En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

02.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

03.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

04.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

07.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 22 min 17 sec
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 5 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 7 heures 3 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 8 heures 39 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 9 heures 16 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 9 heures 33 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 10 heures 7 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 10 heures 28 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 10 heures 45 min
décryptage > Education
Profession sacrifiée

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

il y a 11 heures 20 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 4 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 6 heures 41 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 8 heures 17 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 9 heures 5 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 9 heures 27 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 9 heures 44 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 10 heures 14 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 10 heures 33 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 10 heures 46 min
décryptage > Politique
Ambiguïtés ?

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

il y a 12 heures 3 min
© FREDERICK FLORIN / AFP
© FREDERICK FLORIN / AFP
Déstabilisant voire destructeur

Hausse des troubles mentaux chez les enfants : pourquoi les adultes en sont lourdement responsables

Publié le 04 mai 2018
Des études menées sur la santé mentale des enfants montrent une progression importante des troubles du comportement.
Nathalie Nadaud-Albertini
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des études menées sur la santé mentale des enfants montrent une progression importante des troubles du comportement.

Atlantico : Les troubles anxieux et les troubles dépressifs majeurs, qui jusqu'ici concernaient surtout les adolescents, arrivent en tête des maladies les plus fréquentes chez les enfants dans le monde. Comment expliquer ce phénomène de société ?

Nathalie Nadaud-Albertini : Les enfants subissent aujourd'hui des pressions et des injonctions parentales dont ils étaient préservés auparavant. Ces injonctions sociales de réussite, de  décider soi-même de son avenir et "d'inventer sa vie" est désormais transférée aux enfants à un âge où ils n'ont pas les outils pour assumer une telle responsabilité.

L'enfant est pris dans les attentes des parents, qui les enjoignent de poursuivre teurs rêves, leurs passions etc avant même qu'ils aient pu les définir. Avant l'adolescence, ils ont au contraire besoin de normes et de cadres.

Quelles sont les conséquences psychologiques de ces injonctions?

Ces injonctions sont en apparence bienveillantes, mais en réalité elles peuvent être assez violentes pour un enfant. Sous couvert de favoriser l'autonomie, les enfants se retrouvent seuls face à une illusion de liberté, qui par ailleurs les plonge dans une compétition accrue. On peut dire à un enfant "réussis à l'école",  mais "invente ta vie" c'est déstabilisant voire destructeur. L'enfant peut éprouver un sentiment d'échec et de culpabilité, qui sont des facteurs déclenchants de dépression. Ils peuvent également réagir en retournant cette violence psychique contre eux-mêmes et contre les autres.

Ces injonctions sont une nouvelle norme, mais existe-t-il des enfants plus aptes à y faire face?

Les catégories sociales et le métier exercé par les parents comptent pour beaucoup. Or ces facteurs sontrendus invisibles par l’injonction « invente ta vie » qui fait comme si les différences de ressources économiques, sociales et culturelles n’existaient pas. Tout ce qui peut entraver et contredire cette soit-disante liberté de choix est rarement pris en compte par les parents, qui au contraire voient dans leur enfant un prolongement d'eux-mêmes et de leur réussite. On peut être bon élève en venant d'une famille modeste mais inventer sa vie, développer ses passions etc, c'est autre chose .Les enfants ne sont pas égaux dans "l'invention de leur vie", qui  implique la confiance en soi et une certaine aisance sociale

Ceux qui ne sont pas aidés par leur milieu ne sauront pas vers qui aller, et se méfient en général des institutions. Les parents devraient leur apporter ces informations mais ils ne le font pas, pensant qu'il faut encourager l'autonomie de leurs enfants…

Comment les enfants parviennent-ils à se protéger de ces demandes anxiogènes?

Il faut pouvoir s'échapper, rêver, s'ennuyer …L'imaginaire est indispensable mais souvent ils sont privés de ce temps d'enfance nécessaire pour se construire, justement. Il faut leur laisser l'espace et le temps pour développer leurs envies et le désir de se projeter, au lieu de les solliciter en permanence à travers de multiples activités censés déclencher une vocation. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gré
- 05/05/2018 - 23:04
Démission
Les parents qui disent vouloir laisser leur enfant décider lui-même de son avenir et "d'inventer sa vie" sont hélas souvent guidés par leur désir d'avoir la paix. On "laisse le choix" à l'enfant. Comment ne serait-il pas perturbé par cette responsabilité si lourde à un âge avide de soutien ? Donner à un enfant des repères - qui sont évidemment ceux des parents - et accepter qu'après ils s'appuient sur ces repères pour les contester éventuellement, pour les comparer à d'autres, voilà ce qu'il faut. On ne se définit pas à partir de rien.
A M A
- 05/05/2018 - 10:10
Quoi d'anormal? Pauvres
Quoi d'anormal? Pauvres enfants....Tous le éducateurs se coalisent pour les déstabiliser. Ils rivalisent de perversion pour en faire des crétins politiquement malléables.
adroitetoutemaintenant
- 04/05/2018 - 16:49
Le but de ces changements de paradigme est clair
Il s’agit de créer des enfants facilement manipulables pour satisfaire les besoins sexuels des pervers de 68 comme les Luron, les Lang, les Con-Bandit et autres racailles gauchistes adorateurs de merde.