En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

03.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

04.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

05.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

06.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

07.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 19 min 24 sec
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 1 heure 2 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 2 heures 32 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 5 heures 45 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 6 heures 20 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 6 heures 41 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 7 heures 35 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 8 heures 18 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 9 heures 6 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 9 heures 31 min
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 41 min 18 sec
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 1 heure 37 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 3 heures 18 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 5 heures 53 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 6 heures 37 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 7 heures 14 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 7 heures 49 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 8 heures 40 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 9 heures 24 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 9 heures 34 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Comment nos émotions modulent notre voix (et pourquoi cela affecte notre communication)

Publié le 24 juin 2017
La voix raconte tout de nous, de nos émotions ponctuelles à notre personnalité profonde. Elle dit ce que les mots s’efforcent de taire, elle révèle la place que nous nous accordons dans la société et au travail. Une place souvent plus difficile à prendre pour les femmes, encore aujourd’hui… Cet ouvrage permet de comprendre ce qui, justement, pénalise vocalement les femmes. Extrait de "Femmes, faites-vous entendre" de Christine Moussot aux Editions Odile Jacob (1/2).
Christine Moussot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christine Moussot est coach vocal et formatrice voix en entreprise.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La voix raconte tout de nous, de nos émotions ponctuelles à notre personnalité profonde. Elle dit ce que les mots s’efforcent de taire, elle révèle la place que nous nous accordons dans la société et au travail. Une place souvent plus difficile à prendre pour les femmes, encore aujourd’hui… Cet ouvrage permet de comprendre ce qui, justement, pénalise vocalement les femmes. Extrait de "Femmes, faites-vous entendre" de Christine Moussot aux Editions Odile Jacob (1/2).

Toute émotion non maîtrisée impacte directement la voix et est donc immédiatement décelée par nos interlocuteurs. Ce livre n’a bien sûr pas vocation à tout vous expliquer sur les émotions : il y a, pour cela, quelques ouvrages très intéressants . En revanche, pour comprendre pourquoi nos émotions modulent notre voix, il est important de comprendre quel mécanisme les relie.

Tout d’abord, revenons à l’étymologie latine du mot « émotion » : motus (« mouvement »), du verbe movere (« mouvoir, agiter »), précédé du préfixe ex (« en dehors de »). Il s’agit donc d’un mouvement qui est généré à l’intérieur, et qui tend à s’exprimer extérieurement. Les psychiatres Christophe André et François Lelord définissent les émotions comme « une réaction soudaine de tout notre organisme, avec des composantes physionomiques (notre corps), cognitives (notre esprit) et comportementales (nos actions) », lesquelles s’influencent mutuellement.

Si le nombre d’émotions fondamentales est difficile à déterminer (six selon Charles Darwin, seize selon le psychologue américain Paul Ekman, une infinité selon d’autres), il est relativement admis (notamment à la suite des expérimentations d’Ekman) qu’à chacune d’entre elles correspond une expression du visage caractéristique et universelle, ainsi qu’une réaction physiologique précise.

Dans une perspective évolutionniste, la fonction première des émotions est de nous mettre en mouvement pour pouvoir réagir de manière appropriée dans une situation donnée : fuir en cas de danger grâce à une émotion de peur ; se montrer agressif pour défendre son territoire, sa tribu, ou asseoir sa position de mâle dominant, grâce à l’émotion de la colère ; se mettre en recherche d’un partenaire sexuel pour se reproduire grâce au désir ; repousser un aliment toxique grâce au dégoût, etc. À notre époque, les émotions nous renseignent toujours sur la nature bienveillante ou menaçante de notre environnement, que cela soit réel ou imaginé : aujourd’hui, il est rare de se faire pourchasser par une bête féroce, mais nous avons conservé des réflexes de peur dans des situations qui nous paraissent menaçantes pour des raisons personnelles (expériences passées traumatisantes entre autres) ou de colère quand nous cherchons à asseoir notre autorité, par exemple.

Sous le coup de l’émotion, le corps se met donc sous tension ou, au contraire, se détend, le rythme cardiaque ralentit ou s’accélère, la respiration devient plus profonde ou superficielle, plus lente ou plus rapide. Or la production vocale est un processus physique, elle est créée par le corps (les cordes vocales, mais aussi, point primordial, la respiration, ainsi que l’état global de détente ou de tension du corps). Je dis toujours que la voix est à l’image du corps qui la produit : un corps tendu produira une voix tendue, un corps mou une voix molle, un corps dynamique une voix dynamique et ainsi de suite.

Lorsque le cœur et la respiration s’emballent, la voix a donc du mal à se poser : elle tremble, nous semblons à court de souffle, notre débit se précipite, nous n’articulons plus… Lorsque nous sommes en colère, notre voix « rentre dedans » : les mots sont comme hachés, la voix manque d’homogénéité, il y a des pics vocaux, le timbre est agressif, les intonations exagérées, etc. Lorsque nous sommes tristes, la voix devient plus difficilement audible, le timbre est beaucoup plus pauvre et serré, les intonations monocordes, le rythme monotone, etc. Sous le coup du stress, la voix peut réagir de différentes manières (agressivité, retrait, immobilité), en fonction des comportements appris dans l’enfance notamment (nous détaillerons ce point plus loin).  

Si nous ne choisissons pas notre constitution physique ni la réaction physiologique de notre corps aux émotions, plusieurs éléments de notre identité et de notre histoire ont également un effet sur notre voix. Résultant de conditionnements, ces éléments peuvent facilement être identifiés et travaillés. En effet, chaque milieu est régi par ses propres codes (vestimentaires, comportementaux, mais aussi vocaux), et si nous ne les comprenons pas et ne nous y adaptons pas, notre communication peut en être affectée.

Extrait de "Femmes, faites-vous entendre" de Christine Moussot aux Editions Odile Jacob

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires