En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

03.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

04.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

05.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

06.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

07.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

il y a 11 min 56 sec
pépites > Politique
Calendrier électoral
Présidentielle 2022 : EELV décide de repousser la désignation d’un candidat après les régionales
il y a 14 heures 4 min
light > Culture
Icône du théâtre et du cinéma
Mort de l'acteur Michael Lonsdale à l'âge de 89 ans
il y a 15 heures 56 min
pépites > Justice
ENM
Eric Dupond-Moretti propose l'avocate Nathalie Roret pour diriger l'Ecole nationale de la magistrature
il y a 17 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Bananas (&Kings)" de Julie Timmerman au Théâtre de la Reine blanche : une pièce courageuse et engagée, qui nous adresse un avertissement sans frais

il y a 19 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le métier de mourir" de Jean-René Van Der Plaetsen : spécial rentrée littéraire, un avant-poste confiné en territoire hostile. Le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 19 heures 13 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La Chine plus forte que le Covid. La France et les autres, au garde-à-vous

il y a 19 heures 39 min
pépites > Politique
Bérézina
Déroute de la République en Marche au premier tour des élections législatives partielles
il y a 21 heures 3 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment choisir l'iPad qu'il vous faut parmi tous les modèles qui existent désormais ?
il y a 22 heures 2 min
pépite vidéo > Politique
Campagne électorale
Marine Le Pen "réfléchit" à quitter la présidence du Rassemblement national avant la présidentielle
il y a 22 heures 41 min
pépites > Politique
Coincidence
La femme de ce député qui va rejoindre le Modem vient d'être embauchée par ... le MoDem
il y a 25 min 38 sec
light > Culture
Bilan inquiétant
Journées du patrimoine : la fréquentation en net recul suite à l'impact de la crise sanitaire
il y a 15 heures 9 min
pépites > Santé
Briser les chaînes de contaminations
Coronavirus : de nouvelles mesures de restrictions vont être appliquées à Lyon
il y a 16 heures 26 min
pépites > Société
Annonces
Emmanuel Macron présentera sa stratégie de lutte contre les "séparatismes" le 2 octobre prochain
il y a 18 heures 29 min
pépites > International
Argent sale
« FinCEN Files » : l'argent sale et les grandes banques mondiales
il y a 19 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Détour" de Luce D'Eramo : survivre et revenir de l’enfer, un témoignage poignant, un livre rare

il y a 19 heures 22 min
pépites > Social
Paradoxe
La Métropole du Grand Paris est marquée par de fortes inégalités sociales qui ont augmenté
il y a 19 heures 59 min
décryptage > Economie
Evolution de l'épidémie

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

il y a 21 heures 30 min
décryptage > Politique
Assemblée nationale

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

il y a 22 heures 16 min
décryptage > Santé
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

il y a 23 heures 11 min
© Lazy Sam
© Lazy Sam
Realpolitik

Ne soyez pas inquiets pour le Qatar, son gaz lui vaut encore de nombreux alliés

Publié le 11 juin 2017
Le premier risque pour le Qatar serait un blocage de ses exportations de pétrole et de gaz, mais les pays arabes seraient les premiers à en pâtir...
Stephan Silvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stephan Silvestre est ingénieur en optique physique et docteur en sciences économiques. Il est professeur à la Paris School of Business, membre de la chaire des risques énergétiques.Il est le co-auteur de Perspectives énergétiques (2013, Ellipses) et de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le premier risque pour le Qatar serait un blocage de ses exportations de pétrole et de gaz, mais les pays arabes seraient les premiers à en pâtir...

Atlantico : Les sanctions décidées à l'encontre du Qatar par l'Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis, le Bahreïn et l'Égypte vont-elles avoir un impact réel sur la production économique du pays ?

Stephan Silvestre : Les sanctions prononcées brutalement contre le Qatar par ses voisins consistent essentiellement en un blocus terrestre et des interdictions de survol de leurs espaces aériens. L’émirat n’est donc pas totalement asphyxié. Les principaux effets se font ressentir sur les importations, dans le secteur du BTP, qui est approvisionné par voie terrestre, ainsi que sur les biens alimentaires : le Qatar importe 40% de ses denrées de l’Arabie Saoudite. Les prix de l’alimentation vont probablement subir des hausses. En dehors de ces secteurs, les échanges entre le Qatar et ses voisins sont assez limités. Le plus grand risque pour Doha serait un blocage de ses exportations de pétrole et de gaz. Mais pour l’heure, elles ne sont pas menacées. Les exportations de gaz (essentiellement à destination de l’Asie) se font par méthaniers via le détroit d’Ormuz. Pour l’heure, aucun blocage du Golfe arabo-persique n’est prévu : les pays arabes seraient les premiers à en pâtir. Quant au pétrole, il sort surtout par l’oléoduc Dolphin, qui relie le Qatar aux Émirats Arabes Unis. Là aussi, à cette heure, aucun blocage de cet oléoduc n’est envisagé. 

Toutefois, si ce blocus se prolongeait, le Qatar en souffrirait. Premièrement parce que le ralentissement du BTP pourrait remettre en cause l’organisation de la coupe du monde football 2022. Ensuite, parce que l’accès du pays au crédit se durcirait et les taux d’intérêt d’emballeraient. C’est pour prévenir ce risque que les Qataris ont d’ores et déjà entamé des négociations. 

On a l'impression que le Qatar est cerné par ses adversaires. Sur quels alliés le Qatar peut-il malgré tout encore compter ? 

Le Qatar est un petit pays qui n’a guère les moyens de s’opposer à l’Arabie Saoudite et ses alliés. Il cherche à entretenir de bonnes relations avec l’Iran, mais cette position va devenir intenable face à son puissant voisin saoudien et il devra faire des choix. Doha a tenté de se rapprocher de la Turquie en 2014 en signant un accord de coopération militaire. C’est pourquoi Erdoğan a proposé sa médiation dans cette crise. Cette initiative diplomatique devrait aider l’émirat. Quant à la France, depuis longtemps proche de Doha, elle devrait rester en réserve de cette affaire pour éviter de s’aliéner les autres monarchies du Golfe. 

Le Qatar est un producteur majeur de GNL. Pourquoi est-ce que les enjeux qui entourent un pays gazier sont finalement assez différents de ceux d'un pays pétrolier ?

Le gaz naturel liquéfié est un véritable enjeu pour le Qatar, qui en est le premier producteur mondial. Le principal gisement se trouve dans le Golfe persique dans des eaux partagées avec l’Iran. C’est ce qui explique la prédisposition de Doha à dialoguer avec Téhéran. Bien sûr, cette proximité diplomatique hérisse le poil des Saoudiens. Cependant, l’exploitation du gaz naturel n’entre pas, ou très peu, en concurrence avec les voisins arabes, positionnés sur le pétrole. Par ailleurs, le marché du gaz naturel n’a pas réussi à se carteliser, contrairement au pétrole, au sein de l’OPEP. Le Qatar, avec la Russie, l’Iran, l’Algérie et quelques autres producteurs, a bien tenté de monter une organisation similaire, le GasExporting Countries Forum, mais cet organisme n’a jamais réussi à prendre le contrôle du marché, comme a pu le faire l’OPEP dans les années 1970. Le principal obstacle est l’abondance des réserves mondiales, encore amplifiée par les découvertes de gaz de schiste. Si ce cartel annonçait des quotas de production, les consommateurs n’auraient aucun problème à trouver de l’offre ailleurs, voire à basculer sur une autre ressource, ce qui est presque impossible avec le pétrole. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires