En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Où l’on apprend qu’Emmanuel Macron est le porte–parole de Sibeth Ndiaye…

02.

Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ?

03.

Mais qu’est-ce que le Boogaloo auquel aspirent nombre d’émeutiers américains ?

04.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

05.

Après le conflit israélo-palestinien la France importe les tensions raciales américaines

06.

Il y a un Covid-19 de gauche et un Covid-19 de droite ! Nous devons cette immense découverte à un épidémiologue, hélas encore peu connu, du nom de François Ruffin

07.

Mort de George Floyd : l’anti-racisme, combat nécessaire mais explication radicalement insuffisante de la situation américaine

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

04.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

05.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Nouvelle requête
Affaire Adama Traoré : une contre-expertise indépendante a été demandée par sa famille
il y a 17 min 32 sec
pépite vidéo > Europe
Anniversaire
Il y a 67 ans, la reine Elizabeth II était couronnée
il y a 1 heure 14 min
décryptage > Economie
Conséquences du Covid-19

De l’inutilité des prédictions économiques actuelles

il y a 2 heures 57 min
décryptage > Politique
Enfin la vérité

Il y a un Covid-19 de gauche et un Covid-19 de droite ! Nous devons cette immense découverte à un épidémiologue, hélas encore peu connu, du nom de François Ruffin

il y a 3 heures 32 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Après le Coronavirus, les criquets ?

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Santé
Symptômes persistants ?

Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ?

il y a 4 heures 33 min
décryptage > International
Alt-right

Mais qu’est-ce que le Boogaloo auquel aspirent nombre d’émeutiers américains ?

il y a 5 heures 16 min
décryptage > International
Emeutes

Mort de George Floyd : l’anti-racisme, combat nécessaire mais explication radicalement insuffisante de la situation américaine

il y a 5 heures 32 min
light > Insolite
Concentration
La ville japonaise de Yamato souhaite interdire l’utilisation des smartphones en marchant
il y a 17 heures 40 min
pépites > Santé
Bien-être psychologique
Ehpad : les conditions de visites vont être à nouveau assouplies dès le vendredi 5 juin
il y a 19 heures 37 min
pépite vidéo > International
Loi et ordre
Emeutes après la mort de George Floyd : Donald Trump se rend à l’église vandalisée de Washington
il y a 43 min 51 sec
décryptage > Santé
Organisation dynamique

L’obésité de notre système de santé face à l’agilité de ses acteurs

il y a 2 heures 31 min
décryptage > International
Parti de la loi et de l'ordre

Une tragédie américaine

il y a 3 heures 13 min
décryptage > Politique
Bas les masques

Où l’on apprend qu’Emmanuel Macron est le porte–parole de Sibeth Ndiaye…

il y a 3 heures 40 min
décryptage > Société
Impact du confinement

Pourquoi les couples et les célibataires ont des styles de vie encore plus différents post-Coronavirus

il y a 4 heures 11 min
décryptage > Société
Similitudes ?

Après le conflit israélo-palestinien la France importe les tensions raciales américaines

il y a 4 heures 53 min
décryptage > Politique
Stratégie risquée ?

Alliance LREM / LR : le baiser de la mort... mais pour qui ?

il y a 5 heures 25 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Automobile, aéronautique, tourisme : tous ces secteurs menacés l’étaient bien avant la catastrophe sanitaire

il y a 5 heures 54 min
pépites > Economie
Impact économique
Déconfinement : la crainte du chômage est désormais plus forte que celle du Covid-19 chez les Français
il y a 18 heures 13 min
pépites > Politique
Cavalier seul
Elections municipales : Cédric Villani maintient sa candidature pour le second tour à Paris
il y a 20 heures 1 min
© Reuters
© Reuters
Thérapie

Un jeu vidéo pour traiter les troubles de l’attention ? Ça se tente

Publié le 20 décembre 2017
Akili Interactive Labs, une entreprise américaine spécialisée dans la thérapie digitale, a développé un jeu-vidéo permettant à de jeunes enfants atteints de troubles de l'attention de travailler leur concentration.
Antoine Tanet est neuropsychologue au service Psychiatrie à la Pitié-Salpêtrière, doctorant dans le laboratoire ISIR (Cnrs-Paris VI). Il exerce aussi en libéral à Tours.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Tanet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Tanet est neuropsychologue au service Psychiatrie à la Pitié-Salpêtrière, doctorant dans le laboratoire ISIR (Cnrs-Paris VI). Il exerce aussi en libéral à Tours.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Akili Interactive Labs, une entreprise américaine spécialisée dans la thérapie digitale, a développé un jeu-vidéo permettant à de jeunes enfants atteints de troubles de l'attention de travailler leur concentration.

Atlantico :  Akili Interactive Labs, une entreprise américaine spécialisée dans la thérapie digitale a développé un jeu-vidéo permettant à de jeunes enfants atteints de troubles de l'attention de travailler leur concentration. Ce genre d'initiative s'est beaucoup développé aujourd'hui ? Comment-est ce que cela fonctionne ?

Antoine Tanet : Je crois qu'il y a deux principes : le premier qui est théorique est de faire un entrainement à une tâche par un jeu. C'est ce qu'on appelle le serious game, qui se développe de plus en plus, s'appuyant sur une présentation ludique où l'on cumule à la fois un environnement virtuel, plus souvent un avatar et qui propose un jeu demandant de retenir des informations ou prendre des décisions, et à manipuler toutes ces données dans votre tête. Ce sont des tâches qui font appel à l'attention qu'à ce qu'on appelle les fonctions exécutives en cognition. C'est-à-dire tout ce qui est le processus de pensée de plus haut niveau. Ces jeux fonctionnent en série, avec des points et donc une démarche stratégique et ludique derrière qui est assez écologique au sens premier du terme, c'est-à-dire qu'on met en place des jeux qui ont des formats de jeux et qui derrière sont contrôlés pour savoir ce qui a été entrainé.

Un deuxième aspect est le support technique. Jusqu'ici on faisait ces jeux sur ordinateur, mais désormais, comme le montre le cas d'Akili, on passe aussi par la tablette, ce qui n'est pas rien ni secondaire. Le fait de proposer un support qui est le plus agréable possible même dans son format participe au plaisir que peut avoir un individu ou un enfant à travailler. Or l'attention chez l'enfant, et il s'agit d'un fait sur lequel on progresse de plus en plus scientifiquement, se développe par le jeu. Et ce dès la petite enfance. L'attention se développe beaucoup pendant toute l'enfance jusqu'à l'adolescence et surtout par le jeu et le plaisir. Plus le format ressemble à un vrai jeu, plus le support est agréable et plus on a de chance que cela marche.

Il y a un paradoxe cependant : on sait que les enfants sont de plus en plus déconcentrés par l'usage fréquent et excessif des écrans, en particulier les portables et les tablettes. N'est-il pas contreproductif de passer encore par un écran pour "soigner" les problèmes de concentration ? Où s'agit-il au contraire de traiter le mal par le mal ?

Il est bon de rappeler trois points.

Premièrement, il faut bien voir que l'on parle d'enfants ayant déjà un trouble de l'attention. On ne parle pas d'un enfant lambda. On ne considère pas la même manière d'aborder l'utilisation d'un support s'il s'agit de l'un ou de l'autre.

Ensuite, il faut ensuite bien sûr prendre en compte la question de l'âge : plus on est jeune, plus la toxicité de l'écran est forte et donc moins le logiciel est adapté. On ne peut pas proposer un logiciel d'attention ou un jeu d'attention à un enfant de deux ans aujourd'hui. Cela n'existe pas.

Enfin, le type d'attention que vous aller développer est focal. Il ne faut pas oublier que les processus attentionnels sont multiples, et personne ne considère qu'on les a aujourd'hui bien définis. Il existe une attention au sens général qui est un processus contrôlé d'attention, mais aussi la détection, c'est-à-dire la capacité à percevoir un élément extrêmement rapidement. Les jeux-vidéos développent un certain type d'attention.

Et quand on dit que les écrans brouillent l'attention des enfants, c'est une question plus complexe qui passe par l'âge et par l'état d'apprentissage, à commencer par celui des formes et des textures. Quand l'apprentissage premier ne se fait pas dans un environnement réel, il y a de nombreuses techniques qui s'élaborent mal et qui vont avoir des répercutions sur l'attention. L'écran est un support qui fatigue, tout comme la lecture. Une activité visuelle est physiologiquement éprouvant, mais permet aussi de développer des facultés d'attention et de détection. Il faut donc bien s'attacher à la spécificité de l'enfant.

Un support numérique développe l'attention focale, comme l'ont montré de nombreuses études sur l'autisme ou les troubles de l'attention. Il y a une vraie vertu à l'emploi du numérique. C'est une question de temps et de diversité cognitive.

Akili Interactive envisage un passage au médical. Pensez-vous qu'on est prêt à intégrer ce genre de logiciel à des processus médicaux classiques aujourd'hui pour soigner les troubles de l'attention ?

C'est beaucoup plus délicat. Aujourd'hui, il y a beaucoup de démarches commerciales, menées par nombre d'entreprises privées qui développent des outils en neurofeedback ou en braintraining. Ils vont montrer que cela marche, mais sur des études qui d'un point de vue expérimental ne sont pas forcément démonstratives. Si on voulait montrer que cela marche sur les enfants, il faudrait montrer que cela marche sur 300 enfants, et que 300 autres enfants qui ont suivi un processus ordinaire ont une moins bonne amélioration. Les études en question ne suivent pas ce processus-là, d'où l'incertitude.

Il n'y a pas très longtemps, un papier écrit par François Villemonteix dans la Revue neuropsychiatrie de l'enfance a fait une revue de la littérature sur ces processus montrait qu'il n'y a pas aujourd'hui d'effet avéré sur l'attention. Une expérience très intéressante prenait un groupe d'individu et lui déclarait qu'on allait augmenter son QI et un autre à qui on dit qu'on va faire une série d'exercices. On leur fait faire la même chose, puis on leur fait passer une évaluation intellectuelle. On s'aperçoit que le groupe à qui on a dit qu'ils travaillaient leur QI a 10 points de plus que les autres. Il y a un effet placebo indéniable. Il faut donc aujourd'hui prouver que le processus que l'on met en place est supérieur à l'effet placebo.

Aujourd'hui, la seule chose qui a un effet supérieur à peu près supérieur à un effet placebo est la molécule, le fameux psychostimulant qui est très décrié car il a de réels effets secondaires. Donc si on peut avancer dans la démarche de prise en charge en montrant que les techniques par logiciels et supports tablette ont un effet sur l'attention, tout le monde s'en saisirait. On est à la recherche d'alternative non-médicamenteuse. Mais aujourd'hui encore, ce n'est pas avéré.73

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Où l’on apprend qu’Emmanuel Macron est le porte–parole de Sibeth Ndiaye…

02.

Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ?

03.

Mais qu’est-ce que le Boogaloo auquel aspirent nombre d’émeutiers américains ?

04.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

05.

Après le conflit israélo-palestinien la France importe les tensions raciales américaines

06.

Il y a un Covid-19 de gauche et un Covid-19 de droite ! Nous devons cette immense découverte à un épidémiologue, hélas encore peu connu, du nom de François Ruffin

07.

Mort de George Floyd : l’anti-racisme, combat nécessaire mais explication radicalement insuffisante de la situation américaine

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

04.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

05.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires