En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

02.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

03.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

04.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

05.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

06.

L’étrange pas de deux d’Emmanuel Macron avec le Hezbollah

07.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

03.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

04.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

05.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

06.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

ça vient d'être publié
décryptage > High-tech
Avenir

Comment empêcher la fuite des cerveaux français du numérique ?

il y a 2 heures 20 min
décryptage > Santé
Course contre la montre

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

il y a 2 heures 48 min
décryptage > International
Idéologie

Communisme revisité : ces nouveaux penseurs dont s’inspire Xi Jinping pour diriger la Chine d’une main de fer

il y a 3 heures 6 min
décryptage > International
En même temps à risque

L’étrange pas de deux d’Emmanuel Macron avec le Hezbollah

il y a 3 heures 31 min
pépites > Santé
CORONAVIRUS
Les chiffres qui inquiètent en Ile-de-France
il y a 22 heures 23 min
pépites > Consommation
BILAN MITIGÉ
Soldes : un résultat décevant
il y a 23 heures 23 min
pépites > Faits divers
VAL-DE-MARNE
Vincennes : deux morts dans un incendie
il y a 23 heures 58 min
light > Loisirs
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Elle se fait tatouer à 103 ans
il y a 1 jour 1 heure
pépites > France
MOUVEMENT DE FOULE
Cannes : crise de panique après une rumeur de fusillade
il y a 1 jour 2 heures
pépite vidéo > International
NIGER
Six humanitaires français tués au Niger
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Société
Tout nouveau tout beau

Vous avez aimé le # "privilège blanc" ? Vous adorerez le # "privilège juif"

il y a 2 heures 40 min
décryptage > Science
Espace

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

il y a 2 heures 58 min
décryptage > Histoire
Atlantico Business

Les femmes qui ont changé le monde et le cours de l’Histoire. Aujourd’hui, Mata Hari : du mouvement Metoo au Bureau des Légendes

il y a 3 heures 18 min
décryptage > Société
Protection contre le virus

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

il y a 3 heures 41 min
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 23 heures 10 min
pépites > France
DÉJÀ !
Les vendanges débutent avec plusieurs semaines d'avance
il y a 23 heures 42 min
light > France
AÏE
Méditerranée : un poisson mord les mollets des vacanciers
il y a 1 jour 1 heure
pépites > Santé
VRAIMENT ?
Selon Poutine, la Russie aurait développé le "premier vaccin" contre le coronavirus
il y a 1 jour 2 heures
pépites > France
ATTAQUE ARMÉE
Niger : qui étaient les victimes ?
il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Economie
ASSURANCES

L’autre test du Covid : les assurances seront-elles à la hauteur des promesses d’indemnisation de leurs polices face aux dégâts de l’épidémie

il y a 1 jour 4 heures
© Pixabay
© Pixabay
A retenir

Une noyade ne ressemble pas du tout à ce qu’on peut en voir à la télé. Et voilà ce qu’il faut savoir pour être capable de les détecter

Publié le 04 mai 2018
Si l'on doit s'imaginer une personne en difficulté en train de se noyer, on aurait naturellement tendance à imaginer quelqu'un criant à l'aide en agitant les bras en l'air pour manifester sa présence. Et pourtant, cette représentation n'est pas toujours vraie.
Vincent Roques
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Formateur dans un centre de formation et d'intervention à la SNSM.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si l'on doit s'imaginer une personne en difficulté en train de se noyer, on aurait naturellement tendance à imaginer quelqu'un criant à l'aide en agitant les bras en l'air pour manifester sa présence. Et pourtant, cette représentation n'est pas toujours vraie.

Atlantico : Si l'on doit s'imaginer une personne en difficulté en train de se noyer, on aurait naturellement tendance à imaginer quelqu'un criant à l'aide en agitant les bras en l'air pour manifester sa présence. Mais est-ce que cette représentation issue de l'imaginaire collectif correspond vraiment à la réalité ?

Vincent Roques : La réponse est dans la question. Cette représentation n'est pas toujours vraie car cela va évidemment dépendre des causes de la noyade. Si elle est liée à un malaise il n'y aura pas du tout de signes. La personne va tomber inconsciente et se noiera. Le sauveteur sera alors alerté par l'absence d'activité. Les noyades peuvent être également liées à l'épuisement. C'est là des gens qui vont soit surestimer leur capacité physique ou alors qui vont être prises dans des courants, essayer de nager à leur encontre et vont très vite s'épuiser. Le sauveteur sera alerté par la diminution d'activité jusqu'à arriver à ce que l'on appelle le "bouchonnage" qui est en fait une succession d'immersions courtes, annonciatrices d'une noyade.

En réalité la personne qui s'agite en criant pour manifester sa présence, cela arrive assez rarement. Après il y a des gens qui ont la conscience de se signaler avant d'arriver à ce stade d'épuisement mais ce n'est malheureusement pas la majorité des cas. Repérer quelqu'un en difficulté en train de se noyer est donc bien moins évident que ce que l'on pourrait penser, d'où la nécessité de respecter quelques règles de bases en matière de sécurité comme éviter de partir nager seul par exemple.

Quels sont les signes les plus typiques, est-ce qu'il y a des comportements identifiables par le tout à chacun qui permettrait de renforcer la vigilance collective sur les plages ou dans les piscines ?

Renforcer la vigilance collective est une entreprise compliquée. Ne serait-ce que  parce que les gens qui viennent à la plage, dans une piscine ou un plan d'eau viennent pour passer un moment agréable en famille ou entre amis. Dans ce contexte, par défaut on ne va pas ou peu faire attention à ce qu'il se passe autour de nous. La mer comme la montagne restent des espaces de liberté et certaines personnes négligeront les règles élémentaires de sécurité ou font preuve de négligence. D'où l'intérêt de se baigner dans des endroits qui sont surveillés avec des sauveteurs présents en permanence pour veiller au respect des règles de sécurité.

Au contraire, il est plus judicieux d'axer nos efforts sur la prévention des risques. Il y a de nombreux "bons comportements" à adopter comme aller voir les sauveteurs en arrivant pour se tenir au courant des dangers éventuels comme les courants, lire les panneaux s'il y en a, respecter les couleurs de flamme. Savoir ne pas surestimer ses capacités physiques, éviter d'aller dans l'eau après un repas copieux, éviter l'exposition solaire aux heures les plus chaudes… Ces règles sont élémentaires mais elles peuvent faire toute la différence.

Quel comportement adopter si l'on est en difficulté en mer?

Cela va dépendre du péril. Prenons l'exemple des courants. Instinctivement l'on va essayer de lutter contre pour s'en extraire mais ce n'est pas la bonne solution. Il faut au contraire s'économiser au maximum et se signaler pour que la chaîne de secours s'enclenche. Une solution consiste à se laisser dériver jusqu'à ce que l'on sorte naturellement du courant pour ensuite pouvoir regagner les côtes.

En cas de malaise malheureusement il n'y a rien à faire si ce n'est prévoir ce risque en nageant en binôme.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires