En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio

02.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

03.

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français

06.

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

07.

Coronavirus : et si une seconde vague arrive en France, serons-nous capables de la repérer et de réagir à temps ?

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 13 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 13 heures 52 min
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 14 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Bureau des légendes" de Éric Rochant : Mille sabords, quelle série !

il y a 15 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert : un roman noir publié en 1947, réédité en 2020 : l'Épuration trop "pure et dure"...

il y a 15 heures 43 min
pépites > France
Constat radical
Un groupe de sénateurs pointe la propagation de l'islam politique
il y a 17 heures 12 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français
il y a 18 heures 30 min
décryptage > France
Le retour du débat

Retraites : ce qu’il faut comprendre entre les lignes des déclarations sibyllines de Jean Castex

il y a 19 heures 9 min
décryptage > International
Bibi dans l'impasse

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

il y a 19 heures 43 min
décryptage > Style de vie
Bien Manger pour bien bouger

Que manger avant, pendant et après un entraînement ?

il y a 20 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 13 heures 38 min
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 14 heures 26 min
pépites > France
Ça vole haut
Greenpeace déploie une banderole sur la grue de Notre-Dame pour alerter de l'inaction climatique du président
il y a 15 heures 10 min
pépites > Santé
Accord nocturne
Ségur de la santé : un projet d'accord trouvé dans la nuit
il y a 15 heures 32 min
pépite vidéo > International
Retour en arrière
À Melbourne, le confinement fait son grand retour
il y a 16 heures 57 min
décryptage > Justice
Reforme en marche forcée

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

il y a 18 heures 13 min
décryptage > France
Sécu d'État

Sécurité sociale : les tenants du tout-Etat gagnent du terrain

il y a 18 heures 48 min
décryptage > France
En cas de malheur

Coronavirus : et si une seconde vague arrive en France, serons-nous capables de la repérer et de réagir à temps ?

il y a 19 heures 33 min
décryptage > Culture
L'art scandale

Monde de l’art : les scandales aussi ont leurs maitres

il y a 19 heures 54 min
décryptage > International
Atlantico Business

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

il y a 20 heures 45 min
© Reuters
© Reuters
Internet

La grande muraille digitale de Chine est en train de se refermer sur le web chinois

Publié le 02 octobre 2017
Après l'interdiction des VPN, le gouvernement chinois resserre encore l'étau autour du cyberespace dans le pays. Dès le 8 octobre, les créateurs et modérateurs de groupes, pages de discussion sur les réseaux sociaux pourront être tenu responsables pénalement des contenus qui seront publiés, discutés.
Rayna Stamboliyska
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Experte en gestion des risques et des crises, Rayna Stamboliyska travaille avec des entreprises et organisations internationales pour les aider dans leur développement. Son travail et parcours sont intimement liés au numérique, ses enjeux et sa...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après l'interdiction des VPN, le gouvernement chinois resserre encore l'étau autour du cyberespace dans le pays. Dès le 8 octobre, les créateurs et modérateurs de groupes, pages de discussion sur les réseaux sociaux pourront être tenu responsables pénalement des contenus qui seront publiés, discutés.

Atlantico : Est-ce que le contrôle complet du cyberespace chinois est un objectif envisageable et atteignable pour le gouvernement ?

Rayna Stamboliyska : Pour comprendre l'évolution probable de ces mesures, il faut d'abord comprendre le contexte chinois en la matière.

Le cloisonnement de l'Internet chinois commence dès 1996 avec les premières mesures et s'installe en 1998, lorsque le  Ministère de la sécurité publique inaugure le projet Bouclier doré. Ce dernier est ce que l'on nomme aujourd'hui le Grand Pare-feu chinois, un jeu de mots subversif autour de la Grande muraille. L'objectif du dispositif est d'avoir un filtre, opérant ainsi une sélection de contenu et bloquant l'entrée sur le réseau national de tout ce qui est considéré sensible politiquement.

Le Grand Pare-feu chinois a donc commencé par bloquer les adresses IP et les noms de domaines, puis c'était le tour du blocage par mots-clés. Je m'avance peut-être, mais c'est cet ensemble de restrictions qui a apporté les VPN au grand public. Un VPN permet de faire passer votre trafic Internet dans une sorte de tunnel et permet par ex. d'avoir accès à votre intranet d'entreprise de chez vous lorsque vous télétravaillez. Effectivement, les VPN étaient surtout utilisés par les grandes entreprises pour s'assurer que le trafic Internet de leurs employés est protégé et ne risque pas l'interception par un acteur malveillant. Bien sûr, le Grand Pare-feu chinois s'est adapté à cette tactique aussi et a commencé à bloquer les VPN...

L'escalade a continué mais la bataille est techniquement gagnée. C'est pourquoi nous assistons à cette avalanche législative dont la loi à laquelle vous faites référence s'ajoute. Il s'agit ainsi de criminaliser des usages et de rendre légalement responsables les fournisseurs de services Internet et applicatifs au sens large.

Quels enjeux politiques (rôle des dénonciations de corruption etc.) ?

Les enjeux politiques sont clairs : contrôler le contenu qui est disponible à la consommation par l'internaute sur le territoire national chinois. Lors d'un récent sommet du Parti communiste chinois, la notion de "sécurité idéologique" est amplement discutée comme objectif principal. Et cette "sécurité" implique la main-mise sur les opérations de toutes sortes d'entreprises, locales et internationales avec une représentation légale en Chine, publiques aussi bien que privées. Celles-ci ne se limitent pas les fournisseurs d'accès Internet, mais touchent plein de startups. 

La nouvelle loi qui vient d'entrer en vigueur exige l'abandon total de l'anonymat individuel et renforce la responsabilité légale des entreprises, lesquelles deviennent pénalement responsables pour les agissements de leurs clients. On se assiste ainsi à une extension du Grand Pare-feu : il n'est plus seulement à niveau national, mais emmure aussi les individus.

Des entreprises comme Apple se sont inclinées devant les exigences du gouvernement (antithèse du positionnement de Google) / quel risque pour une propagation de mécanisme de censure dans d'autres pays "autoritaires" ?

Il n'y a pas qu'Apple, il y a aussi Amazon... Le problème est que, comme je le disais, le Parti contrôle tout ou presque ayant trait à Internet. Ainsi par ex., les développeurs sont obligés d'obtenir des licences préalablement à tout travail de création d'applications.

Quant au risque de propagation, il ne faut pas se leurrer : ce genre de contrôle, probablement en moindre mesure ou en tout cas, différemment, existe déjà ailleurs. Les monarchies du Golfe, l'Iran, etc. ne sont pas spécialement permissifs non plus. Comme je le disais plus haut, ces contrôles sont le résultat d'années d'efforts répressifs. J'imagine que beaucoup souhaitent aller en ce sens mais il faut également une rigueur et une main de fer qu'heureusement peu semblent maintenir sur le long terme et avec suffisamment de discernement et d'anticipation.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires