En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© FREDERIC J. BROWN / AFP FILES / AFP
Ignorance
Mais que devient vraiment le poids que nous perdons lors d’un régime ? Vous ne savez pas ? La plupart des médecins non plus
Publié le 19 mars 2018
Le monde est obsédé par les régimes à la mode et la perte de poids, mais peu d'entre nous savent comment la graisse disparaît réellement de la balance
Jean-Daniel Lalau est médecin, professeur de nutrition au CHU d'Amiens, docteur en sciences et en philosophie.Il est l'auteur des livres En finir avec les régimes (éditions François Bourin) et Hospitalité - Je crie ton nom (éditions Chronique...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lalau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lalau est médecin, professeur de nutrition au CHU d'Amiens, docteur en sciences et en philosophie.Il est l'auteur des livres En finir avec les régimes (éditions François Bourin) et Hospitalité - Je crie ton nom (éditions Chronique...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le monde est obsédé par les régimes à la mode et la perte de poids, mais peu d'entre nous savent comment la graisse disparaît réellement de la balance

Atlantico : Le monde est obsédé par les régimes à la mode et la perte de poids, mais peu d'entre nous savent comment la graisse disparaît réellement de la balance. Que devient le poids que nous perdons lors d'un régime ?

Jean-Daniel Lalau : Peu de nous savent effectivement comment la graisse disparaît de la balance. A y réfléchir, c’est pourtant simple : si on perd du poids autrement que par déshydratation, autrement que par une fonte musculaire (dans les régimes trop restrictifs), si on perd du poids « normalement » donc ; c’est nécessairement que l’on perd à partir du tissu adipeux. Ce qui revient à dire que le tissu adipeux fait du déstockage de triglycérides, ces lipides qui assurent les réserves d’énergie.

Je dirai donc plutôt : peu d’entre nous savent comment faire perdre de la graisse, pour que le fléau de balance (au sens premier !) s’infléchisse au bout du compte.

On constate que de nombreux spécialistes ne parvenaient pas à répondre de manière précise à cette question, qu’il s’agisse de médecins, de diététiciens ou entraîneurs personnels. Comment expliquer cela ? Quelles étaient alors les pistes évoquées ?

S’il y a des difficultés, encore, pour expliquer une perte de poids ; nous disposons pourtant d’un moyen relativement simple pour l’objectiver avec la réalisation d’une étude de la composition corporelle, par exemple avec la technique dite d’impédance-métrie : on applique à la surface de la peau un courant, mais un courant alternatif (pas un courant continu !), et on en déduit les compartiments corporels, dont le tissu adipeux.

Ainsi, les poumons sont le principal organe excréteur pour les graisses. Dès lors, qu'est-ce que cela nous apprend sur les différentes manières de perdre du poids ? Respirer profondément suffit-il pour maigrir ?

Les poumons font partie des « émonctoire », c’est-à-dire des organes d’élimination. Mais en réalité les poumons ne sont jamais que des organes d’élimination parmi les organes d’élimination. On peut, en effet, dénombrer ainsi le rein, le foie, la peau, et donc encore les poumons. Les poumons par la force des choses puisque l’on respire pour apporter de l’oxygène à l’organisme, un oxygène qui va oxyder les nutriments (dont les lipides), et une oxydation dont la résultante est… la production de dioxyde de carbone (CO2). Cette production de CO2 est ainsi le reflet de ce nous mangeons mais ce, quelle que soit la source d’énergie (des lipides, mais aussi les glucides et le sprotéines).

Les poumons sont donc là pour éliminer le gaz produit par la transformation des aliments (ce que l’on appelle le métabolisme) ; mais en aucune façon le fait de respirer plus, de gonfler ses poumons, fait perdre plus (de calories) ! Le CO2est tellement diffusible que respirer peu ou beaucoup, en effet, ne change strictement rien à l’affaire.

Par contre, ce qui est recommandé, c’est de respirer beaucoup parce que l’on pratique une activité physique intense. C’est la contraction musculaire qui est alors impliquée pour accroître l’oxydation des nutriments, et au bout du compte l’accroissement des dépenses énergétiques.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Quand Bret Easton Ellis atomise la “Génération Chochotte”
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
05.
La honte de l’empereur : loin du soleil d’Austerlitz, l’ombre infamante de la bataille de Toulouse
06.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
07.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
05.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Lepetant
- 20/03/2018 - 03:53
C'est pourtant simple
On grossit parce que l'on mange trop. Pour maigrir, il faut et il suffit de manger moins. CQFD.