique et du politique. Elle est l'auteur de nombreux ouvrages aux éditions du Cerf dont "Le Nouvel âge des pères" (2015), "Les pierres d'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chantal Delsol
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chantal Delsol, philosophe, membre de l'Institut, poursuit une oeuvre majeure à la croisée de la métaphysique et du politique. Elle est l'auteur de nombreux ouvrages aux éditions du Cerf dont "Le Nouvel âge des pères" (2015), "Les pierres d'...
Voir la bio
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Événement sportif extrêmement médiatisé, la Coupe du monde de football a débuté jeudi en Russie. L'occasion pour les différentes populations des pays participants de "sortir les drapeaux".

Atlantico : Alors que le coup d'envoi de la Coupe du monde de football vient d'être sifflé en Russie, ce qui sera l'occasion pour les différentes populations des pays participants de "sortir les drapeaux", la question du retour des nations et du nationalisme occupe les débats politiques​. Comment analyser le nationalisme entre deux visions, entre celle du "nationalisme c'est la guerre" et celle d'un nationalisme qui serait une garantie de la démocratie et du vivre ensemble ? En quoi les défis actuels, entre le pouvoir des multinationales et les enjeux relatifs à la mondialisation - qui ont pu déstabiliser les électeurs - modifient-ils la donne ?

Edouard Husson : Nous touchons au tabou essentiel des sciences politiques depuis les années 1960. La démocratie est toujours incarnée : depuis l’Antiquité, dans une cité; à l’époque moderne, dans des communautés nationales. Il vaut mieux  le dire d’emblée: une fois que l’on franchit les limites d’une cité, une démocratie sans nation, cela n’existe pas. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il n’y a pas de démocratie européenne: il n’existe pas de nation européenne. S’il n’existe pas de démocratie moderne en dehors de la nation, il existe en revanche des nations sans démocratie. Le nationalisme moderne est la forme collective que prend l’émancipation individuelle.  Et la modernité n’a pas produit que des individus épris de démocratie. Il serait faux, pour autant, d’affirmer que les nationalismes sont responsables de la Première Guerre mondiale; C’est la formule qui a justifié toutes les attaques contre les nations, après 1945, au nom de la lutte contre le nationalisme. La Première Guerre mondiale naît du choc entre quatre volontés de conflit non maîtrisables: l’incapacité de Vienne à contenir le bellicisme de Budapest au sein de la monarchie austro-hongroise; la volonté du régime tsariste russe d’effacer la honte de la défaite de 1905 contre le Japon; le fatalisme du gouvernement et de l’armée allemande qui préfèrent en découdre immédiatement plutôt que de laisser France et Russie se réarmer un peu plus; le mélange de haine de l’Autriche catholique et de revanchisme post-1870 qui est largement partagé au sein des milieux dirigeants de la IIIè République. En 1914, les peuples partent en guerre par patriotisme, pour défendre la nation. Le nationalisme est surtout le fait de classes moyennes (supérieures) urbaines. A l’époque, partout en Europe, ce qui était chic, ce n’était pas d’être bobo mais d’être nationaliste.

Chantal Delsol : Les nations sont à la fois nécessaires et comme toute chose, dangereuses si on les magnifie excessivement. Bien comprise, aimée avec modération, la nation est une maison accueillante qui abrite une culture, des moeurs, une histoire, un destin – et dont nous avons besoin parce que nous ne pouvons vivre paisiblement qu’en nous attachant à des particularités, des groupes d’appartenance. Mal comprise, transformée en religion, adorée, la nation devient fauteur de guerre. En raison des nationalismes fauteurs de guerre que nous avons connus au XX° siècle, nous préférons, en bonne part, parler de patriotisme. 

Entre elles, les entités politiques se comparent et se concurrencent toujours. Mais la concurrence peut prendre diverses formes. C’est pourquoi les Grecs, habitant des cités qui se faisaient la guerre en permanence, avaient pensé que des jeux inter-cités pourraient établir une saine concurrence qui servirait éventuellement d’exutoire. C’est bien là que nous en sommes aujourd’hui. Mieux vaut la concurrence dans les stades que sur les champs de bataille.

Quels sont les éléments que le nationalisme a à offrir à la démocratie ? En quoi l'identité nationale, que celle ci soit cultuelle, politique, ou le sentiment d'avoir un destin commun peut-il justement être un rempart contre la guerre civile ?

Edouard Husson : Le nationalisme est destructeur, à terme, de la démocratie. Durant et après la Première guerre mondiale, les nations qui ont la pratique la plus ancienne de la liberté sont celles qui résistent le mieux à la poussée autoritaire, qu’elle soit fasciste ou communiste. Le nationalisme repose sur l’idée qu’il est nécessaire d’unir le peuple contre un ennemi commun. Le bouc émissaire, c’est aussi vieux que l’humanité. Bismarck le sait bien quand il unit l’Allemagne d’abord contre des ennemis extérieurs (Danemark, Autriche, France) puis contre des ennemis intérieurs (catholiques dans les années 1870 puis socialistes dans les années 1880). Mais ce faisant, Bismarck a empêché ce qui était le déploiement normal du sentiment national moderne: le parlementarisme et la démocratie. Bismarck est bien le père du nazisme dans la mesure où il a empêché le sentiment national allemand, conservateur ou libéral, de se déployer naturellement. La rencontre entre le bismarckisme et la Première Guerre mondiale enfante la bête immonde. Ce n’est donc pas de nationalisme mais de sentiment national et de patriotisme qu’il s’agit. Nation vient de “natus” en latin; il renvoie à la naissance, à l’origine. La nation, si elle n’est pas éduquée, est susceptible de tous les emballements, comme une bande d’enfants livrés à eux-mêmes. La patrie, le patriotisme, renvoient au “pater”, le père en latin; donc à l’éducation, à la civilisation, à la transmission. Rousseau est le père du nationalisme moderne et il n’est pas étonnant qu’il ait pensé faux en matière d’éducation. Le nationalisme, dans l’Europe moderne, est souvent venu perturber la croissance naturelle, éduquée, d’un attachement patriotique qui s’incarnait à la fois dans une dynastie incarnant la souveraineté et dans un parlement organisant la liberté.

Chantal Delsol : Pour qu’il puisse y avoir démocratie, il faut quelque chose en commun. On n’est citoyen que pour s’occuper d’un bien commun, appartenant à une entité. Cependant celle-ci n’est pas forcément une nation. Ce peut être une région, dans le cas d’un fédéralisme.

Quelles sont les limites du nationalisme, et quels sont les défis qu'il peut soulever dans le monde contemporain ?

Chantal Delsol : Le danger serait plutôt aujourd’hui une volonté de gommer les entités nationales ou autres, et de prétendre faire de nous de purs « citoyens du monde ». Il est normal qu’un être humain aime sa patrie, et la vocation d’un gouvernant est de travailler à l’intérêt – oui je dis bien à l’intérêt- de sa patrie. Il n’y a rien de honteux, rien d’extrémiste, à dire « la France d’abord », à condition évidemment que ce ne soit pas un rejet des autres. Tout amour est un peu chauvin. On apprend à s’élever à l’universel. Mais il ne faut pas pour autant oublier l’amour des patries particulières. ​Nous ne sommes pas de purs esprits. Nous sommes incarnés, et c’est cela que signifie la nation.

Edouard Husson : Livré à lui-même, le nationalisme s’épuise. Il fait souvent des dégâts considérables - on l’a vu au XXè siècle dans sa version fasciste ou dans sa version communiste. (Les régimes communistes qui tiennent finissent toujours en nationalismes). La question, pour notre monde est de savoir si nous allons faire réémerger des patriotismes utiles à la croissance et à l’équilibre des corps sociaux. Je ne parle pas de l’enthousiasme, bien fragile, qui accompagne une Coupe du monde de football. Rappelez-vous comment l’unanimisme de la jeunesse sur les Champs-Elysées après la victoire de la France en 1998 a laissé la place en seulement quelques années à des Marseillaises sifflées avant le coup d’envoi de matches. Non, la question, c’est de savoir si l’on remettra, dans chaque pays d’Europe, la transmission du patrimoine culturel, de l’héritage politique, le goût des mœurs nationales (au sens de toutes ces évidences de la vie collective qui s’imposent au regard étranger comme “français” ou “italien” ou “danois”) au cœur de l’éducation. Nous avons laissé un individualisme absolu succéder aux excès du nationalisme de droite ou de gauche. Saurons-nous, dans les années qui viennent, revenir à un patriotisme indispensable à la survie du corps social ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Renault en plein chaos post Ghosn

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

05.

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

06.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

07.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 15/06/2018 - 22:26
Anouman
boh ils ont fait mieux mais.... c'est quand même autre chose que Sylvestre, Garibal et le docteur Gayet! Et puis quand c'est un peu compliqué les lecteurs blaireaux restent au terrier
Anouman
- 15/06/2018 - 20:59
Coupe du monde
Le supporter de foot sort les drapeaux mais il n'est pas nationaliste, il est juste abruti ou bourré. Quant à l'article il est vraiment sans intérêt. A mon avis Husson et Delsol sont payés au forfait.
ajm
- 15/06/2018 - 20:07
Absence d'un vrai projet européen
Kelenborn : il y a la Suisse et ses trois, et même quatre, langues. Mais c'est un cas particulier, il est vrai. Si on voulait que l'Europe soit une nation , il faudrait un coup d'accélérateur énorme sur les langues principales de l'Europe et leur apprentissage commun, la culture, l'art et l'histoire de l'Europe, alors que l'on fait l'inverse en réduisant ce continent à n'être qu'une grande plate-forme migratoire, sans autre existence que la commémoration indéfinie d'une moraline bas de gamme , pitoyable catéchisme droit de l'hommiste pour minus habens et décérébrés en réseau.