En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

07.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Pour une nouvelle gouvernance mondiale

il y a 5 min 54 sec
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 34 min 9 sec
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 1 heure 7 min
décryptage > Politique
Certitudes

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

il y a 2 heures 37 sec
décryptage > Santé
Gestion de crise

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

il y a 2 heures 34 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 19 heures 18 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 20 heures 14 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 21 heures 30 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 21 heures 48 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 22 heures 36 min
décryptage > France
Ils sont nombreux à être malades

Coronavirus: 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

il y a 19 min 24 sec
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 49 min 48 sec
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 1 heure 35 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les dividendes 2020 seront aussi confinés : les dirigeants politiques veillent au grain, par démagogie ou par nécessité

il y a 2 heures 22 min
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 14 heures 15 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 20 heures 2 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 20 heures 53 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 21 heures 36 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 22 heures 5 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 22 heures 56 min
© Pixabay
© Pixabay
Glurps

Misophonie : si vous faites partie de ceux qui ne supportent pas les bruits de mastication, de respiration ou autres sons du quotidien, la science comprend désormais pourquoi

Publié le 19 février 2018
Une étude menée par des chercheurs de l'université de Newcastle s'est intéressée à ce que l'on appelle communément la "misophonie", soit l'énervement que produirait chez des individus certains sons (dont les bruits de mastication par exemple).
Philippe Vernier est Directeur de Recherche au Centre national de la recherche scientifique, et est le directeur de l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay (CNRS Université Paris Sud).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Vernier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Vernier est Directeur de Recherche au Centre national de la recherche scientifique, et est le directeur de l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay (CNRS Université Paris Sud).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude menée par des chercheurs de l'université de Newcastle s'est intéressée à ce que l'on appelle communément la "misophonie", soit l'énervement que produirait chez des individus certains sons (dont les bruits de mastication par exemple).

Une étude menée par des chercheurs de l'université de Newcastle s'est intéressée à ce que l'on appelle communément la "misophonie", soit l'énervement que produirait chez des individus certains sons (dont les bruits de mastication par exemple). Les chercheurs ont demandé à une quarantaine de personnes d'écouter divers sons, dont des bruits de mastication et de respiration forte, et se sont aperçus que, chez les sujets atteints de misophonie, les mêmes zones cérébrales s'activaient et l'on observait un emballement de l'activité cérébrale dans le lobe frontal et le cortex insulaire antérieur. Que contrôlent  ces zones dans le cerveau et quel lien établir entre l'activation de ces zones et la sensation d'énervement ?

  1. Philippe Vernier : Cette étude est la première qui montre quelles sont les anomalies du fonctionnement cérébral associées à la pathologie misophonique. Elle a permis d’impliquer en premier lieu une hyperactivation du cortex insulaire inférieur - la région cérébrale qui nous permet d’orienter notre attention vers les évènements -, les stimuli qui surviennent dans notre environnement et qui sont les plus importants à considérer pour que nous puissions réagir de façon appropriée. Cette région du cerveau est aussi importante dans l’appréciation de nos sensations internes, de nos pensées quand elles sont tournées vers nous mêmes. 

Les auteurs de l’étude montrent aussi que, chez les patients misophoniques, le cortex insulaire inférieur est fortement connecté au cortex préfrontal médian, qui joue un rôle central dans la prise en compte du contexte des évènements vécus, sur la qualité bonne ou mauvaise que nous leur accordons (la valeur émotionnelle), et sur les réponses qu’il faut y apporter, ce que l’on appelle la prise de décision. Ainsi, les personnes victimes de misophonie ont une valeur très négative aux sons qui déclenchent leur réaction de rejet, de dégoût ou de colère, parce qu’ils sont interprétés comme étant dérangeants, agressifs, alors que ce même contexte sera perçu comme tout à fait neutre par une personne normale. 


Quel est l'intérêt concret de cette découverte ?

Ce travail est important parce qu’il est le premier à fournir les bases cérébrales précises, un fondement objectif, à un trouble souvent considéré comme une simple « manie » désagréable de la part des personnes qui en sont victimes. Il permet de montrer clairement que la misophonie est une maladie neuro-psychiatrique associée à des anomalies cérébrales identifiées et qui se développent probablement très tôt au cours de la vie des personnes misophoniques. Cette étude est donc très importante pour que cette maladie soit reconnue à sa juste place et que les patients misophoniques ne soient pas considérés comme des personnes désagréables ou présentant des lubies irrationnelles. 
 

Est-ce que cela ouvre des pistes de recherche à terme pour soigner cette pathologie ? Quelles pourraient être les pistes à l'étude qui permettraient d'atténuer cette anomalie cérébrale ?   

L’étude publiée par ces chercheurs anglais tend à montrer qu’il existe une anomalie dans la façon dont certaines structures cérébrales sont connectées les unes aux autres. Il s’agit très certainement d’un trouble qui se met en place très tôt au cours de la vie, mais on ne sait pas si c’est le symptôme d’un trouble plus général de l’attention à soi-même, ou si le trouble est restreint à la réponse à certains sons. A l’heure actuelle, il n’y a malheureusement pas vraiment de piste pour soigner les troubles misophoniques, en dehors d’une prise en charge psychologique et de thérapies comportementales classiques pour essayer d’atténuer l’effet des sons qui déclenchent la réaction aversive. Cette pathologie est souvent méconnue des médecins et même des psychiatres, et il est important que la misophonie soit effectivement reconnue comme une maladie, pour que les personnes qui en sont victimes puissent être correctement prises en charge. 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

07.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 21/02/2018 - 14:05
Non, on ne peut être atteint de la misophonie
que lorsqu'on entend les débats à la télévision française, sinon tout va bien.
JonSnow
- 20/02/2018 - 23:28
Dubitatif
Je fais partie de ces gens qui sont agacés par les bruits de mastication, surtout quand les gens mangent des pommes, ou les bruits de freins des trains et des métros, que je trouve insupportable, comme les ronflements ou les bruits de perçeuce ou de marteau-piqueur! Mais à lire l'article, je serais atteint d'une maladie psychatrique! J'ai une autre hypothèse. J'ai l'oreille très musicale et mon ouie est donc plus sensible que la moyenne. Je n'ai pas besoin de traitement. Merci.