En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

03.

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

04.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

05.

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

07.

Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 6 heures 22 min
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 7 heures 11 min
light > Société
L’Amour aux temps du coronavirus
Les couples binationaux séparés par la pandémie de coronavirus vont pouvoir enfin se retrouver
il y a 8 heures 12 min
pépites > International
Violence de la catastrophe
Les explosions du port de Beyrouth ont formé un cratère de 43 mètres de profondeur
il y a 9 heures 41 min
light > Media
Loi sur la sécurité nationale
Hong Kong : la figure prodémocratique Jimmy Lai a été arrêtée, ses journaux perquisitionnés
il y a 12 heures 15 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

L'État, sauveur du jour, tueur du lendemain. Mr Darmanin est-ce l’image que vous voulez donner de votre mandat ?

il y a 13 heures 33 min
pépite vidéo > International
Liban
De nouveaux incidents à Beyrouth lors de manifestations, trois ministres ont démissionné
il y a 14 heures 43 min
décryptage > Economie
Baisse des prix

Le Covid-19 est déflationniste

il y a 16 heures 38 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez
il y a 17 heures 21 min
décryptage > High-tech
Fake news

Vidéos trafiquées : les deepfakes deviennent de plus en plus faciles à produire et de plus en plus crédibles

il y a 17 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 6 heures 46 min
pépites > International
Renouveau ?
Explosions à Beyrouth : le Premier ministre libanais, Hassan Diab, annonce la démission de son gouvernement
il y a 7 heures 43 min
light > Insolite
"Photo souvenir"
Allemagne : il fait un doigt d’honneur à un radar, son amende est multipliée par 75
il y a 8 heures 47 min
pépites > Santé
Pouvoir d'achat
Covid-19 : le prix des masques devrait fortement baisser à la rentrée
il y a 10 heures 4 min
pépites > Politique
Bras de fer démocratique
Biélorussie : la candidate d'opposition Svetlana Tikhanovskaïa demande à Alexandre Loukachenko de céder le pouvoir
il y a 13 heures 10 min
pépites > Terrorisme
Investigations
Attaque au Niger : le parquet antiterroriste français ouvre une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 14 heures 14 min
décryptage > Santé
Anticipation

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

il y a 16 heures 23 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Traité d’antidiplomatie

il y a 17 heures 42 sec
décryptage > International
Retour vers le passé

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

il y a 17 heures 43 min
décryptage > France
La ruée vers l'Ouest

Quel impact des canicules sur l’immobilier ?

il y a 17 heures 58 min
© Josh Edelson / AFP
© Josh Edelson / AFP
Ta mère sur internet

La matière première du 21e siècle existe et il s’agit de... vous. Et c’est vertigineux

Publié le 01 mai 2018
Notre identité numérique est le résultat d’une collection de données qui nous décrit dans le sens où il devient possible de modéliser nos comportements actuels et de prédire nos comportements à venir.
Yvon Moysan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yvon Moysan est diplômé de Harvard et de l’ESSEC. Il est Lecturer de Digital Marketing et Directeur Académique du Master en Apprentissage Digital Marketing et Innovation à l’IESEG School of Management. Ses travaux de recherche académique s’articulent...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Notre identité numérique est le résultat d’une collection de données qui nous décrit dans le sens où il devient possible de modéliser nos comportements actuels et de prédire nos comportements à venir.

Atlantico : Dans quelle mesure l'identité numérique que chacun d'entre nous dessine au travers de son utilisation d'internet et autres réseaux sociaux, est en train de devenir la matière première la plus importante de ce XXI siècle ? En quoi ce moi numérique n'en est-il qu'à ses débuts, malgré l'énorme quantité de données d'ores et déjà analysées ? 

Yvon Moysan : Notre identité numérique est le résultat d’une collection de données qui nous décrit dans le sens où il devient possible de modéliser nos comportements actuels et de prédire nos comportements à venir. Cela se construit à partir de la manière dont nous naviguons, communiquons ou effectuons des transactions sur les différents canaux numériques, depuis notre boite mail, nos posts Facebook ou encore notre compte Amazon.Les différents acteurs du numérique, réseaux sociaux en tête monétisent ces données à des fins publicitaires, l’accès et l’utilisation des réseaux sociaux étant gratuits, il s’agit là tout simplement de leurs business model. Le fait de pouvoir cibler un marché et des comportements à des fins publicitaires n’a rien de nouveau. La monétisation de l’accès à une base de clients potentiels a été longtemps la base du modèle économique des médias, et plus encore de la presse gratuite. La nouveauté réside ici dans la possibilité de pouvoir non plus toucher une population cible mais une somme d’individus et donc chacun d’entre eux en les observant et en se basant sur des composants de leur identité numérique. C’est ce qui en fait la matière première la plus importante de ce XXIe sièclepour du Marketing personnalisé. Nous n’en sommes qu’au tout début car jusqu’il y a peu les couts de stockage des données étaient trop importants, les puissances de calculs trop faibles et les résultats obtenus pas suffisamment significatifs. Le cloud, la puissance des machines actuels et les progrès des résultats obtenus en utilisant les techniques liées à l’intelligence artificielle ont changé la donne.

Si l'anticipation et la connaissance des comportements des utilisateurs est à la base de l'intérêt que représente cette notion de "soi numérique", et que cette connaissance n'en est encore qu'à son stade embryonnaire, quels sont les risques futurs auxquels les individus, mais également les Etats, devront faire face ?

La bonne nouvelle est qu’à ce stade la masse d’informations disponible sur la toile à notre sujet est encore très largement éparpillée entre de multiples acteurs qui ne partagent pas ou peu l’information collectée. Même Facebook au final ne détient qu’une partie négligeable de l’information disponible en ligne sur chacun de nous. La moins bonne nouvelle, si l’on se réfère à articles comme « Private traits and attributes are predictablefrom digital records of humanbehavior » publié par Michal Kosinski, Assistant Professor à Stanford University, David Stillwell,Lecturer in Big Data Analytics and Quantitative Social Science à Cambridge Judge Business School et ThoreGraepel, Research Lead à Google DeepMind, ceux-ci ont pu démontrer que le niveau d’intelligence, l’orientation sexuelle, les traits de personnalité, l’âge, le sexe, l’usage de substances addictives ou encore les opinions politiques peuvent être déterminés avec un taux d’erreur situé seulement entre 5 et 15% et ce simplement en se basant sur les likes des individus. Le modèle qu’ils ont établi est ainsi capable de différencier correctement homesexuel et hétérosexuel dans 88% des cas et républicains et démocrates dans 85% des cas. Cela vous donne une idée des risques potentiels auxquels états comme individus devront faire face dans le futur.

En contrepartie de ces risques, quels sont les bienfaits à attendre du développement du moi numérique ? Que pouvons-nous en attendre ? Et comment gérer efficacement le rapport bénéfices risques de notre transparence ?

Les risques liés au développement du moi numérique sont proportionnels au volume de données et au caractère privé ou non de celles-ci que chacun d’entre nous poste sur les réseaux sociaux. Il appartient donc en premier lieu à tout un chacun de définir exactement la frontière entre ce qui appartient ou non au domaine du privé. Il appartient également à chacun de délivrer ou non telle ou telle information en fonction de la valeur d’usage délivrée en retour. Un exemple très concret concerne la position GPS. Une donnée historiquement limitée au domaine militaire US à sa création en 1978 qui est devenue accessible à l’ensemble du secteur privé par le Président Clinton en 2000. Est-ce que le partage de notre position GPS apporte plus de bienfaits au travers d’applications comme Uber qui permet de visualiser la position du taxi et le temps d’attente ou comme Google Maps qui permet de visualiser un itinéraire pour se rendre à l’endroit désiré ou est-ce que ce partage au contraire apporte plus de risques vis-à-vis de notre vie privée, car ces données permettent de nous géolocaliser précisément et ce à tout moment ? La réponse est sans doute double, le développement du moi numérique entraine à la fois une augmentation de la valeur générée mais en parallèle aussi un accroissement des risques associés. On peut se prémunir personnellement ou plus globalement la législation peut aussi agir, mais cela n éliminera certainement pas tous les risques de manipulation et d’exposition aux différents acteurs du numériques dans une optique de ventes ou d’influences politiques ou autres. Parallèlement, il faut aussi prendre en compte le fait que le développement de ce moi numérique permet aussi tout simplement de pouvoir exister en tant que citoyen visible et d’apporter sa contribution en étant en mesure de pouvoir s’exprimer dans un écosystème devenu de plus en plus numérique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 01/05/2018 - 16:07
Ouf
A la lecture du titre, j'ai pensé que la matière première du futur c'était ...Jacquet!!! ah ça, Ah2Bouh aurait de quoi remplir le réservoir de sa mobylette!