En direct
Best of
Best of du 5 au 11 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Mais quelle température faisait-il vraiment pendant le dernier âge glaciaire ? Nous connaissons désormais la réponse

05.

Il aime le "jeune Adolf", Goebbels et Auschwitz. Et comme c'est du rap…

06.

Révoltant ? Bridgestone, la dissolution du macronisme et les dangers du volontarisme politique mal ciblé

07.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

01.

L’inquiétant système chinois de notation sociale qui menace le monde

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Beatrice Dalle & Anthony Delon épousent des jeunesses; Julie Gayet & Francois H. s’engueulent en regardant le foot; Angelina veut pourrir la vie de Brad Pitt, Jade Hallyday commence à pourrir celle de sa mère; Yannick Noah fait ses besoins dehors

05.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

06.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Nous avons tué Dieu. Et un autre a pris sa place : jeune, vigoureux, conquérant.

03.

COVID-19 : y-a-t-il encore un pilote dans l’avion gouvernemental ?

04.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

05.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

06.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

ça vient d'être publié
light > Culture
Star du doublage et comédien inoubliable
L'acteur Roger Carel est mort à l'âge de 93 ans
il y a 2 heures 13 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le cocorico trahit le coq gaulois et quand le pilote démêle ses fuseaux : c’est l’actualité des montres
il y a 4 heures 54 min
light > Science
Moby Dick
Protéger les baleines d'un risque de collision en écoutant leurs chants
il y a 7 heures 16 min
décryptage > Economie
Repenser l'économie

Plan de relance : l’argent ne fait pas le changement

il y a 7 heures 48 min
décryptage > Religion
Ite missa est

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

il y a 8 heures 23 min
décryptage > Science
Grrrrr

Mais quelle température faisait-il vraiment pendant le dernier âge glaciaire ? Nous connaissons désormais la réponse

il y a 8 heures 45 min
décryptage > Politique
Socle électoral

LFI / EELV-PS : qui a vraiment le vent en poupe pour 2022 ?

il y a 9 heures 4 min
décryptage > Santé
Lutte contre le coronavirus

Covid-19 : affinement bienvenu de la stratégie gouvernementale, même défauts opérationnels majeurs

il y a 9 heures 35 min
pépites > Santé
Luttre contre le coronavirus
Covid-19 : Olivier Véran a détaillé la nouvelle stratégie du gouvernement
il y a 23 heures 34 min
pépites > Terrorisme
ONG Acted
Niger : l'Etat islamique revendique l'assassinat des six humanitaires français et de deux Nigériens
il y a 1 jour 38 min
pépites > Justice
Affaire des "écoutes"
Parquet national financier : Eric Dupond-Moretti cible trois magistrats et demande une enquête administrative
il y a 2 heures 40 min
décryptage > Politique
Nominations

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

il y a 7 heures 4 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan
il y a 7 heures 18 min
pépite vidéo > International
Reconfinement
Coronavirus : Israël entre dans une nouvelle phase de confinement ce vendredi
il y a 8 heures 6 min
décryptage > Economie
Crise sociale

Révoltant ? Bridgestone, la dissolution du macronisme et les dangers du volontarisme politique mal ciblé

il y a 8 heures 37 min
pépites > Economie
Chrysanthèmes
2.000 fleuristes ont fermé définitivement leur magasin depuis le début de la crise sanitaire
il y a 8 heures 53 min
décryptage > Politique
Faillite en vue ?

Alerte aux finances : le RN, un parti à la dérive

il y a 9 heures 21 min
Piqure
Le frelon asiatique envahit la Bretagne
il y a 10 heures 11 min
light > Media
Présentatrice du "13 heures" de France 2
Marie-Sophie Lacarrau va officiellement remplacer Jean-Pierre Pernaut au JT de 13h sur TF1
il y a 1 jour 2 min
pépites > Histoire
Education
Deux tiers des jeunes Américains ignorent l'existence de la Shoah
il y a 1 jour 1 heure
© wikipedia.org
© wikipedia.org
Sales bêtes

Ce que vous devriez savoir sur les tiques avant d'aller vous promener

Publié le 14 août 2017
Reconnues comme porteuses de maladies, les tiques sont des petites bêtes qui ne vous veulent pas du bien. Avant d'en croiser une lors d'une balade, de vous faire sauter dessus et -presque- vider de votre sang, la lecture de cet article pourrait ne pas être une si mauvaise idée.
Stéphane Gayet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Gayet est médecin des hôpitaux au CHU (Hôpitaux universitaires) de Strasbourg, chargé d'enseignement à l'Université de Strasbourg et conférencier. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Reconnues comme porteuses de maladies, les tiques sont des petites bêtes qui ne vous veulent pas du bien. Avant d'en croiser une lors d'une balade, de vous faire sauter dessus et -presque- vider de votre sang, la lecture de cet article pourrait ne pas être une si mauvaise idée.

Atlantico : Que sont exactement les tiques ?

Stéphane Gayet : Les tiques ne sont pas des Insectes, mais des Arachnides. L’embranchement des Arthropodes comprend la classe des Insectes (3 paires de pattes), celle des Crustacés et celle des Arachnides (4 paires de pattes). La classe des Arachnides comprend l’ordre des Scorpions, celui des Araignées et celui des Acariens. Parmi les Acariens, on trouve, des plus petits aux plus gros : les acariens domestiques (moins de 0,1 mm) qui sont omniprésents dans nos intérieurs (literie, fauteuils, canapés, tapis, moquettes…) et sont en cause dans l’allergie à la poussière de maison ; les acariens de la peau (0,2 mm) qui parasitent nos follicules pileux ; les sarcoptes (0,3 mm) qui sont les agents de la gale humaine et de la gale animale ; les aoûtats (1,5 mm) qui sont en cause dans des rougeurs douloureuses après contact avec de l’herbe en été ; les tiques (3 mm). On le voit, les tiques font partie des acariens les plus gros ; elles sont visibles à l’œil nu (taille d’une tête d’épingle quand elles sont à jeun). Leur couleur est brun-noir.

Les tiques parasitent tous les animaux sauvages (rongeurs, gros mammifères, oiseaux) et domestiques (chiens, chats, chevaux), ainsi que l’Homme. Ce sont des parasites hématophages, c’est-à-dire qui se nourrissent du sang de leurs victimes. Le cycle de la tique est le suivant : l'œuf donne naissance à une larve qui effectue son premier repas, puis se métamorphose en nymphe qui effectue son deuxième repas, puis se métamorphose en adulte qui effectue son troisième repas, puis s'accouple ; la femelle pond de l'ordre de 3000 œufs en 24 heures. Ainsi, au cours de son cycle, une tique se nourrit plusieurs fois sur plusieurs hôtes avant de se reproduire. Il s’en suit que les tiques –en parasitant successivement plusieurs individus– sont capables de véhiculer et transmettre des microorganismes (bactéries, virus), agents de maladies qui peuvent être graves (question 4).

Lorsqu’elle est gorgée de sang, la tique se laisse tomber de son hôte jusqu’au sol et y reste le temps de digérer. Il ne s’agit donc pas d’un parasite permanent, à la différence de la puce. Elle se nourrit de façon intermittente et on le comprend compte-tenu du volume de ses repas.

Où et quand peut-on rencontrer des tiques ?

Les tiques sont présentes sur tout le territoire français. Elles sont plus fréquentes dans le Grand Est. Si l’on considère les ante-régions, les plus touchées sont l'Alsace, la Lorraine, le Limousin, la Basse-Normandie et la Haute-Normandie, l'Ile-de-France et l'Auvergne. Les tiques préfèrent les zones humides et ombragées, les buissons, les hautes herbes et les forêts. Le printemps et l’automne représentent les deux périodes les plus favorables ; mais les tiques peuvent se développer dès l’instant où les températures sont tempérées. La grande chaleur leur est en effet défavorable, c’est pourquoi leur répartition géographique est limitée. Le mois d’août 2017 n’est pas très chaud et il leur est donc favorable.

Depuis quelques années, on constate, en particulier en France, une fréquence élevée de tiques. Est-ce dû au fait que l’on y est très sensibilisé et qu’on les recherche et les étudie très activement ?

Comment se déroule le contact entre une tique et l’homme ?

Quand une tique est à jeun et qu’elle doit se nourrir, elle grimpe sur la végétation basse (en général, elle ne va guère plus haut que 1,50 m : les hautes herbes, fougères, buissons et les arbustes sont des supports idoines) et se poste à l’affût dans l’attente d’une victime. Elle détecte la chaleur de l’animal ou de l’homme et se laisse tomber sur sa cible animale (petits rongeurs, bovins, ovins, chevaux, chiens ; chats peu souvent) ou humaine qui vient la frôler. Ensuite, elle parcourt la peau à la recherche d’une région favorable, puis s’y accroche en enfonçant son rostre et commence à sucer le sang. Plus la tique reste accrochée longtemps, plus elle devient grosse car elle a ainsi le temps de se gorger de sang. Elle peut remplir son tube digestif de sang jusqu’à être dilatée à l’extrême.

Le rostre est une pièce buccale allongée, qui perfore la peau et aspire le sang. Etant donné qu’il s’agit d’une pièce buccale et que la tique peut rester des heures en place jusqu’à être gorgée de sang, la règle a longtemps été d’utiliser le mot morsure et non le mot piqûre pour parler du parasitisme cutané des tiques. Cela pour faire la différence avec les piqûres de guêpe, d’abeille, de scorpion… Mais dans ce cas, on devrait à plus forte raison parler de morsure pour les phlébotomes, ces petits moucherons qui dilacèrent la peau et les veines (d’où leur nom). Et comment qualifier le contact des moustiques avec la peau de l’homme ? Il a été finalement décidé, il y a quelques années, d’admettre le terme piqûre pour les tiques ; on peut donc aujourd’hui utiliser l’un comme l’autre, parler de piqûre de tique n’est plus une impropriété.

Il faut noter un point important : la morsure ou piqûre de tique est indolore ; on ne sent absolument rien. Ce caractère indolore contribue au danger de ces parasites qui nous agressent de façon plus que discrète, vraiment subreptice (question 5).

Quels sont les risques pour la santé ?

1. La borréliose de Lyme est la plus fréquente des maladies dont l’agent infectieux est transmis par les tiques en Europe et en Amérique du Nord. L’agent responsable est une bactérie appartenant au complexe Borrelia burgdoferi. Le nombre de cas varie selon les années, les saisons et les régions. Il est fonction de l’activité et du taux d’infection des tiques. En Europe, la bactérie est transmise essentiellement par une tique qui appartient au genre Ixodes : Ixodes ricinus.

On pourra trouver ici un développement sur la maladie de Lyme : http://www.atlantico.fr/node/2956157

Les formes dangereuses sont la nymphe de la tique et l’adulte. Le taux d’infection des nymphes est plus particulièrement élevé en Alsace, ainsi qu’en Auvergne et d’une façon moindre au Limousin.

La maladie de Lyme atteint également les animaux, en particulier le chien qui peut souffrir des mêmes complications de la maladie que l’homme (articulaires, neurologiques, cardiaques…).

2. L’encéphalite à tique d’Europe centrale est heureusement beaucoup plus rare. En France, la situation n’est pas très bien connue : quelques cas sont diagnostiqués chaque année, essentiellement en Alsace, ou après un voyage à l’étranger. Les activités à risque sont les activités de loisir, dans les zones boisées humides (campeurs, randonneurs, ramasseurs de champignons, chasseurs…). Les pays les plus à risque en Europe géographique sont la Suisse et l’Autriche. On constate une progression de la maladie en direction de l’Europe du Nord et de l’Est. L’agent infectieux est un virus, proche de celui de la fièvre jaune et de celui de la dengue (flavivirus). Mais il existe depuis plusieurs années un vaccin efficace.

3. D’autres maladies infectieuses peuvent être consécutives à une inoculation par morsure de tique, telles que la fièvre Q (atteinte surtout pulmonaire) et les rickettsioses (maladies liées à de très petites bactéries intra-cellulaires, proches de l’agent de la fièvre Q, et provoquant notamment une éruption –« boutons »- fébrile). La liste des maladies pouvant être ainsi inoculées est en réalité longue, mais certaines ont une probabilité infime.

Comment se protéger des tiques ?

Les promenades notamment en forêt sont très bonnes pour la santé (concept de "sylvo ou sylva thérapie"), il ne faut surtout pas s’en priver. Il ne faut pas non plus tomber dans la phobie des tiques. Il s’agit de connaître les situations à risque et les mesures de protection à prendre.

Pour réduire le risque de morsure de tique, il est recommandé de porter des vêtements longs (couvrant les bras et les jambes) et fermés (fixer le bas de pantalon dans les chaussettes), d’appliquer des répulsifs contre les insectes sur la peau (bien que n’étant pas des insectes, les tiques leur sont sensibles) ou sur les vêtements, en respectant les contre-indications.

Au retour de la promenade, la piqûre de tique étant indolore, il faut systématiquement inspecter de façon minutieuse l’ensemble du corps pour détecter la présence éventuelle de tiques, et retirer la ou les tiques le plus rapidement possible. Plus la tique reste fixée longtemps sur la peau, et plus le risque de transmission de microorganismes augmente.

La tique peut se fixer dans toute région du corps. Mais elle préfère les zones chaudes et humides. La région de la cheville, le creux du genou, la racine de la cuisse, l’abdomen, le creux du coude, le dos, les aisselles, la nuque et le cuir chevelu figurent parmi les zones de morsure les plus fréquentes. Concernant plus particulièrement le cuir chevelu, il faut penser à renouveler la palpation après 24 heures, car la nymphe ou l’adulte sont si petits qu’ils peuvent échapper à une première palpation lorsqu’ils sont à jeun et donc minuscules.

Que faire en cas de morsure ou piqûre de tique ?

Une tique doit être enlevée au plus vite. Il faut pour cela utiliser un tire-tique ou une pince fine, à défaut les ongles. Quand on utilise un tire-tique, il convient de saisir la tête de la tique avec le tire tique et le tirer vers le haut en tournant (deux ou trois tours) comme lorsque l’on dévisse une vis. Si l’on ne dispose pas d’un tire-tique, on peut prendre une pince : saisir la tête de la tique avec le bout de la pince et enlever la tique en tirant vers le haut, mais sans tourner dans ce cas (on risquerait de blesser la peau).

Il est dangereux et fortement déconseillé d’employer un produit chimique tel que l’éther, l’essence, un détachant, etc. Ces produits provoquent le détachement de la tique, mais il est précédé d’une régurgitation très dangereuse. Lorsque la tique a été retirée, il faut vérifier qu’une partie du rostre n’est pas restée dans la peau, puis désinfecter le site de la morsure. Cette zone de morsure doit être surveillée attentivement pendant quatre semaines. Si une rougeur apparaissait à cet endroit, il serait nécessaire de consulter son médecin au plus vite. Seule une prise en charge médicale prompte et adaptée pourrait alors éviter l’évolution vers une maladie douloureuse et invalidante telle qu’une borréliose de Lyme compliquée.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 15/08/2017 - 21:00
Tiques
M. Gayet vous m'avez convaincu, je ne vais plus me promener dans les bois et les champs. D'autant qu'en plus des tiques il y a les aoûtats, les vipères , les araignées et même les loups, les ours... Quelle horreur.