En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

07.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Collaboration secrète avec la NSA : le scandale qui ébranle le Danemark (et devrait inquiéter l’Europe)

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 8 min 36 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

il y a 25 min 43 sec
décryptage > Politique
Déconfinement en 3 étapes

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

il y a 57 min 17 sec
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 12 heures 10 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 15 heures 12 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 16 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 18 heures 40 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 19 heures 13 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 20 heures 39 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 21 heures 15 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 14 min 48 sec
pépites > Economie
Tourisme
Emmanuel Macron l'annoncé hier soir, il n'y aura, sans doute, pas de ski pendant les fêtes de fin d'année
il y a 31 min 28 sec
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 11 heures 45 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 14 heures 47 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 15 heures 37 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 17 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 18 heures 55 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 19 heures 48 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 21 heures 5 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 21 heures 45 min
© YouTube
© YouTube
Bonnes feuilles

Comment repartir du bon pied après une rupture amoureuse

Publié le 30 juillet 2017
La rupture amoureuse est l'une des expériences les plus éprouvantes traversées dans une vie. Quelles sont les périodes critiques de la vie de couple qui rendent plus vulnérable à une séparation ? Comment repérer les signes avant-coureurs ? Extrait de "La rupture amoureuse" de Marcel Bernier et Marie-Hélène Simard aux Editions Eyrolles (2/2).
Marcel Bernier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marcel Bernier est psychologue clinicien.   
Voir la bio
Marie-Hélène Simard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie-Hélène Simard est psychologue clinicienne.   
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La rupture amoureuse est l'une des expériences les plus éprouvantes traversées dans une vie. Quelles sont les périodes critiques de la vie de couple qui rendent plus vulnérable à une séparation ? Comment repérer les signes avant-coureurs ? Extrait de "La rupture amoureuse" de Marcel Bernier et Marie-Hélène Simard aux Editions Eyrolles (2/2).

Une fois dégagés des émotions et sentiments provoqués par la rupture, nous nous retrouvons enfin. Après toutes ces années de couple, nous nous sommes peut-être éloignés de nos aspirations ou de nos objectifs de vie. De la même façon que nous devons être actifs dans le processus de séparation, il convient de mettre à profit cette période pour nous construire selon ce que nous sommes réellement.

Un bilan nécessaire

L’erreur que nous commettons souvent lorsque nous venons de subir une séparation consiste à attribuer l’échec de notre relation à notre ex et d’éviter ainsi l’introspection. Nous avons fait le mauvais choix au mauvais moment ? Nous n’avons plus qu’à dénicher le prince charmant pour que notre vie se transforme ? Ce serait trop simple ! Un couple se compose de deux personnes. Il convient donc de déterminer notre responsabilité autant que celle de notre partenaire dans ce qui a conduit à l’échec de cette relation. Cela nous permettra d’envisager différemment notre prochaine union et d’éviter de répéter, si possible, les mêmes erreurs. En examinant l’historique de nos relations amoureuses, il n’est pas rare de constater que nous tombons toujours dans les mêmes pièges. Si c’est le cas et que nous sommes insatisfaits de cette dynamique, c’est l’occasion d’amorcer des changements. Cessons de blâmer notre partenaire pour sortir enfin de notre rôle de victime… Car il nous semble évident que nous sommes bel et bien le dénominateur commun de ces échecs amoureux. Pour éviter de retourner dans le mur à la première occasion, nous pouvons également établir le bilan des éléments positifs et négatifs de notre relation. Tout n’est pas à jeter ! Nous en retirerons toujours quelque chose d’intéressant qui nous restera, comme un héritage. Prenons le temps d’examiner où les choses ont commencé à déraper. Y avait-il un problème de communication ? Quels ont été les premiers signes avant-coureurs de la séparation ? La lecture des deux premiers chapitres pourra vous éclairer à ce sujet (voir pages 9 et 21).

Choisir selon ses goûts

Qu’est-ce qui caractérise le choix de nos partenaires et des relations que nous établissons avec eux ? Est-ce l’attraction physique ? le plaisir partagé avec l’autre ? l’affection et la tendresse qui se développent progressivement ? la bonne entente ? l’intensité de la passion ? les centres d’intérêt communs ? l’exclusivité dans l’engagement ? le don de soi ? ou une combinaison de toutes ces caractéristiques ? En connaissant mieux nos goûts et notre « style amoureux », nous éviterons de nous créer de faux espoirs et nous ferons un choix plus éclairé à l’avenir.

Apprivoiser la solitude

Au fil des années passées à deux, nous avons peut-être perdu l’habitude de pratiquer des activités seuls. La prise de décision était une affaire d’équipe… Pourtant notre partenaire est bel et bien parti. Comment faire les courses, mener à bien les tâches quotidiennes ou planifier les repas de la semaine sans la présence de l’autre ? Parfois, nous sommes si désemparés que nous faisons tout pour éviter le face-à-face avec nous-mêmes.

Pourtant, surtout après l’étape de la reconnaissance de la douleur, nous remarquons qu’il est plaisant de mener sa vie selon ses désirs, de simplement apprécier le silence. Les randonnées à la campagne, la lecture, la méditation, le yoga sont des activités qui peuvent nous permettre d’apprivoiser notre solitude, en plus de favoriser notre réflexion sur nous-mêmes. Nous sommes bien plus qu’une personne délaissée, nous sommes un être à part entière, avec ses goûts, ses envies, et il est important de s’en souvenir.

Redéfinir ses priorités et aspirations

Il apparaît aussi essentiel de redéfinir nos priorités et nos valeurs pour nous sentir de nouveau heureux et épanouis. La crise a cela de bon qu’elle permet une remise en question globale de notre vie et de notre façon de la mener. Peut-être étions-nous centrés exclusivement sur notre carrière et, suite à la séparation, nous constatons l’importance de nos proches, jusqu’à regretter de les avoir négligés ces dernières années. Ou au contraire, nous prenons conscience que miser sur le bien-être de la famille ne suffit pas à nous rendre heureux et qu’il est peut-être temps de rééquilibrer les choses.

« Qu’est-ce qui compte pour moi désormais dans ma vie ? », telle est la question que nous devons nous poser. Nous avons vu dans le premier chapitre que la vie d’adulte comporte des périodes de transition. À chacune de ces étapes, cette question va ressurgir. La rupture ne fait que déclencher ce processus de réflexion. Voici quelques exercices pour nous aider à clarifier nos valeurs, nos objectifs et qui nous aideront à déterminer jusqu’à quel point nous sommes en harmonie avec ceux-ci.

Extrait de "La rupture amoureuse" de Marcel Bernier et Marie-Hélène Simard aux Editions Eyrolles

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Rupture, amoureuse, séparation
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires