En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

04.

Le chômage partiel est une réussite, les Français n’en ont guère conscience, sauf les râleurs et les voleurs. La fraude et les abus font tâche

05.

La Chine promet de riposter après les annonces de Donald Trump contre Pékin

06.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

07.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

04.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

ça vient d'être publié
light > Insolite
Concentration
La ville japonaise de Yamato souhaite interdire l’utilisation des smartphones en marchant
il y a 1 heure 32 min
pépites > Santé
Bien-être psychologique
Ehpad : les conditions de visites vont être à nouveau assouplies dès le vendredi 5 juin
il y a 3 heures 29 min
pépite vidéo > High-tech
Traçage
L’application StopCovid sera disponible ce mardi 2 juin
il y a 4 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Faites-moi plaisir" de Mary Gaitskill : un roman subtil masculin/féminin : harcèlement ? consentement ?

il y a 6 heures 16 min
pépites > International
Répression
Hong Kong : la veillée pour Tiananmen a été interdite pour la première fois en 30 ans
il y a 7 heures 31 min
pépites > International
"Contre-attaque"
La Chine promet de riposter après les annonces de Donald Trump contre Pékin
il y a 8 heures 27 min
décryptage > Politique
Second tour

Municipales : LREM affaiblie par la médiocrité politique de nombre de ses candidats

il y a 9 heures 51 min
décryptage > Economie
Clef de la croissance

Capital humain : le (vieux) débat qui déchaîne les économistes

il y a 11 heures 7 min
décryptage > Economie
Nomination

Cour des Comptes : Pierre Moscovici, un nouveau président si accommodant pour ceux qui l’ont nommé...

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Société
Impact du confinement

Sommes-nous tous dépressifs ?

il y a 12 heures 10 min
pépites > Economie
Impact économique
Déconfinement : la crainte du chômage est désormais plus forte que celle du Covid-19 chez les Français
il y a 2 heures 5 min
pépites > Politique
Cavalier seul
Elections municipales : Cédric Villani maintient sa candidature pour le second tour à Paris
il y a 3 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Italie buissonnière" de Dominique Fernandez, de l’Académie française : hors des sentiers touristiques, une belle découverte de trésors italiens méconnus

il y a 5 heures 57 min
light > High-tech
Réseaux sociaux vs Donald Trump
Mark Zuckerberg est critiqué par des salariés de Facebook après avoir refusé de signaler des messages "polémiques" de Donald Trump
il y a 6 heures 39 min
pépites > Santé
Contaminations
Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian révèle avoir été infecté par le coronavirus
il y a 8 heures 6 min
pépite vidéo > International
Vague de colère
Mort de George Floyd : les images des incidents à Washington près de la Maison Blanche
il y a 8 heures 59 min
décryptage > Economie
Effets de la pandémie

Covid-19 : entre vague des pays émergents et déflation en zone euro ?

il y a 10 heures 47 min
décryptage > Société
Veaux, vaches, cochons

Adieu Paris, Lyon ou Lille ? Le mirage d’un exode urbain post-Coronavirus

il y a 11 heures 16 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Generation Slack : comment les outils de productivité pourraient nous aider à construire de nouvelles solidarités
il y a 11 heures 50 min
décryptage > Europe
Chancelière immuable

Angela Merkel, sainte patronne de l’Europe, vraiment ?

il y a 12 heures 37 min
© SAUL LOEB, Korea Summit Press Pool / AFP / Korea Summit Press Pool
© SAUL LOEB, Korea Summit Press Pool / AFP / Korea Summit Press Pool
Washington rencontre Pyongyang

Sommet États-Unis / Corée du Nord : pourquoi Kim Jong Un a d’ores et déjà (beaucoup) gagné

Publié le 11 juin 2018
La rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-un va finalement avoir lieu et quelque soit le résultat de cet événement historique, le leader nord-coréen semble déjà avoir remporté la mise.
Juliette Morillot est journaliste, historienne et écrivaine spécialiste de la Corée du Nord et du Sud. Elle a publié aux éditions Robert Laffont "Le monde selon KimJong-un" coécrit avec Dorian Malovic.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Juliette Morillot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Juliette Morillot est journaliste, historienne et écrivaine spécialiste de la Corée du Nord et du Sud. Elle a publié aux éditions Robert Laffont "Le monde selon KimJong-un" coécrit avec Dorian Malovic.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-un va finalement avoir lieu et quelque soit le résultat de cet événement historique, le leader nord-coréen semble déjà avoir remporté la mise.

Atlantico : La rencontre entre Trump et Kim Jong-un va finalement avoir lieu. L'arsenal nord-coréen sera au cœur des discussions et Washington réclame une dénucléarisation de la péninsule.  Pyongyang de son côté s'est déclaré favorable à une "dénucléarisation de la péninsule" mais la formule reste vague. Que peut-on vraiment attendre de ce sommet ?

Juliette Morillot :  Ce ne sont pas les formules employées par Pyongyang qui sont vagues mais c'est juste que les deux partis n'ont pas la même définition du mot "dénucléarisation". Les Sud-Coréens et Nord-Coréens lors du sommet du 27 avril dernier se sont accordé sur une dénucléarisation de la péninsule coréenne. Pour ce sommet on peut penser que Donald Trump va revoir ses prétentions à la baisse notamment sur la rapidité de la démarche de dénucléarisation. Dénucléariser prendra dix ou 15 ans selon les estimations de Siegfried S. Hecker et ne peut pas se faire du jour au lendemain.  

Trump n'est pas à une incohérence près et il a tellement envie que cet accord aboutisse qu'il est prêt à faire des concessions. Mais quand bien même nous nous retrouverons avec les questions de base qui est celle des garanties que les Etats-Unis sont capables de donner à la Corée du Nord et de se mettre d'accord sur la définition même de dénucléarisation.

La Corée du Nord est sincère dans sa démarche mais il faudra des actes de bonne volonté du côté des Etats-Unis. Les deux partis ont à y gagner avec ce sommet. Peut-être qu'il y aura une promesse de traité de paix sur la péninsule ce qui est quelque chose que Pyongyang demande ou à défaut de traité de paix une déclaration commune de futurs traités de paix. Il pourrait y avoir une déclaration d'installation d'un bureau de liaison américain à Pyongyang ou encore un démarrage de pseudo deals où chacun s'engagerait à s'élancer sur le chemin de la dénucléarisation.

Au final, ne joue-t-on pas à se faire peur ces derniers mois avec la question de l'arsenal nucléaire nord-coréen dans le sens où les chinois de toute façon ne permettraient pas leur utilisation et que les Nord-Coréens sont bien plus raisonnables que ce que l'on a pu longtemps croire ?

Nous arrivons dans une phase où tout semble inversé. Pour le coup la Corée du Nord a joué de façon transparente depuis des années en parlant de son programme nucléaire. Le fait que la communauté internationale ait nié leurs capacités de développement de l'arme nucléaire a fait partie d'un storytelling international (qui en fait était le storytelling américain) qui est aujourd'hui en train de s'effacer. On a voulu, sous l'influence des médias, de storytelling américain, japonais et sud-coréen à la fois nier systématiquement le fait que la Corée du Nord possédait l'arme nucléaire (jusqu'en novembre dernier) tout en diabolisant Pyongyang en imaginant qu'ils veulent détruire les pays suscités grâce à leur arsenal nucléaire. C'est d'autant plus paradoxal et faux que l'arme nucléaire a toujours été considéré par les Nord-Coréens comme un outil dissuasif face à la menace américaine.

Le storytelling général est en train d'éclater à la faveur de Trump qui, par son attitude, a finalement fait bouger les lignes. La communauté internationale de son côté, face à des Etats-Unis dont la parole commence à être remise en question (le G7 est un bon exemple pour le démontrer) commence à percevoir la Corée du Nord pour ce qu'elle est. Grâce Donald Trump, Kim a réussit à changer son image. Il est devenu un chef d'État fréquentable, la Corée du Nord commence à être étudiée de manière plus sérieuse et tout le monde se presse pour aller à Pyongyang et le pays en tirera des bénéfices, d'abord au niveau de l'image mais aussi au niveau économique.

Au final le sommet n'est-il pas déjà gagné pour Kim Jong-un peu importe le résultat dans le sens où il a réussi ce que ses prédécesseurs n'ont jamais pu faire : s'asseoir à la même table que le président américain, gagner une légitimité internationale et s'imposer comme une force diplomatique incontournable ?

Kim Jong-un a déjà gagné sur trois points. Au niveau intérieur d'abord il a complété son programme d'arme nucléaire et balistique pour défendre le pays contre "l'avidité américaine". Il est devenu l'homme qui "porte la paix" et "tend la main" pour la réunification de la péninsule.

Il va rencontrer un président américain et s'asseoir à sa table, ce que son père et son grand-père n'ont jamais réussit malgré une volonté qui a toujours été présente de traiter en bilatéral avec les Washington.

Enfin il a réussi quelque chose d'extraordinaire en renversant l'image de la Corée du Nord. Ce qu'il a fait de très malin, c'est qu'en plus de cette volonté de rencontre bilatérale, il a suggéré d'autres rencontres bilatérales avec Xi Jinping Moon Jae-in, probablement avec Vladimir Poutine (pour l'instant c'est Lavrov qui s'est rendu à Pyongyang) et a donc fait exploser la gestion multilatérale des thématiques sécuritaires dans la péninsule ainsi que cette espèce de statuquo qui maintenant le pays immobile depuis des années.

On peut raisonnablement dire que Kim Jong-un a déjà gagné ce meeting peu importe ses conclusions. De son côté Donald Trump a vraiment besoin que ce sommet ne soit pas considéré comme un échec, surtout avec les midterms qui approchent en novembre.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

04.

Le chômage partiel est une réussite, les Français n’en ont guère conscience, sauf les râleurs et les voleurs. La fraude et les abus font tâche

05.

La Chine promet de riposter après les annonces de Donald Trump contre Pékin

06.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

07.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

04.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 11/06/2018 - 15:54
La religion des traités
Ce commentaire est à côté de la plaque. Si la Corée du Nord ne respecte pas ses engagements en matière de dénucléarisation, Trump ne se gênera pas pour déchirer l'accord et revenir à la case départ. On voit bien que Trump n"a pas la religion du papier et des traités, c'est la réalité et la substance derrière les bonnes paroles et les accords formels qui comptent pour lui.
J'accuse
- 11/06/2018 - 10:49
J'approuve à 100%
Obnubilé par un prix Nobel (comme Obama), Trump est prêt à tout céder pour ça, y compris aller embrasser un dictateur qui affame et maltraite son peuple, et continuera à le faire imperturbablement. La paix règne dans la péninsule depuis 65 ans, en grande partie grâce au nucléaire; la dénucléarisation est une absurdité totale, mais dégoulinant de démagogie: les opinions publiques ont une peur panique et incohérente de l'atome, civil comme militaire. Le vrai sujet serait de permettre aux Nord-Coréens de vivre mieux, mais ça, tous les dirigeants s'en foutent royalement, du moment qu'ils peuvent se pavaner.
Marie Esther
- 11/06/2018 - 10:25
Bof
Madame Morillot est peut-être spécialiste des 2 Corée mais le Trump bashing gâche toute son analyse et met en doute sa crédibilité. Il est vrai que pour la plupart des journalistes, la passivité pour ne pas dire la nocivité du Prix Nobel de la Paix Obama était préférable