En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Pixabay
Surtitre : Jets bleus, farfadets et autres elfes...
ASIM, l’Observatoire qui va tenter de comprendre ces mystérieux phénomènes lumineux qui traversent notre atmosphère à coups de millions d’électro-volts
Publié le 10 avril 2018
Les farfadets, elfes et jets bleus sont des phénomènes électriques éphémères qui surviennent dans notre atmosphère, au-dessus des nuages. La mission spatiale danoise ASIM a pour objectif d'approfondir nos connaissances sur le sujet. Pour en parler, Olivier Sanguy, spécialiste de l'astronautique.
Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Sanguy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les farfadets, elfes et jets bleus sont des phénomènes électriques éphémères qui surviennent dans notre atmosphère, au-dessus des nuages. La mission spatiale danoise ASIM a pour objectif d'approfondir nos connaissances sur le sujet. Pour en parler, Olivier Sanguy, spécialiste de l'astronautique.

Atlantico : La mission spatiale danoise ASIM (Atmosphere-Space Interactions Monitor) a été lancée avec succès en ce début de mois d'avril 2018, avec notamment comme objectif d'approfondir notre connaissance des phénomènes lumineux transitoires que sont les jets bleus, les elfes ou autres farfadets. Comment décrire ces phénomènes et que peut-on noter de réellement nouveau ?

Olivier Sanguy : Ce sont des phénomènes électriques, des éclairs, qui se produisent dans la haute atmosphère au-dessus des orages. Des décharges électriques produisent alors des lueurs, certaines intenses d'autres très faibles, mais souvent très brèves. Les jets bleus se produisent au-dessus des nuages d'orages et jusqu'à 40 à 50 km d'altitude. Au-dessus, il y a les farfadets, groupes d'éclairs verticaux avec des ramifications qui naissent vers 80 à 150 km d'altitude et descendent jusqu'à une quarantaine de km. Enfin, les elfes sont des cercles lumineux de quelques centaines de kilomètres de diamètre vers une centaine de km d'altitude. Ce qui est nouveau est leur observation plus régulière et désormais très documentée. Ces phénomènes ont en effet déjà été notés par le passé, mais de façon sporadique puisqu’il fallait bénéficier de conditions très particulières pour les apercevoir étant donné qu’ils se produisent au-dessus des nuages d'orage, donc la plupart du temps la vue est occultée. De plus, on reposait essentiellement sur des témoignages car photographier ou filmer des jets bleus, des farfadets ou des elfes demande un matériel à la fois capable de saisir des lueurs qui peuvent être de faible intensité et très brèves dans le temps, quelques millisecondes pour les farfadets. L'orbite terrestre s'est révélée être un poste d'observation idéal puisque là-haut on surplombe forcément les nuages d'orage ! Ainsi, l'astronaute danois de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) Andreas Mogensen a pu photographier plusieurs jets bleus lors de son séjour de presque 10 jours dans la Station Spatiale Internationale en 2013. On notera qu'ASIM est d'ailleurs une expérience danoise qui doit observer ces phénomènes électriques. Elle a été amenée par le cargo automatique américain Dragon et sera installée sur la Station Spatiale Internationale.

Que sait-on d'ores et déjà de la fréquence et de la localisation de ces phénomènes ? Est-on en mesure de prévoir leur survenance, ou au moins de cartographier les probabilités de ces apparitions ?

Ces phénomènes semblent se produire essentiellement au-dessus des nuages d'orages, apparemment les plus importants en taille. La fréquence est très élevée puisque des données du satellite taïwanais FORMOSAT-2 induisent une estimation de plusieurs millions de phénomènes par an ! Ce satellite a de plus permis de dresser une première carte de répartition des elfes, qui sont très majoritaires en nombre, des farfadets et des jets bleus : ils se produisent sur et autour de l'équateur jusqu'à 50° de latitude Nord et Sud.

Alors que les phénomènes de jets bleus et de farfadets ont lieu à des altitudes correspondantes à celles utilisées par les avions de ligne, est-on d'ores et déjà en mesure d'évaluer les risques relatifs à une rencontre ?

Pour les avions de ligne, ce sont surtout les jets bleus puisqu'ils ont pour origine les nuages d'orages. En théorie un aéronef commercial évitera les zones à risques puisque ces phénomènes se produisent au sein des orages les plus imposants. Néanmoins, il est jugé important de mieux comprendre les jets bleus et les autres phénomènes lumineux transitoires, pas seulement pour la sécurité aérienne, mais aussi pour les vols à très haute altitude comme les ballons stratosphériques qui emportent des expériences scientifiques. En examinant le cas d'un ballon stratosphérique de la NASA de 1993 qui a connu une défaillance, des experts ont estimé qu'il avait peut-être reçu une décharge électrique issue d'un farfadet. De plus, on notera que pour l'équipe de l'instrument ASIM, mieux comprendre les phénomènes transitoires lumineux c'est aussi mieux comprendre les décharges électriques dans les processus atmosphériques ce qui pourrait être pertinent pour les modèles météorologiques et climatiques.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
04.
Voulez-vous savoir quand la droite est entrée en agonie ? En 2010, quand Nicolas Sarkozy supprima le ministère de l'Identité nationale, qu'il avait lui-même créé !
05.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
06.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
07.
Angela Merkel a été victime d'une nouvelle crise de tremblements
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
04.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
05.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
06.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires