En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

02.

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

03.

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

04.

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

05.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

06.

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

07.

Islamistes et liberté d’expression : ça empire depuis Charlie; Affaire Girard : Anne Hidalgo se venge des Verts; BHL, Justine Lévy, Carla Bruni : Raphaël Enthoven prend sa (sacrée) revanche; Le MoDem lorgne sur les députés LREM à la dérive

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

03.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

04.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

05.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

06.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Les Jungles rouges" de Jean-Noël Orengo, les rêves suscités par l’Indochine et l’Extrême-Orient, de 1924 à 1951

il y a 8 heures 8 min
pépite vidéo > Consommation
Parfums de l'été
Paris : Matthieu Carlin, le chef pâtissier du Crillon, propose les glaces du célèbre palace dans un food truck
il y a 9 heures 16 min
light > France
Lieu mythique
Covid-19 : Sénéquier, le célèbre établissement de Saint-Tropez, ferme temporairement
il y a 10 heures 56 min
pépites > Economie
Monde d'après
Plan de relance : Bruno Le Maire annonce le déblocage d’un milliard d'euros en faveur des relocalisations
il y a 13 heures 3 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Islamistes et liberté d’expression : ça empire depuis Charlie; Affaire Girard : Anne Hidalgo se venge des Verts; BHL, Justine Lévy, Carla Bruni : Raphaël Enthoven prend sa (sacrée) revanche; Le MoDem lorgne sur les députés LREM à la dérive
il y a 14 heures 30 min
pépite vidéo > Santé
Protection contre le virus
Port du masque : Olivier Véran présente la règle "ABCD"
il y a 15 heures 37 min
décryptage > Culture
Et "Le bateau ivre" ça se prononce comment en wesh wesh ?

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

il y a 17 heures 44 min
décryptage > Economie
Réorientation

Mais à quoi va servir l’épargne accumulée par les Français depuis le confinement ?

il y a 18 heures 31 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

il y a 19 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Roumeli - Voyages en Grèce du Nord" de Patrick Leigh Fermor, vagabondage dans une Grèce inconnue des touristes

il y a 1 jour 7 heures
pépites > France
Acted
Français tués au Niger : Jean Castex va présider une cérémonie d’hommage ce vendredi
il y a 8 heures 31 min
pépites > International
Diplomatie
Donald Trump annonce un "accord de paix historique" entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 9 heures 34 min
pépites > Environnement
Pollution
Une plainte a été déposée contre Nestlé pour pollution après la mort de milliers de poissons dans les Ardennes
il y a 11 heures 29 min
pépites > International
Bras de fer diplomatique
Recep Tayyip Erdogan accuse Emmanuel Macron de "colonialisme" et de "spectacle" pour sa visite au Liban
il y a 13 heures 54 min
pépites > Santé
Démasquée
Une médecin du Bas-Rhin a été suspendue pour avoir délivré de faux certificats médicaux contre le port du masque
il y a 14 heures 46 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

il y a 16 heures 42 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Vous avez dit "cluster" ?

il y a 18 heures 3 min
décryptage > Politique
Gestion des crises

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

il y a 18 heures 49 min
décryptage > Europe
Molle Union

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

il y a 19 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Amazonia" de Patrick Deville, exploration littéraire au coeur du pays d'Aguirre

il y a 1 jour 7 heures
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Comment nos émotions modulent notre voix (et pourquoi cela affecte notre communication)

Publié le 24 juin 2017
La voix raconte tout de nous, de nos émotions ponctuelles à notre personnalité profonde. Elle dit ce que les mots s’efforcent de taire, elle révèle la place que nous nous accordons dans la société et au travail. Une place souvent plus difficile à prendre pour les femmes, encore aujourd’hui… Cet ouvrage permet de comprendre ce qui, justement, pénalise vocalement les femmes. Extrait de "Femmes, faites-vous entendre" de Christine Moussot aux Editions Odile Jacob (1/2).
Christine Moussot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christine Moussot est coach vocal et formatrice voix en entreprise.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La voix raconte tout de nous, de nos émotions ponctuelles à notre personnalité profonde. Elle dit ce que les mots s’efforcent de taire, elle révèle la place que nous nous accordons dans la société et au travail. Une place souvent plus difficile à prendre pour les femmes, encore aujourd’hui… Cet ouvrage permet de comprendre ce qui, justement, pénalise vocalement les femmes. Extrait de "Femmes, faites-vous entendre" de Christine Moussot aux Editions Odile Jacob (1/2).

Toute émotion non maîtrisée impacte directement la voix et est donc immédiatement décelée par nos interlocuteurs. Ce livre n’a bien sûr pas vocation à tout vous expliquer sur les émotions : il y a, pour cela, quelques ouvrages très intéressants . En revanche, pour comprendre pourquoi nos émotions modulent notre voix, il est important de comprendre quel mécanisme les relie.

Tout d’abord, revenons à l’étymologie latine du mot « émotion » : motus (« mouvement »), du verbe movere (« mouvoir, agiter »), précédé du préfixe ex (« en dehors de »). Il s’agit donc d’un mouvement qui est généré à l’intérieur, et qui tend à s’exprimer extérieurement. Les psychiatres Christophe André et François Lelord définissent les émotions comme « une réaction soudaine de tout notre organisme, avec des composantes physionomiques (notre corps), cognitives (notre esprit) et comportementales (nos actions) », lesquelles s’influencent mutuellement.

Si le nombre d’émotions fondamentales est difficile à déterminer (six selon Charles Darwin, seize selon le psychologue américain Paul Ekman, une infinité selon d’autres), il est relativement admis (notamment à la suite des expérimentations d’Ekman) qu’à chacune d’entre elles correspond une expression du visage caractéristique et universelle, ainsi qu’une réaction physiologique précise.

Dans une perspective évolutionniste, la fonction première des émotions est de nous mettre en mouvement pour pouvoir réagir de manière appropriée dans une situation donnée : fuir en cas de danger grâce à une émotion de peur ; se montrer agressif pour défendre son territoire, sa tribu, ou asseoir sa position de mâle dominant, grâce à l’émotion de la colère ; se mettre en recherche d’un partenaire sexuel pour se reproduire grâce au désir ; repousser un aliment toxique grâce au dégoût, etc. À notre époque, les émotions nous renseignent toujours sur la nature bienveillante ou menaçante de notre environnement, que cela soit réel ou imaginé : aujourd’hui, il est rare de se faire pourchasser par une bête féroce, mais nous avons conservé des réflexes de peur dans des situations qui nous paraissent menaçantes pour des raisons personnelles (expériences passées traumatisantes entre autres) ou de colère quand nous cherchons à asseoir notre autorité, par exemple.

Sous le coup de l’émotion, le corps se met donc sous tension ou, au contraire, se détend, le rythme cardiaque ralentit ou s’accélère, la respiration devient plus profonde ou superficielle, plus lente ou plus rapide. Or la production vocale est un processus physique, elle est créée par le corps (les cordes vocales, mais aussi, point primordial, la respiration, ainsi que l’état global de détente ou de tension du corps). Je dis toujours que la voix est à l’image du corps qui la produit : un corps tendu produira une voix tendue, un corps mou une voix molle, un corps dynamique une voix dynamique et ainsi de suite.

Lorsque le cœur et la respiration s’emballent, la voix a donc du mal à se poser : elle tremble, nous semblons à court de souffle, notre débit se précipite, nous n’articulons plus… Lorsque nous sommes en colère, notre voix « rentre dedans » : les mots sont comme hachés, la voix manque d’homogénéité, il y a des pics vocaux, le timbre est agressif, les intonations exagérées, etc. Lorsque nous sommes tristes, la voix devient plus difficilement audible, le timbre est beaucoup plus pauvre et serré, les intonations monocordes, le rythme monotone, etc. Sous le coup du stress, la voix peut réagir de différentes manières (agressivité, retrait, immobilité), en fonction des comportements appris dans l’enfance notamment (nous détaillerons ce point plus loin).  

Si nous ne choisissons pas notre constitution physique ni la réaction physiologique de notre corps aux émotions, plusieurs éléments de notre identité et de notre histoire ont également un effet sur notre voix. Résultant de conditionnements, ces éléments peuvent facilement être identifiés et travaillés. En effet, chaque milieu est régi par ses propres codes (vestimentaires, comportementaux, mais aussi vocaux), et si nous ne les comprenons pas et ne nous y adaptons pas, notre communication peut en être affectée.

Extrait de "Femmes, faites-vous entendre" de Christine Moussot aux Editions Odile Jacob

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires