En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 42 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 5 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 6 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 6 heures 32 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 8 heures 48 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 9 heures 50 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 10 heures 16 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 11 heures 8 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 11 heures 22 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 11 heures 35 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 4 heures 26 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 5 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 6 heures 28 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 8 heures 16 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 9 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 9 heures 58 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 10 heures 31 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 11 heures 16 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 11 heures 24 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 11 heures 42 min
© REUTERS/David Mdzinarishvili
© REUTERS/David Mdzinarishvili
Natalité

Démographie : ces nations européennes qui rétrécissent comme peau de chagrin (et oui, il y a bien pire que l’Europe de l’Ouest...)

Publié le 12 janvier 2018
Plusieurs Etats européens voient leur population décliner depuis une vingtaine d'années à cause d'une faible natalité et de l'immigration des jeunes de l'Est vers l'Ouest.
Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Plusieurs Etats européens voient leur population décliner depuis une vingtaine d'années à cause d'une faible natalité et de l'immigration des jeunes de l'Est vers l'Ouest.

Atlantico : Selon un article publié par Politico, la Lettonie serait une nation connaissant un  processus de "disparition, suite à chute de 20% de sa population entre 2000 et 2015. Quels sont les autres Etats européens connaissant la même infortune ? Quelles en sont les causes et les mécanismes ? Faut-il parler de "disparition des nations" ? 

Laurent Chalard : Plusieurs Etats européens, principalement situés en Europe orientale, voient leur population diminuer plus ou moins fortement depuis une vingtaine d’années. Deux principaux grands ensembles géographiques sont concernés. Le premier comprend des pays de l’ex-Urss, dont, outre la Lettonie, deux autres d’entre eux connaissent aussi un très fort déclin démographique : la Lituanie, pays voisin, et l’Ukraine, qui a perdu près de 8 millions d’habitants depuis son maximum de 1993 (près de 10 millions en incluant la Crimée devenue russe en 2014). La population diminue aussi, mais moins fortement, en Estonie et en Moldavie. Le déclin démographique touche un second grand ensemble géographique, les Balkans au sens large, c’est-à-dire la Roumanie, la Bulgarie, la Hongrie (qui n’est pas balkanique), la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, la Serbie, l’Albanie et, plus récemment, la Grèce. Enfin, le Portugal a rejoint récemment le club des Etats se vidant.

La démographie déclinante s’explique, en règle générale, par une évolution défavorable des deux facteurs d’évolution de la population d’un territoire, c’est-à-dire la combinaison d’un déficit naturel et migratoire. Le premier est la conséquence d’une fécondité très abaissée, très largement inférieure au seuil de remplacement des générations, d’où un nombre de naissances moindre que de décès. Par exemple, en Bosnie-Herzégovine, l’indice de fécondité est inférieur à 1,3 enfant par femme, l’un des plus faibles du continent. Le second facteur est le produit d’une émigration massive des jeunes actifs vers l’Europe de l’ouest, où les salaires sont sensiblement plus élevés et les conditions de vie meilleures. Par exemple, environ un tiers des albanais ont quitté le pays depuis 1990.

Le terme de disparition des « nations » est exagéré. Ce n’est pas parce que la population d’un pays diminue qu’elle va disparaître. Pour cela, il faudrait que le niveau de départ soit très bas et que les facteurs défavorables d’évolution démographique le demeurent pendant plus d’un siècle. La question peut éventuellement se poser pour un Etat faiblement peuplé comme la Lettonie, qui a rarement été indépendante au cours de l’histoire, mais pas pour l’Ukraine (sous réserve qu’il existe réellement une « nation » ukrainienne », ce qui est une autre question…) ou la Roumanie ! Par contre, il est indéniable que ces Etats sont affaiblis par leurs mauvaises performances démographiques.

Dans un tweet répondant à ce sujet, l'économiste américain Branko Milanovic déclare "L'ironie est que les nations baltes ont survécu à l'occupation soviétique, mais pourraient ne pas survivre à leur appartenance à l'UE". En quoi ce processus est-il inhérent à l'UE ?

L’une des conséquences de l’extension de l’Union Européenne à l’Europe Orientale a été l’émergence d’un processus de « Mexicanisation » de cette partie de l’Europe par l’ouest du continent, qui s’en sert de réservoir en main d’œuvre bon marché, comme le font les Etats-Unis avec les mexicains. Il s’en suit que plutôt que de travailler au développement de leur pays, de nombreux jeunes actifs cèdent aux sirènes de la facilité et préfèrent émigrer vers l’Europe de l’Ouest, qui offre des salaires plus élevés, d’autant que certains Etats de l’Ouest manquant de main d’œuvre les accueillent à bras ouvert, dont l’Allemagne.

Quelles sont les conséquences politiques pour ces nations en "déclin" démographique ? Ne peut-on pas voir une forme de "durcissement" politique de ces nations dans leur rapport à l'UE ? 

La principale conséquence politique du déclin démographique de certains Etats de l’Europe orientale est la baisse de leur poids dans les décisions d’une Union Européenne dominée par les grands Etats d’Europe de l’Ouest, l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni (jusqu’au Brexit), et l’Italie. Ces Etats se dépeuplant ont de moins en moins voix au chapitre, d’autant que le processus d’élargissement a multiplié le nombre d’Etats faiblement peuplés. Parallèlement, concernant les Etats de l’ex-URSS et ses anciens satellites, leur faible démographie les fragilise par rapport à une Russie résurgente, qui, même si sa situation démographique n’est guère brillante (sa population stagne ces dernières années), apparaît cependant comme un « ogre » en comparaison. Par exemple, la Lettonie pourrait être conquise en quelques jours par l’armée russe.

Il n’est pas sûr que ces tendances démographiques défavorables conduisent à un durcissement politique vis-à-vis de l’Union Européenne des pays concernés, étant donné les bénéfices économiques évidents qu’ils ont retiré de leur adhésion à l’Union et la « peur-panique » qu’ils ont des velléités d’expansion de l’ogre russe, que seule leur appartenance à l’Union (et, plus qu’accessoirement, à l’OTAN pour certains d’entre eux) leur permet d’espérer contrecarrer.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 10/01/2018 - 11:04
« L’Europe périphérique »!
Decidemment, chaque demi-siècle, l’Allemagne a le don de foutre le bordel en Europe...avant de réaliser le marché unique, a-t-on mesuré la perte humaine qu’il signifirait pour des pays introduits aux forceps dans un « espace économique non optimal »?...ben, non! Car les socialos de l’époque croyaient bêtement que tout ça s’uniformiserait, après...ces inconscients n’avaient pas prévu ces diffusions mortelles de peuples dues à la plus faible osmolarité de l’Allemagne...encore raté!
philippe de commynes
- 10/01/2018 - 10:33
correction
avec participation financière
philippe de commynes
- 10/01/2018 - 10:31
Deux exceptions
ou la natalité remonte, la hongrie, avec un dispositif d'accession à la propriété pour les couples ayant au moins trois enfants (amis avec participation financière minimale des familles, de telle sorte que dans les faits on évite de subventionner la natalité rom), et la pologne, allocation de 200 zlotys/120 euros à partir du 2ème enfant. Le tout avec des dirigeants populistes qui font aussi avoir à leurs pays les finances les plus saines.