En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Le monde de l’Arabie saoudite s’effondre

03.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

04.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

05.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

06.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

07.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Même sans corona-bonds

Réponse économique au Coronavirus : l’Europe avance plus qu’il n’y parait

il y a 7 min
décryptage > Défense
Silence des armes après le déluge de feu ?

Le Coronavirus, candidat au prix Nobel de la Paix ?

il y a 1 heure 7 min
décryptage > Education
Peut mieux faire

Les diplômes pour tous et sans examens ! C’est ce que réclame l’UNEF, syndicat résolument révolutionnaire

il y a 1 heure 44 min
décryptage > Economie
Nouvelle étape dans la guerre commerciale ?

Dé-mondialisation passagère ou profonde ? Les entreprises américaines ont commencé à se désengager de Chine

il y a 2 heures 32 min
décryptage > Politique
Entretien

David Lisnard : "A Cannes, nous nous sommes très vite inspirés des exemples étrangers pour pallier les défaillances de la bureaucratie d’Etat"

il y a 3 heures 25 min
pépites > Europe
Tournant dans la crise ?
Coronavirus : les pays de l'Union européenne trouvent un accord pour une réponse économique commune face à l'épidémie
il y a 13 heures 16 min
pépites > Finance
Espoir…
Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929
il y a 14 heures 13 min
pépite vidéo > Culture
Chansons pour le personnel soignant
"Et demain ?" : 350 personnalités mobilisées pour une chanson caritative au profit de la lutte contre le Covid-19
il y a 15 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Neige Noire" de Paul Lynch : un tableau saisissant du monde paysan d’avant-guerre, loin d’une image bucolique et stéréotypée

il y a 16 heures 55 min
light > Politique
Sécurisation des déplacements présidentiels
Le parc automobile de l’Elysée a été équipé de barrières antipostillons
il y a 18 heures 21 min
décryptage > Politique
Principales leçons

En France, le virus tue. Et les Amateurs apprennent la communication…

il y a 51 min 36 sec
décryptage > Santé
Contrefaçon

La crise du Coronavirus fait flamber la circulation de faux médicaments

il y a 1 heure 24 min
décryptage > Economie
Or noir

Le monde de l’Arabie saoudite s’effondre

il y a 1 heure 56 min
décryptage > France
Obstacles

Ces 5 maux français qui nous entravent face à la crise du Coronavirus

il y a 2 heures 59 min
décryptage > France
Solidité

Résilience : oui, la crise est profonde, non l’apocalypse occidentale n’est pas en cours

il y a 3 heures 48 min
pépites > Europe
Solidarité européenne
Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus
il y a 13 heures 52 min
pépites > Europe
Combat contre le Covid-19
Coronavirus : le Premier ministre britannique Boris Johnson est sorti des soins intensifs
il y a 15 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Maître du Haut Château - The Man in the High Castle", une série visible sur Amazon Prime Video : et si l'Allemagne et le Japon avaient gagné la guerre ? Une uchronie palpitante

il y a 16 heures 33 min
pépites > Economie
"Plus grande récession en France depuis 1945"
Gérald Darmanin et Bruno Le Maire annoncent un "plan d'urgence révisé à 100 milliards d'euros" face à une chute du PIB de 6% cette année
il y a 17 heures 23 min
pépites > Economie
Mesures exceptionnelles
Etats-Unis : la Fed active un dispositif de 2.300 milliards de dollars pour soutenir l’économie américaine face au coronavirus
il y a 19 heures 31 min
© Pixabay
© Pixabay
Danger

Ces (nombreux) médicaments qui peuvent vous faire plonger dans la dépression sans que votre médecin le sache vraiment

Publié le 14 juin 2018
37% des médicaments prescrits sur ordonnance présentent la dépression comme un effet secondaire possible, selon une étude relayée par la BBC.
Sauveur Boukris est médecin enseignant à l'université Diderot (Paris VII). Il est l'auteur de nombreux livres médicaux dont Ces médicaments qui nous rendent malades (Le Cherche Midi, 2009). Chroniqueur médical, il participe à différentes...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sauveur Boukris
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sauveur Boukris est médecin enseignant à l'université Diderot (Paris VII). Il est l'auteur de nombreux livres médicaux dont Ces médicaments qui nous rendent malades (Le Cherche Midi, 2009). Chroniqueur médical, il participe à différentes...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
37% des médicaments prescrits sur ordonnance présentent la dépression comme un effet secondaire possible, selon une étude relayée par la BBC.

Atlantico : Un article de la BBC rapporte que d'après une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association, 37% des médicaments prescrits sur ordonnance présentent la dépression comme un effet secondaire possible. Le lien entre dépression et médication, est-il avéré ? Dans quelle mesure ?

Sauveur Boukris : Oui, bien sûr. C'est quelque chose de connu depuis longtemps. Cela concerne par exemple les médicaments pour l'hypertension à base de réserpine, comme l'Aldomet ; les médicaments antalgiques qui sont à base à de Tramadol, qui peuvent entraîner un effet sédatif et un effet dépressif. D'autres médicaments encore, comme ceux servant à traiter la maladie de Parkinson, à base de dopamine, ont aussi un effet secondaire dépressif. C'est quelque chose de fréquent. Le chiffre d'un tiers des médicaments, avancé par l'étude, parait élevé. La question est : s'agit-il de dépressions majeures, mineures ? Tout dépend de ce que les chercheurs nomment "dépression". La dépression est un terme un peu galvaudé qui peut désigner une vraie dépression ou, comme dans certaines études, un coup de déprime passager.

Il y a deux types de médicaments. Ceux qui sont donnés à courte durée peuvent entraîner un petit effet dépressif momentané. Il s'agit, par exemple, des traitements pour la douleur. En revanche, en ce qui concerne les traitements à plus longue durée, comme ceux pour la maladie de Parkinson ou l'hypertension, qui sont des médicaments que l'ont prescrits pendant toute une vie, cela peut entraîner une dépression.

On ne fait pas toujours le lien entre médicaments et dépression parce qu'on considère, quelques fois, que la maladie peut être en soi un facteur de dépression. Dans le cas d'une dépression, on peut recourir à traitement substitutif et remplacer le médicament qui provoque la dépression par un autre. Mais quelques fois, il n'y a pas de traitement de remplacement et on prescrit le médicament en l'associant à un antidépresseur. Quelques fois aussi, quand les gens sont malades de tumeurs ou d'autres maladies graves, on considère que la gravité de la maladie, et le traitement de la douleur de cette maladie, sont supérieurs à la dépression, et l'on considère alors que la dépression fait partie du contexte de la maladie.

Les patients qui souffrent déjà de troubles psychiques comme l'anxiété et la dépression présentent-ils un risque beaucoup plus élevé ?

Les effets sont majorés, bien sûr. Chez les gens qui ont tendance à être dépressifs ou présentent des tendances anxieuses, ces médicaments accentuent ces effets. Les sont alors plus réceptifs et sensibles à ces effets.

Les contraceptifs oraux engendrent des risques de dépression et de troubles de l'humeur. Les patients sont-ils suffisamment informés ?

Non, les patients ne sont pas informés. Et les médecins ne sont d'ailleurs ni formés ni informés sur ce sujet. Il y a des patients sous contraceptif, souvent des femmes, qui se trouvent tristes, déprimés, etc. Certains contraceptifs présentent un risque de dépression plus élevé. Cela se traduit par une fatigue, une baisse de la libido, un manque d'élan vital. Les patients le constatent lorsqu'ils commencent à prendre un contraceptif ou lorsqu'ils en changent.

Si chacun doit se responsabiliser, lire les notices n'est pas un réflexe courant. Quelle est la part de responsabilité des médecins, des fabricants, des agences nationales du médicament ?

Les fabricants ont tendance à minimiser les effets secondaires, à les cacher ou à les sous-évaluer. Les laboratoires ont donc une part de responsabilité dans cette méconnaissance des effets secondaires des médicaments. Le médecin qui prescrit, lui, n'est pas toujours au courant des risques de dépression. Et s'il est courant et qu'il l'explique au patient, ce dernier va bien souvent refuser le médicament.

Toutes les informations que l'on voie sur le Vidal (sorte de bible du médecin pour les médicaments) sont des informations qui sont données par l'industrie pharmaceutique elle-même. Les fiches techniques publiées dans le Vidal ne sont pas publiées par le ministère de la Santé, elles sont émises par les laboratoires. Et ces derniers dressent tout une lite d'effets indésirables pour lesquels ils indiquent "peu fréquent", "fréquent", "rare", etc. En général, les médecins ne connaissent que les effets indésirables les plus fréquents. Or, même un effet indésirable rare peut être important pour le malade.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Le monde de l’Arabie saoudite s’effondre

03.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

04.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

05.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

06.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

07.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
venise
- 16/06/2018 - 23:26
stop
de propager la panique avec les effets secondaires des médicaments surtout quand une erreur grossière se glisse dans les affirmations, je parle des agonistes dopaminergiques et de la L dopa dans la maladie de parkinson, ils tentent de compenser le déficit en dopamine maîtresse du mouvement de la motivation du plaisir...... et ces médicaments sont tout sauf dépresseurs, ce serait plus tôt le contraire, mais par pitié la meilleure façon de marcher étant leur mission laissez les parkinsoniens en paix
nobobo
- 14/06/2018 - 22:52
Démagogie
Travaillant dans la recherche pharmaceutique, je suis sidéré par certaines manipulations médiatiques. Bien sûr les médicaments peuvent avoir des effets secondaires (graves sur une minorité de patients). Mais en regard du bénéfice rendu , prouvé scientifiquement contrairement aux médecines dites alternatives, il n'y a pas photo.
L' espérance de vie actuelle n'aurait rien à voir avec la découverte des médicaments révolutionnaires de la médecine occidentale?
Ce n'est pas parce qu 'il y a quelques brebis galeuses dans l'industrie pharmaceutique qu'il faut jeter le bébé avec l 'eau du bain.
Le retour de l 'obscurantisme nous guette.
cloette
- 14/06/2018 - 15:57
une cochonnerie
Le prozac .