En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© Reuters
Europe
La sécurité alimentaire reste-t-elle au coeur des préoccupations européennes ?
Publié le 02 juillet 2017
La Commission européenne vient de diffuser cinq scénarios sur ses futures orientations budgétaires. Ceux-ci tiennent compte, en principe, des aspirations des citoyens européens... Mais ces derniers souhaitent-ils vraiment que leur sécurité alimentaire soit remise en cause ?
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri, pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Lancé en début d’année 2012, WikiAgri a pour philosophie de partager, avec les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri, pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Lancé en début d’année 2012, WikiAgri a pour philosophie de partager, avec les...
Voir la bio
WikiAgri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Commission européenne vient de diffuser cinq scénarios sur ses futures orientations budgétaires. Ceux-ci tiennent compte, en principe, des aspirations des citoyens européens... Mais ces derniers souhaitent-ils vraiment que leur sécurité alimentaire soit remise en cause ?

Le budget de l’Union européenne reflète les secteurs d’intervention pour une politique commune. Évidemment, il est appelé à évoluer, tout en gardant un cadre. Il existe trois lieux décisionnaires : la Commission européenne (l’administration) émet des propositions qu’elle doit ensuite amender au gré des demandes du Parlement européen (donc des députés européens, nos élus), sachant que c’est le Conseil de l’Europe (les Etats-membres, souvent réunis par ministres d’un secteur) qui décide en définitive. Pour autant, malgré un processus qui s’est donc démocratisé au fil du temps face à une administration centrale régulièrement montrée du doigt pour des décisions éloignées des réalités du terrain, les premières propositions de la Commission européenne conservent une importance réelle, car c’est à partir d’elles que les autres parties concernées réfléchissent.

Notre sécurité alimentaire dépend de la production en Europe

La Commission européenne, dans ses cinq scénarios, jauge le degré d’importance de la prise en compte de compétences nouvelles. Ainsi, la case « sécurité, défense, migration » obtient selon les cas la reconduction du budget actuel (c’est-à-dire une part relativement faible qui renvoie chaque Etat à ses propres options et financements), ou une augmentation significative, qui pourrait répondre à des aspirations communes, notamment en matière de lutte contre le terrorisme.

Mais c’est sur une autre case que je vous propose de nous attarder : « agriculture », derrière laquelle il faut lire entre les lignes « alimentation », et donc « sécurité alimentaire et sanitaire ». Dans quatre de ces cinq scénarios, le budget agricole est proposé en baisse. Et le cinquième scénario est improbable, c’est celui qui verrait tous les Etats-membres abonder davantage qu’aujourd’hui le budget européen pour donner plus de poids à l’Europe... Les proportions ne sont pas mentionnées, ce premier document n’évoque que des tendances.

Ce document de la Commission ne peut donc tenir compte des aspirations citoyennes vis-à-vis de la Pac : en effet, une grande enquête sur le devenir de la Pac a été lancée ce printemps, et ses résultats seront connus seulement le 7 juillet. Des aspirations que l’on pressent toutefois aller dans le sens d’une défiance croissante vers l’agro-industrie, au profit des productions locales ou autres circuits courts. Soit une forme de réorientation budgétaire qui nécessite des moyens, pas la baisse de ceux-ci.

Lutte contre le terrorisme vs sécurité alimentaire

Michel Dantin, député européen (groupe PPE) qui suit particulièrement les affaires agricoles de Bruxelles à Strasbourg, rappelle que « l’agriculture est l’unique secteur stratégique qui dépend de l’Europe, et cela depuis 1962 », ce qui signifie que si l’Europe décide d’en baisser le budget, les Etats-membres ne pourront pas, chacun, compenser s’ils le désirent sans que cela ne vienne en plus de leurs contributions à l’Europe. Il a d’ailleurs de suite communiqué pour demander à la Commission européenne de revoir sa copie. Il argumente : « Si nous voulons assurer, comme le souhaite le citoyen européen, notre sécurité sanitaire, nous devons produire sur place : c’est l’unique manière de pouvoir réellement contrôler les modes de production du début à la fin. Et comme, en Europe, le niveau de vie est plus élevé que partout ailleurs dans le monde, il faut accepter d’y payer la nourriture non pas au prix mondial, qui est bas, mais plus cher, pour que nos agriculteurs puissent continuer à produire. »

Pourtant, derrière les cinq propositions de la Commission européenne, on sent bien un oubli de la vocation à répondre aux demandes citoyennes en matière de sécurité alimentaire. Qu’il existe l’envie d’une meilleure coordination des moyens de lutte contre le terrorisme (pour reprendre notre exemple plus haut), c’est évident. Mais la sécurité corporelle doit-elle empiéter sur la sécurité sanitaire ? N’existe-t-il pas d’autres mécanismes budgétaires, sans augmenter la part des pays-membres globalement peu enclins à un fédéralisme plus poussé, que celui consistant à déshabiller Pierre pour habiller Paul ?

Lire la suite de cet article sur www.wikiagri.fr

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
04.
A l’insu de son plein gré : le « nouveau monde » finira-t-il par faire basculer la France dans une nouvelle culture démocratique « grâce » à ses vieux travers ?
05.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
06.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
07.
Vous ne croyez pas au choc des civilisations ? Intéressez vous alors au sort de l'iranienne Nasrin Sotoudeh!
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
05.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
06.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jean-Benoit
- 02/07/2017 - 10:43
C'est du vent ...
Ils veulent nous le faire croire (ca fait longtemps déjà) alors pourquoi ils veulent signer le CETA des deux mains avec les Canadiens et ensuite avec les Ricains ,ca sera une vrais catastrophe pour nous pour notre sécurité alimentaire ,environnemental ,écologique et surtout l'emploi !
Paulquiroulenamassepasmousse
- 02/07/2017 - 10:35
Y'a l'feu.... la maison brûle
Y'a l'feu.... la maison brûle et il y a des cons tellement centrés sur eux même qu'ils sont obnubilés par leur santé.............. Cette race d'hypocondriaques, est capable de se gratter les ".oupettes" le matin .......et parcequ'ils en trouvent 4 de se demander ce qu'ils ont mangé la veille, sans se rendre compte que l'ennemi est derrière eux... Affligeant !!
Pas étonnant que les terroristes se marrent,
car eux leur santé ils la soignent à la TNT, c'est peut-être la "malbouffe" selon José, mais avec ça ils pètent le feu !!