En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

07.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 5 min 32 sec
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 56 min 24 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 1 heure 29 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 3 heures 40 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 4 heures 24 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 5 heures 53 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 6 heures 25 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 7 heures 33 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 7 heures 56 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 8 heures 25 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 29 min 28 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 1 heure 15 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 2 heures 12 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 4 heures 12 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 5 heures 43 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 5 heures 55 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 7 heures 28 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 7 heures 43 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 8 heures 4 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 8 heures 30 min
© Flickr
© Flickr
Crise cardiaque

Une large étude souligne que le traitement de la santé cardiaque est dangereusement inégalitaire pour les femmes

Publié le 09 janvier 2018
Les femmes seraient deux fois plus susceptibles que les hommes de mourir de la forme la plus grave de crise cardiaque selon une étude anglo-suédoise.
Jean-François Thébaut
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-François Thébaut est cardiologue, membre du Collège de la Haute Autorité de la Santé, président de la Commission amélioration des pratiques professionnelles et de la sécurité des patients.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les femmes seraient deux fois plus susceptibles que les hommes de mourir de la forme la plus grave de crise cardiaque selon une étude anglo-suédoise.

Atlantico : Une étude anglo-suédoise effectuée sur les dossiers médicaux de plus de 180.000 patients tend à montrer que les femmes seraient deux fois plus susceptibles que les hommes de mourir de la forme la plus grave de crise cardiaque. Les chercheurs privilégient comme explication la différence de traitement que reçoivent les femmes. Existe-t-il théoriquement ou en pratique des raisons de traiter différemment un homme et une femme face à certains types de crises cardiaques ?

Jean-François Thébaut : Tout ce qui fait la gravité pronostic d’une atteinte coronarienne aiguë (SCA)  est essentiellement du à deux facteurs:  d’abord la précocité du diagnostic et donc la prise en charge la plus optimale dans le temps le plus bref  afin de pouvoir revasculariser (déboucher les artères) dans les délais les plus précoces et ensuite la nature et la complexité des lésions que l’on découvrira à la coronarographie (radiographie des artères coronaires).

Or malheureusement d’une part les femmes présentent plus souvent que les hommes des formes atypiques de symptômes ou de douleurs qui sont autant de facteurs de retard au diagnostic et donc qui aggravent le pronostic et d’autre part les lésions coronariennes  sont souvent différentes de celles des hommes. Artères plus fines ( en rapport avec la taille du coeur plus petit) et plus diffuses  donc moins accessibles à l’angioplastie ( dilatation avec pose de stent coronaire).

Ce n’est donc pas le sexe qui guide le traitement  mais le délai par rapport au début de la crise et la nature des lésions.  En outre jusqu’à ces dernières années  les femmes présentaient cette pathologie plus tardivement que les hommes ( près de 10 ans en moyenne), donc plus souvent associées à d’autres maladies qui aggrave le pronostic . 

Donc en théorie les mêmes traitement s’imposent à lésions et terrain comparable. 

Cependant beaucoup d’études montraient que les traitement étaient, pour toutes ces raisons souvent plus médical avec moins de revascularisation chez les femmes. Ce qui n’est pourtant pas le cas de l’étude suivante.

Une autre étude, publiée par l'Université Technique de Muniche cette fois-ci, faisait le même constat, mais pointait du doigt le fait que la gent féminine avait plus de chance de développer des maladies coronaires diffuses que des infractus du myocarde, plus courants chez les hommes. Elles seraient victimes de ces attaques plus tard et avec des symptomes différents ou moins visibles. S'agit-il selon vous de problèmes biologiques ou de problèmes psycho-sociaux ?

Dans cette étude les patients ont été rétrospectivement appariés pour essayer de gommer les différences précédemment décrites. Et pourtant  bien que les patienttes soient comparables en âge et facteurs de risque que les hommes et bien que le nombre de revascularisations soit comparable, il apparait un pronostic plus grave, avec plus de décès chez les femmes que chez les hommes au cours de la première année de suivi. Mais cette différence est gommée à 5 ans, ce qui atteste de l’équivalence  des traitements au long cours de prévention secondaire.

Plusieurs explications sont possibles : d’abord méthodologiques. En effet il s’agit d’études rétrospectives sur des cohortes de patients dont les objectifs de suivi étaient très différents. Cela peut introduire des biais importants . Ainsi près de 20% des femmes n’ont pas pu être appariées . Quels auraient été les résultats si elles avaient pu êtres incluses dans l’étude? Une autre explication pourrait être d’une plus grande gravité des lésions chez une partie significative des patientes décédées la première année, mais non significative sur les cinq années ( biais statistique) 

Quelles sont les améliorations que vous préconiseriez ou qu'il vous semble intéressant d'étudier pour combler les inégalités sexuelles face aux risques cardiaques ?

Le plus important dans  la prise en charge du syndrome coronarien aigu  est la rapidité et la qualité du diagnostic initial pour que les patient(e)s soient adressés(e)s le plus vite possible au centre de cardiologie interventionnelle. Le recours au 15 doit être systématique pour adresser si nécessaire un SMUR sans passer par les urgences hospitalières ni surtout  par une consultation  de ville  qu’elle soit effectuée par un cardiologue ou par un généraliste. En France à ce jour moins de 50% des SCA ont recours au 15 

Bien sur la difficulté est encore plus grande quand les symptômes sont trompeurs. Le tout c’est d’y penser et de faire au plus vite un ECG et le bilan biologique diagnostique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 09/01/2018 - 15:34
ben
pour une fois que c'est dans ce sens la